Pages
Adsense

LFB : Montpellier et Villeneuve chutent à l’extérieur

Share Button

logo lfb 2012

Ingrid-TANQUERAY--Montpellier----Romain-CHAIB.jpg

Ingrid TANQUERAY et Montpellier ont été prises au piège carolomacérien © Romain CHAIB

Résultats de la journée 22 du 22/03/2014 :


Charleville  Montpellier 77 73
Nantes Rezé Nice 79 64
Mondeville Angers 65 95
Hainaut Basket Lyon 65 84
Arras Bourges 52 64
Toulouse Villeneuve 67 65 
Tarbes Basket Landes 26/03

 

Classement :


1. Bourges  41Pts 21m
2. Montpellier  40Pts  22m
3. Villeneuve  40Pts  22m
4. Basket Landes  37Pts  21m
5. Lyon  37Pts  22m
6. Nantes-Rezé  33Pts  22m
7. Charleville  31Pts  21m
8. Angers  30Pts  22m
9. Toulouse 29Pts  22m
10. Hainaut Basket 29Pts  22m
11. Tarbes  28Pts  22m
12. Mondeville  28Pts  22m
13. Arras  27Pts  22m
14. Nice  26Pts  22m

Même s’il reste encore un match à jouer, ce mercredi, entre Tarbes et Basket Landes, cette 22ème journée fut en tout état de cause celle des surprises. A commencer par la victoire de Charleville devant son public face au finaliste du dernier championnat de France, Montpellier, permettant ainsi aux Ardennaises de rester en bonne place pour le Challenge Round alors qu’elles rencontreront Bourges mercredi.

 

Autour de Cayla FRANCIS (25 points, 8 rebonds), Nantes-Rezé a enfoncé Nice encore un peu plus dans le doute en cette fin de saison. Ce succès confirme la bonne forme du NRB en ce moment, du moins sur le parquet, et place les filles d’Emmanuel COEURET juste en embuscade avant d’accéder au Top 5.

 

Le gros carton du week-end est à mettre à l’actif d’Angers, qui n’a littéralement fait qu’une bouchée de Mondeville, bien aidé par les 23 points à 5/6 à 3 points de Romana HEJDOVA. Cette fois, les Angevines accèdent fièrement à la huitième place, bel exploit pour un promu que beaucoup voyaient râtisser le bas de tableau à l’intersaison. Côté normand, on joue encore à se faire peur et c’est l’adresse qui a manqué à l’USOM (41% contre 53%) pour pouvoir exister dans cette partie.

 

En l’absence d’Emlilja PODRUG laissée au repos, les Lyonnaises de Marina MALJKOVIC ont mis du temps à prendre leurs marques au Hainaut (18-18, 10′). Mais peu à peu, le duo Mistie BASS-Bintou DIEME a fait le métier et malgré les efforts d’Astou TRAORE (21 points, 7 rebonds), les Nordistes n’ont pas réussi à inverser la tendance.

 

Le LBF a donc pris sa revanche du match aller (79-81) prouve encore une fois qu’il tient bon en cinquième position et ne serait pas contre le fait de grimper encore au classement. Dans le camp hennuyer, il va falloir continuer à travailler pour retrouver le chemin de la victoire.

 

Certains observateurs ont pu déceler de l’amélioration chez les Arrageoises mais ça n’a pas suffi pour que les joueuses de Cécile PICCIN puisse surprendre la vigilence de Diandra TCHATCHOUANG (14 points, 3 rebonds) et des Berruyères. Pour celles et ceux qui avaient des doutes sur leur fraicheur physique, les troupes de Valérie GARNIER ont démontré que tout allait bien dans le meilleur des mondes depuis leur qualification pour le Final Eight d’Euroligue.

 

Chez les Demoiselles du Pas-de-Calais, il faut souligner la belle prestation de la meneuse Anaël LARDY (19 points, 6 rebonds) et alors qu’il reste encore 4 matches à jouer en saison régulière, Arras a tenu à lancer un message à l’intention de ses adversaires directs : rien n’est fait pour la relégation en Ligue 2 !

 

Au lendemain du revers du BLMA, l’autre sensation de ce week-end est la défaite in extremis de Villeneuve d’Ascq sur le parquet de Toulouse. Le jour de l’anniversaire de leur coach Frédéric DUSART, les banlieusardes lilloises avaient mis un point d’honneur à ramener les 2 points depuis la Haute Garonne et l’ont fait savoir en remportant le deuxième quart-temps 23-6 (26-39, 20′).

 

Mais sous la houlette de Miranda AYIM (18 points, 14 rebonds), les Toulousaines ont relevé la tête en seconde période et l’on finalement emporté sur le fil du rasoir grâce à un dernier panier de Marie MANE (13 points,4 rebonds) au buzzer. Comme à Angers il y a quelques semaines (64-62), l’ESBVA est stoppé dans son élan. A l’inverse, Toulouse respire un peu.

Un commentaire

  1. faut peut etre pas rever , le top 5 c’est terminé pour nantes rezé

Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense