Pages
Adsense

Euro 2017 : Les Bleues débutent les qualifications avec la manière

Share Button

Endy MIYEMEndéné MIYEM s’est rappelée aux bons souvenirs du Prado © Guillaume LAVIGNIE

France Estonie 69-41

Après un vibrant hommage aux victimes des attentats de Paris, l’équipe de France est rapidement rentrée dans le vif du sujet (12-3, 5′). Et malgré les efforts de Pirgit PÜÜ (7 points, 2 rebonds), l’Estonie n’a jamais réussi à revenir dans le coup, bien au contraire. Si bien qu’après 10 minutes de jeu, les Bleues menaient déjà 23-7.

A l’image d’Endéné MIYEM (22 points à 67%), les Bleues étaient bien décidées à ne pas se reposer sur leurs lauriers. Elles ne cessaient de dérouler face à des Estoniennes tout simplement impuissante (33-12, 15′). Valérie GARNIER faisait tourner son effectif, ce qui n’empêchait pas Gaëlle SKRELA (4 points, 5 rebonds) et les siennes de relâcher leurs efforts, au contraire. Et à la pause, la France comptait 27 points d’avance (43-16, 20′).

De retour sur le parquet du Prado, les deux formations faisaient plutôt jeu égal dans les premières minutes de la seconde période (45-19, 22′). Pas encore rassasiées, Helena CIAK (13 points, 6 rebonds) et les siennes relançaient la machine pour se mettre encore un peu plus à l’abri (53-22, 25′). Mailis POKK (12 points, 6 rebonds)ses compatriotes se battaient jusqu’au bout mais elles savaient que la bataille était perdue depuis très longtemps. Ainsi, au terme du troisième quart, le score était de 58 à 26 en faveur des Françaises.

L’armada tricolore mettait un point d’honneur à régaler le public berruyer jusqu’au bout. L’une de ses anciennes pensionnaires, Endéné MIYEM, voulait montrer qu’elle n’a pas oublié son précédent club (63-36, 36′). Sans surprise, même si l’Estonie a essayé de sortir la tête de l’eau, la marche était trop haute. La France n’a donc pas tremblé pour ce premier match des qualifications à l’Euro 2017 (69-41) et se rendra dans les Pays-Bas en toute confiance mercredi.

Un commentaire

  1. J’étais au match. Victoire facile certes, mais pas avec la manière. 27 balles perdues, un nombre incalculable de paniers faciles ratés (Ciak, Miyem…). Heureusement quand même d’Endy était là… et qu’il n’y avait pas d’adversaire. Seule la défense a été à la hauteur. Bon, ce n’est qu’un début, mais il faudra avoir sacrément progressé pour aborder le TQO…

Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense