Pages
Adsense

Suzy BATKOVIC (Lattes-Montpellier) : “Je n’ai que des bons souvenirs de la France !”

Share Button

L’intérieure australienne va apporter son expérience au BLMA © JCU Townsville Fire

 

Il y a quelques jours, Lattes-Montpellier frappait un grand coup sur le marché des transferts en annonçant l’arrivée prochaine de Suzy BATKOVIC dans la raquette. Avant de faire ses débuts sous ses nouvelles couleurs, la superstar australienne nous a fait l’honneur de répondre à quelques questions.

 

Comment te sens-tu après cette saison incroyable en WNBL ?

Je suis vraiment très contente qu’on ait gagné le championnat !

 

Tu as reçu le titre de MVP de la saison régulière pour la sixième fois. Est-ce que tu réalises que tu es entrée dans l’Histoire du basketball australien ou pas ?

C’est un honneur d’avoir reçu cette distinction. Il y a tant de bonnes joueuses là-bas… La ligue était très dure cette saison mais il n’y a rien de mieux que de remporter le championnat !

 

Tu viens juste de t’engager avec Lattes-Montpellier. Pourquoi ce choix au lieu de rester en Australie pour te reposer après cette grosse saison avec les Townsville Fire ?

J’ai toujours voulu revenir en Europe mais à chaque fois, la saison en Australie se termine trop tard quand on joue les playoffs. C’est pour cela que ça n’a jamais été possible par le passé. Cette année, la saison de WNBL était plus condensée, on a joué autant de matches mais en moins de temps. Ca m’a donc permis de venir et de disputer la deuxième partie de saison en Europe. En Australie, on ne commence pas avant octobre donc ça laisse pas mal de temps pour se reposer après la saison européenne.

 

Que penses-tu pouvoir apporter à ta nouvelle équipe ?

J’espère juste pouvoir faire de mon mieux pour les aider à aller le plus loin possible !

 

Pour les gens qui ne te connaissent pas encore très bien, que peux-tu nous dire pour te présenter ?

J’adore jouer au basketball (rire). J’ai un compagnon général, Dan, qui est mon premier soutien dans tout ce que j’entreprends. Alors, c’est vraiment génial d’avoir pu quitter l’Australie pour pouvoir revenir en Europe.

 

Tu connais déjà le championnat français puisque tu as joué à Valenciennes entre 2002 et 2004. Evidemment, ça a changé mais de quoi te souviens-tu ?

Je me souviens que c’était un championnat très compétitif. J’adorais la France, j’y ai passé mes premières années en Europe et j’ai eu la chance de remporter le titre de LFB et d’Euroligue avec Valenciennes. J’y ai rencontré des gens qui sont toujours des amis depuis toutes ces années. Je n’ai donc que des bons souvenirs !

 

Depuis que tu as donc quitté la France en 2004, est-ce que tu as continué à suivre le championnat ou tu as dû demander l’avis de Abby BISHOP (ancienne joueuse de Perpignan et Tarbes, ndlr), Jenna O’HEA (ancienne joueuse d’Arras et de Lattes-Montpellier, ndlr) ou Cayla GEORGE (ancienne joueuse d’Aix-en-Provence et Nantes-Rezé, ndlr) avant de signer à Lattes-Montpellier ?

Je crois qu’en ayant joué 7 ans en Europe, on rencontre du monde et on continue à les suivre un peu. Effectivement, il y a eu des Australiennes qui ont joué en France ces dernières années donc je regardais comment ça se passait pour elles. J’ai suivi le championnat français quand Abby y était, notamment la saison dernière. C’est une de mes meilleures amies donc c’était normal de regarder comment ça se passait pour elle.

 

Merci Suzy pour ta disponibilité et bonne fin de saison avec Lattes-Montpellier !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense