Pages
Adsense

Finale LFB : Lattes-Montpellier entretient l’espoir devant son public

Share Button

Sami WHITCOMB et ses coéquipières n’ont pas abdiqué dans cette finale © Thibaut LASSER

 

Résultat du match 3 de la finale (14 mai 2019) :

Lattes-Montpellier Lyon ASVEL F. 72-61

 

Ce match 3 de la finale LFB a démarré sur les chapeaux de roue pour une équipe du BLMA revancharde devant son public (10-0, 3′). En face, la réussite n’y était pas. Il a fallu attendre la 6ème minute pour voir Fatimatou SACKO (2 points, 3 rebonds) inscrire les 2 premiers points lyonnais mais sur la possession suivante, Taylor WURTZ (18 points, 7 rebonds) corsait l’addition (15-2, 6′). Seule ombre au tableau pour Lattes-Montpellier, la sortie sur blessure de Marielle AMANT (2 points, 3 rebonds), qui venait de recevoir un coup quelques secondes après son entrée en jeu. Il en fallait toutefois davantage pour que les protégées de Thibaut PETIT perdent leur concentration puisqu’au bout de 10 minutes, le score était de 22 à 11 pour les Héraultaises face à des Rhodaniennes qui produisaient leur effort sous les yeux de leur Président Tony PARKER.

Symbole de ce regain de forme, le premier panier du deuxième quart a été inscrit par Michelle PLOUFFE (18 points, 6 rebonds) à l’extérieur de la raquette pour revenir à -8 mais en provoquant un 2+1, Ornella BANKOLE (13 points, 7 rebonds) permettait aux locales de repasser au-dessus de la barre des 10 points d’avance (25-14, 11′). D’ailleurs, à cet instant de la partie, si le BLMA avait le malheur d’agrandir l’écart, Julie ALLEMAND (15 points, 5 rebonds) et son équipe de Lyon ASVEL Féminin étaient là pour essayer de lui répondre avec plus ou moins de succès (29-19, 14′). Mais à l’image du duo composé de Sami WHITCOMB (19 points à 50%) et Taylor WURTZ, Lattes-Montpellier étaient toujours sur la pente ascendante (35-22, 15′). A 3 minutes de la pause, les voyants étaient encore plus au vert pour le BLMA avec le retour sur le parquet de Marielle AMANT. Un nouveau cap était franchi lorsque Taylor WURTZ, encore l’air, mettait son équipe à +21 (43-22, 18′). Et c’est finalement sur le score de 47 à 27 que se terminait la première période.

Le début de la deuxième mi-temps voyait Sami WHITCOMB et les siennes garder la main sur ce match (51-29, 22′) même si les 2 écuries ont mis du temps à retrouver un rythme de croisière. Les Lyonnaises tentaient tout (mais pas n’importe quoi, hein !) mais malheureusement pour elles et pour le suspense de cette rencontre, la route allait être de plus en plus longue (55-37, 24′) malgré toujours les absences de Tina TREBEC et Helena CIAK pour le BLMA. Sans baisser la garde, Lattes-Montpellier continuait d’asseoir sa domination après 30 minutes de jeu (60-39, 30′).

Pour entamer le dernier quart, Lyon ASVEL Féminin se mettait en mode commando et passait un 8-0 (devenu plus tard un 15-0), associé à une sortie sur blessure d’Endéné MIYEM (7 points, 4 rebonds) (60-47, 33′). Au courage, Michelle PLOUFFE et ses partenaires entretenaient l’espoir (60-51, 34′) face à une formation latto-montpelliéraine totalement méconnaissable dans la première moitié du dernier quart-temps. Mais malgré son jeune âge, Ornella BANKOLE sonnait la révolte (64-54, 36′). Au final, dans le Palais des Sports de Lattes, le BLMA l’emportait 72-61 et revenait à 2-1 dans cette finale. C’est d’ailleurs un très beau cadeau pour Edwige LAWSON-WADE le jour de ses 40 printemps (joyeux anniversaire, Madame la Directrice !) Rendez-vous jeudi soir pour la quatrième manche !

 

Programme du match 4 de la finale (16 mai 2019) :

Lattes-Montpellier Lyon ASVEL F.
Share Button

Un commentaire

  1. Merci pour cette description du match 3. Je crois que cette défaite de Lyon ASVEL, au delà des péripéties d’un match, traduit un effectif qui n’a pas le niveau pour gagner une compétition surtout lorsqu’il y a des absentes. De fait l’équipe joue à 5 (Salagnac 0 point évaluation -3 et Sacko (2 pts 0 évaluation) n’apportent plus le minimum. Plouffe a une présence insuffisante dans la raquette et ne compte que par ses tirs à mi-distance.Dès lors l’absence de Dos Santos est très préjudiciable Grand point positif de l’équipe la couple Allemand -Tanqueray. Il eut été judicieux de remplacer Turcinovic en début de saison. Pour la saison prochaine une ailière forte à la place de Sacko est indispensable outre l’arrivée de CIAK et celle probable de Marine Johannès. Le retour de Turcinovic ne suffira pas car CLARK fatigue.

Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense
Page generated in 0,618 seconds. Stats plugin by www.blog.ca