Pages
Adsense

Ligue 2 : Toulouse gagne le droit de jouer une belle samedi

Share Button

Sylvie GRUSZCZYNSKI devra attendre pour remiser son maillot © Romain-CHAIB

 

Toulouse Charnay 76-61

En s’imposant à domicile, les partenaires de Sylvie GRUSZCZYNSKI (7 points, 3 rebonds, 8 passes décisives) ont obtenu de jouer la montée en LFB lors d’un troisième match samedi prochain à Charnay, donc dernière sortie reportée pour les deux futures retraitées : Johanna CORTINOVIS et Sylvie GRUSZCZYNSKI.

Sous l’impulsion de Lucie CARLIER (8 points, 2 passes décisives), ce sont les Toulousaines qui lançaient la rencontre, mais Romane JEANNEAUX (9 points, 3 passes décisives) et Keyona HAYES (17 points, 7 rebonds, 6 passes décisives) permettaient aux joueuses de Charnay de mener à la fin du premier quart-temps (19-22, 10′). Durant près de 5 minutes lors du deuxième quart, les 2 équipes firent un peu de surplace (26-26, 15′) avant qu’Isabelle STRUNC (13 points, 2 rebonds) et Maud STERVINOU (14 points à 71%) ne donnent un peu d’air aux locales (34-27, 20′).

Au retour du vestiaire, un festival à 3 points d’Isabelle STRUNC et Maud STERVINOU permettaient aux leurs de creuser l’écart malgré les réactions de Keyona HAYES. Dans les 10 dernières minutes, malgré les réactions visiteuses menées par Mélanie DEVAUX (11 points, 1 passe décisive), ce sont bien les joueuses de la ville rose qui se sont imposées de 15 points, conservant ainsi le suspense jusqu’à samedi pour savoir qui jouera en LFB la saison prochaine.

 

5 commentaires

  1. Toulouse, d’accord, Charnay, c’est où ?

    • Charnay lès Mâcon à 60 kms au sud de Lyon, agglomération de Mâcon …renseignez vous AVANT DE POSER cette question ….
      Cordialement,

      • 60 kms au sud de Lyon ? J’ai sans doute la tête à l’envers.

  2. La question provoc’ de Danny Boy ne manque pas d’intérêt.

    Toulouse, Nice et Reims seront encore en LF2…
    Paris, Marseille, Strasbourg, Bordeaux, Rennes, etc., sont nulle part…

    Je n’ai rien contre Saint-Amand-Les-Eaux, Charnay-Lès-Macon, ou Landerneau, mais ce manque d’intérêt apparent des grandes métropoles est préjudiciable à la visibilité et à l’attractivité du basket féminin.

  3. 60 kms au sud de Lyon, cela me laisse rêveur….

Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense