Pages
Adsense

NF1 poule B : Voiron crée la surprise à Limoges

Share Button

Cassandre BLANCHON et les Voironnaises ont fait tomber les Limougeaudes © Nathalie CHABROLLES/PVBC

 

 

Résultats de la journée 12 du 11 janvier 2020 :

LDLC ASVEL F. Espoir ASVEL Villeurbanne 68-65
Roanne Monaco B. A. 68-62
Caluire-et-Cuire Feytiat 68-96
Le Poinçonnet Orthez 63-45
Limoges Voiron 51-58
Nice Colomiers 59-65

 

Classement :

1. Feytiat 24Pts 12m
2. Colomiers 23Pts 12m
3. Roanne 19Pts 12m
4. Le Poinçonnet 19Pts 12m
5. LDLC ASVEL F. Espoir 19Pts 12m
6. Limoges 19Pts 12m
7. Monaco B. A. 18Pts 12m
8. Voiron 17Pts 12m
9. Orthez 16Pts 12m
10. Nice 16Pts 12m
11. ASVEL Villeurbanne 14Pts 12m
12. Caluire-et-Cuire 12Pts 12m

 

Le premier match de cette douzième journée de la Poule B opposait les Espoirs du LDLC ASVEL Féminin de Frédéric BERGER aux Tigresses de l’ASVEL  Villeurbanne. Sous pression au classement, les protégées de Virginie KEVORKIAN, prenaient un départ timide : 17-14 après dix minutes de jeu. Coralie CHABRIER (20 points) et ses jeunes partenaires gardaient la mène à la pause 30-26. Côté villeurbannais, seule AnneLaure GEISSER (31 points) prenait la tête de la révolte. Le troisième acte voyait les jeunes pousses lyonnaises prendre le large profitant des nombreuses pertes de balles adverses : 52-39 à dix minutes du terme. Les Villeurbannaises tenteront bien de revenir dans le dernier acte mais le manque de réalisme notamment dans le secteur extérieur leur sera fatal. Courte mais logique défaite 68-65 des Tigresses qui la semaine prochaine accueilleront le Roannais Basket Féminin désormais sur le podium.

Les Pink Ladies d’Olivier HIRSCH accueillaient le Monaco Basket Association toujours à la recherche d’une deuxième victoire à l’extérieur depuis le 21 septembre (53-88) face à Caluire et Cuire. Pauline STALARS (17 points) et ses coéquipières prenaient l’avantage dès la fin du premier acte (19-17). Les deux formations qui postulaient au podium en cas de victoire se rendaient coup pour coup jusqu’à la pause (34-32). Lors du troisième acte, l’inévitable Ashley Beverly KELLEY (31 points) permettaient à ses partenaires de faire le break 54-46 malgré le travail de la capitaine monégasque Coralie MAGONI (19 points). Dans le dernier quart-temps, la maîtrise du ballon restait roannaise. Sixième match à l’extérieur sans victoire pour les joueuses d’Olga TARASENKO qui auront besoin de changer ce paramètre pour prétendre atteindre le haut du classement.

Le Limoges ABC en Limousin de Régis RACINE accueillait le Pays Voironnais B. C. Dès le premier acte, les partenaires de Ramata DIAKITE (9 points) prenaient l’avantage 11-15 devant un cinq limougeaud peu inspiré. Alexus JOHNSON (18 points) beaucoup moins alerte qu’à l’accoutumée n’arrivait pas à dynamiter la défense adverse comme elle en a le secret. A la pause, les Iséroises faisaient toujours la course en tête 26-30. Dans les travées, le public ne reconnaît pas le promu aux sept victoires lors de la phase aller et attend un autre visage de son équipe fétiche lors de la deuxième période. Malheureusement, point de changement à la reprise, Silvana JEZ (12 points) et ses coéquipières semblaient encore balbutier leur jeu et à dix minutes du terme, les Voironnaises étaient encore devant (39-42). A une possession de la mène, les locales ne parvenaient pas à revenir au score. Finalement, les partenaires de D’Lesha LLOYD (22 points), qui n’en attendaient pas tant, repartaient avec les deux points de la victoire 51-58 et signaient ainsi leur cinquième succès de la saison.

Le match le plus déséquilibré, sur le papier, de la saison opposait l’A. L. Caluire-et-Cuire toujours à la recherche de son premier succès au Feytiat Basket 87, leader invaincu de la Poule. Avec un 0-7 d’entrée, on pouvait légitimement être inquiet pour la lanterne rouge de la Poule, mais sous l’impulsion de Manon ROURE (11 points), les Rhodaniennes gardaient les Diablesses de Cyril SICSIC à portée de shoot après le premier acte 21-26. Le second acte sera délicat pour Caluire et Cuire qui encaissera un sévère 0-15 qui portait le score à 24-43 pour finalement rentrer aux vestiaires 35-56. Dans le troisième acte, Irma RAHMANOVIC (15 points) et ses partenaires mettaient de nouveau sous pression les joueuses locales 49-75. Les coéquipières de Nina DEAL (12 points), fidèles à leur valeur de combat terminaient le match en arrivant à maintenir l’écart 68-96. Après la déroute du match aller (84-34), Caluire a montré les progrès réalisés lors de la phase aller mais pour contrer le leader de la Poule, il en fallait bien plus.

Les Guerrières de l’US Poinçonnet recevaient l’US Orthez de Paco LAULHE. Après trois victoires consécutives pour clôturer la phase aller, les joueuses de François MENIVAL n’eurent besoin que de quelques minutes pour retrouver leurs bons réflexes défensifs. Lisa CLOAREC (9 points) et ses partenaires prenaient le match par le bon bout et menaient 18-9 après dix minutes de jeu. A l’image de Julia BORDE (11 points) seule capable de scorer plus de dix unités, les Orthéziennes ne trouvaient pas la faille : 34-19 à la pause. Les Magiciennes ne trouvaient pas plus de solutions offensives à la reprise. 51-32 avant de commencer le dernier acte, les Poinçonnoises maintenaient leur avantage défensif malgré une fin de match plus hachée en attaque. Résultat final 63-45 et troisième défaite de rang pour l’USO qui pointe à la neuvième place du classement avec deux victoires de plus que le premier relégable. Côté Poinçonnet, l’embellie entrevue en fin de phase aller se confirme avec une quatrième victoire de rang de quoi faire le plein de confiance avant d’aller défier Feytiat.

Dernier match de la soirée à Nice où les Niss’Angels recevaient l’US Colomiers. Les joueuses d’Alexandre MICHAILOFF dominaient le premier quart-temps de la tête et des épaules, Camille AUBERT (16 points) et ses partenaires menaient largement à l’issue des dix premières minutes 30-14. Sur le banc Columerins Eric MICHEL trouvaient les mots juste pour remettre son groupe dans le bon sens et Laurie DATCHIE (17 points) et ses coéquipières reprenaient la main avec autorité. A la pause, tout reste à faire pour les deux formations 39-33. Lors du troisième acte très disputé, les visiteuses grignotaient leur retard 52-49. Le match allait se jouer dans les dix dernières minutes et les Columérines en profitaient pour mettre un dernier éclat à leur adversaire. Victoire 59-65 des Columérines qui ainsi restent dans le sillage des Feytiacoises.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense
Page generated in 0,532 seconds. Stats plugin by www.blog.ca