Pages
Adsense

Mais que devient Melissa DIAWAKANA ? Eléments de réponse…

Share Button

Mélissa DIAWAKANA pense déjà à l’après-carrière © Thibaut LASSER

 

La question posée en titre, plusieurs personnes se la posent depuis plusieurs mois ! Et pour cause, Melissa DIAWAKANA est devenue, à même pas 30 ans, une figure incontournable du basketball féminin français, faisant ses classes à Valenciennes, Villeneuve d’Ascq (où elle retournera quelques années plus tard) puis évoluant professionnellement à Rennes, Calais, Chartres, Nice mais aussi hors de nos frontières et plus précisément au Mexique, en Angleterre, en Allemagne, en Pologne et, plus récemment, en Belgique, où elle a pu retrouver Frédéric DUSART à Braine.

Et même si elle n’entend mettre un terme à sa carrière de joueuse pour l’instant, la native de Kinshasa pense à l’après-carrière. Ainsi, depuis quelques mois, elle s’est tournée vers le coaching individuel auprès de joueurs et joueuses de tous âges. Chez les garçons, on pense par exemple à l’international tricolore Axel TOUPANE. Chez les filles donc, elle a notamment travaillé avec la Canadienne Nirra FIELDS ou encore l’Australienne Alice KUNEK, passée par plusieurs clubs de LFB et dont voici le témoignage :

Je m’appelle Alice Kunek et je suis basketteur professionnel pour Arka, Gdynia en Pologne (Euroleague). Je suis Australienne et je représente également mon pays en 5×5 et 3×3.

J’ai joué avec Melissa Diawakana lors de la saison de basketball 2018/2019 à Toruń, en Pologne.

Je ne saurais que trop parler de Melissa et de son travail. Pendant la saison, Melissa et moi avons travaillé très étroitement sur mon jeu. Elle était extrêmement minutieuse et très méticuleuse. Elle a une grande connaissance du jeu et ses entraînements étaient pertinents, difficiles et m’ont toujours poussé à être meilleure. Melissa a également travaillé avec d’autres coéquipières, et sans qu’on lui demande, elle savait ce dont tout le monde avait besoin et avait des plans différents pour chacun de nous.

Je ne saurais que trop recommander Melissa pour travailler avec elle. Elle n’est pas seulement une excellente entraîneuse, basketteuse et personne. C’est aussi une très bonne amie à moi et quelqu’un de loyal, une acharnée de travail, de résilience et une excellente experte du jeu.

 

Mais puisqu’il faut rendre à César ce qui lui appartient, voici Mélissa qui nous parle de son travail :

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Melissa Diawakana (@diawak)

 

Mélissa, en attendant de te revoir sur les parquets, toute l’équipe de Postup.fr te présente ses meilleurs voeux de réussite dans ta nouvelle vie !

2 commentaires

  1. une femme violente qui agresse les familles et n’hésite pas à mettre un coup de tête devant les enfants lors d’un match
    Bravo la sportive

  2. Un bon conseil, ne confiez pas une équipe à cette femme sauf si vous voulez une coach qui crie sur les arbitres, embrouille le coach adverse et frappe des mamans de joueurs de 11ans, devant d’autres enfants.
    A bon entendeur…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense