Pages
Adsense

Championnes de Cœur : Une deuxième édition haute en couleurs !

Share Button

Championnes de coeur 2015_Marion Laborde_Julien Bacot-FFBBDu jeu bien-sûr, mais surtout une grosse dose de bonne humeur sont une nouvelle fois la recette du succès ! © Julien Bacot/FFBB

Résultat du match de gala :

Equipe Girandière Equipe Maljkovic 103-123

 

Ce week-end avait lieu à Angers la deuxième édition du match de gala Championnes de Cœur, très attendu après le succès de l’édition précédente. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que nous n’avons pas été déçus ! Du jeu et un peu de compétition bien entendu, mais surtout beaucoup de rires et de complicité, et même de nouvelles règles : tout ce qu’il faut pour nous ravir !

David GIRANDIERE et l’équipe blanche dont il a les commandes donnent vite le ton (28-20, 10′), laissant derrière l’équipe d’ Emmeline NDONGUE-JOUANIN (4 points, 5 rebonds), laquelle retrouve les parquets, ce qui ne l’aide pas pour lutter contre Ana CATA-CHITIGA, en pleine forme comme le prouvent ses vingt-cinq points et six rebonds.

Et rien ne s’arrange lors du deuxième quart temps pour les bleues de Marina MALJKOVIC qui ont vraisemblablement beaucoup de mal à lutter contre la bande d’ Anaël LARDY (16 points, 5 passes décisives), qui creuse tranquillement (et joyeusement) encore un peu plus l’écart et retournent aux vestiaires sans trop d’inquiétude (55-37, 20′).

Mais match de gala ou pas, il en faut plus que ça pour décourager nos championnes ! De retour sur le terrain, KB SHARP (18 points, 4 rebonds), Odile SANTANIELLO (18 points, 6 passes décisives), Sandra DIJON (22 points, 6 rebonds) et leurs coéquipières d’un jour, poussées par la coach lyonnaise, semblent s’être bien ressaisies et réussissent à revenir inquiéter les blanches (72-67).

Bien-sûr, ces dernières n’entendent pas se laisser faire ainsi, mais à circonstances exceptionnelle, règles exceptionnelles : suite à la décisions des entraîneurs, les paniers changent de valeur pour valoir ou bien cinq, ou bien dix points, et fini le cinq contre cinq, place au six contre six ! Pour le plus grand plaisir du public, les scores décollent et la tendance s’inverse pour finalement voir les bleues joliment s’imposer. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense
Page generated in 0,509 seconds. Stats plugin by www.blog.ca