Pages
Adsense

Mondial U19 : Les bleuettes battues d’entrée.

Share Button

Louise DAMBACH Louise DAMBACH et les Bleuettes ont déjà mis un genou à terre, face à la Belgique © fiba

Poule A :

Russie Taïwan 89-43
Pays Bas Argentine 79-65

Classement :

1. Russie 2 pts 1 m
2. Pays Bas 2 pts 1 m
3. Argentine 1 pt 1 m
4. Taiwan 1 pt 1 m

Poule B :

Chine Égypte 73-60
Espagne États Unis 57-72

Classement :

1. Etats Unis 2 pts 1 m
2. Chine 2 pts 1 m
3. Egypte 1 pt 1 m
4 Espagne 1 pt 1 m

Poule C :

Belgique France 64-60
Canada Mali 71-62

Classement :

1. Canada 2 pts 1 m
2. Belgique 2 pts 1 m
3. France 1 pt 1 m
4 Mali 1 pt 1 m

Poule D :

Corée du Sud Brésil 51-82
Australie Serbie 105-62

Classement :

1. Australie 2 pts 1 m
2. Brésil 2 pts 1 m
3. Corée du Sud 1 pt 1 m
4. Serbie 1 pt 1 m

Face à une génération Belge pleine de promesses, on savait que les Bleuettes allaient avoir du fil à retordre, et le début de rencontre allait vite nous donner raison.

Après un début de rencontre plutôt équilibré (4-5, 3éme), Heleen NAUWELAERS lançait son équipe (9-5, 5éme), relayée par la Brainoise Julie ALLEMAND (11-5, 6éme), pour une avance Belge fort logique au terme du premier quart (12-7, 10éme).

Laura HENKET sembla encore enfoncer un peu plus le clou (14-7, 11éme), mais vexées, les Bleuettes allaient réagir par par Victoria MAJEKODUNMI (14-13, 13éme), sans néanmoins parvenir à reprendre les commandes (21-18, 16éme), jusqu’à un nouveau panier de Victoria MAJEKODUNMI (24-25, 17éme).

A la pause, les Bleuettes parvenaient tant bien que mal à garder les commandes par Louise DAMBACH (26-29, 20éme), mais on se disait qu’elles s’en sortaient plus que bien, au regard de la physionomie de la rencontre.

Notre impression allait s’avérer exacte dès le retour des vestiaires: Heleen NAUWELAERS lançait la tornade jaune (28-29, 21éme), avant qu’Elise RAMETTE ne redonne rapidement l’avance aux filles d’outre quiévrain (33-30, 24éme), et Sofia OUAHABI ne crée un premier écart (40-31, 26éme).

A l’entame du dernier quart temps, les Bleuettes étaient dans les cordes (45-33, 30éme), Clarisse LEGRAND n’ayant récolté que les quelques miettes laissées par les Belges.

Seulement, il est écris que la française a du caractère, et Marie Michelle MILAPIE l’indiqua clairement dès la début du dernier quart temps (45-35, 31éme).

D’ailleurs, Louise DAMBACH avait décidé aussi de ne pas abdiquer, et ramena les Bleuettes à six longueurs assez rapidement (47-41, 33éme).

Seulement, même si la rencontre était relancée, Laura HENKET veillait au grain pour les Belges (52-41, 35éme), et même s’il en fallait plus pour stopper l’élan tricolore (52-46, 36éme), les Belges avaient toujours le petit coup de rein nécessaire pour garder leurs distances (60-51, 38éme), et c’est au final fort logiquement que nos voisines remportent la rencontre, malgré deux derniers points de Marie Michelle MILAPIE (64-60, score final).

L’entrée en matière est donc plutôt loupée pour les Bleuettes, même s’il y a eu du positif, avec  cette capacité à réagir, même si la réaction s’est avérée insuffisante.

Ce qui est certain, c’est qu’une réaction s’impose, dès cet après midi, face au Canada, qui a battu le Mali, lors de son premier match (71-62).

Dans les autres groupes, Australie (105-62 face à la Serbie) et le Brésil (82-51 face à la Corée du Sud) ont affiché la couleur, de même que les Etats Unis, dans le match au sommet face à l’Espagne (72-57).

La Chine s’est imposée logiquement face à l’Egypte (73-60) et la Russi, largement face à Taiwan (89-43), pendant que les Pays Bas prenaient le meilleur sur l’Argentine (79-65).

La compétition est bien lancée: il ne manque plus qu’une victoire des Bleuettes pour que la fête soit totale !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense
Page generated in 0,483 seconds. Stats plugin by www.blog.ca