Pages
Adsense

Australie : Lauren JACKSON prend officiellement sa retraite sportive

Share Button

WNBA_2012_Lauren JACKSON (Seattle)_Andrew SNOOK_Full Court

La légendaire intérieure australienne est contrainte de s’arrêter là © Andrew-SNOOK/Full Court

Même si ça n’est pas vraiment une surprise, la nouvelle a fait l’effet d’une bombe aujourd’hui dans les médias australiens. Car lors d’une conférence de presse, Lauren JACKSON a annoncé qu’elle devait mettre un terme à sa carrière de basketteuse professionnelle et ne participera donc pas à ses derniers J. O. cet été à Rio de Janeiro, au Brésil. Ironie de l’histoire, c’est dans les locaux de l’Australian Institute of Sport (l’équivalent de l’INSEP), là où tout a commencé pour elle en 1997, que la native d’Albury avait donné rendez-vous aux journalistes.

Entourée par ses désormais ex-coéquipières de l’équipe nationale, l’ancienne joueuse du Spartak Moscou n’a pas caché son émotion en expliquant ce choix forcé par des blessures à répétition depuis un peu plus de 2 ans. Ses malheurs ont commencé lorsqu’elle jouait chez les Chinoises de Heilongjiang en 2013 et a été touchée à un ménisque. Ensuite, tout s’est enchainé dans le mauvais sens jusqu’à ce qu’elle prenne la décision aujourd’hui de quitter ce qu’elle considère comme “l’amour de sa vie”, le basketball.

A seulement 16 ans, cette surdouée du ballon orange était appelée pour la première fois avec les Opals, comprenez la sélection australienne sénior. S’en est suivi un parcours et surtout un palmarès hors-norme puisqu’elle 3 médailles d’argent (2000, 2004 et 2008) et une de bronze (2012) aux Jeux Olympiques, une d’or (2006) et deux d’argent au championnat du monde (1998 et 2002).

En club, celle qui culmine à 1,96 m a remporté 3 championnats de Russie de suite sous les couleurs du Spartak Moscou entre 2007 et 2009. En 2008, avec une moyenne de 23,6 points et 7,1 rebonds par match, elle a largement contribué à la victoire moscovite en Euroligue. Elle avait d’ailleurs poursuivi l’aventure dans la capitale russe jusqu’en 2011 avant de s’envoler pour l’Espagne et Valence où son équipe avait réalisé le doublé championnat-Euroligue. Avant un retour au pays en 2014 et plus précisément à Canberra, Lauren JACKSON s’était donc offert une escapade exotique en Chine.

Mais c’est aussi en WNBA qu’elle a fait parler d’elle puisque l’intérieure australienne avait été draftée en première position par Seattle Storm en 2011, franchise avec laquelle elle a remporté 2 titres nationaux (2004 et 2010), a été désignée MVP à 3 reprises (2003, 2007 et 2010) et participé 7 éditions du All-Star Game (2001, 2002, 2003, 2005, 2006, 2007 et 2009).

Pour l’heure, elle ne s’est pas encore prononcée quant à son avenir mais il y a fort à penser qu’il ne devrait pas être loin des parquets. Cliquez ici pour revoir la conférence en vidéo grâce au quotidien Canberra Times.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense