Pages
Adsense

LFB : Mondeville surprend Lyon, Angers se rassure, Nice et Montpellier ont souffert

Share Button

LFB_2015-2016_Michele PLOUFFE (Mondeville) vs. Montpellier_Romain CHAIB

Michele PLOUFFE et Mondeville ont pris le meilleur sur Lyon © Romain CHAIB

 

Résultats de la journée 23 du 7 au 10 avril 2016 :

Angers Calais 78-56
Nantes-Rezé Charleville 57-72
Lyon Mondeville 66-68
Nice Hainaut Basket 77-70
Arras Villeneuve d’Ascq 49-77
Montpellier Basket Landes 68-63
Toulouse Bourges 58-70

 

 

 

 

 

 

 

 

Classement :

1. Montpellier 44Pts 23m
2. Bourges 40Pts 22m
3. Nice 40Pts 23m
4. Villeneuve d’Ascq 39Pts 22m
5. Charleville-Mézières 38Pts 22m
6. Basket Landes 37Pts 23m
7. Lyon 34Pts 23m
8. Nantes-Rezé 33Pts 23m
9. Mondeville 32Pts 23m
10. Hainaut Basket 30Pts 22m
11. Angers 29Pts 23m
12. Toulouse 28Pts 23m
13. Arras 27Pts 23m
14. Calais 26Pts 23m

 

Jeudi soir, Angers et Calais inauguraient la 23ème journée de LFB. Toujours privé de plusieurs cadres, le COB n’a vraiment tenu qu’une mi-temps (35-26, 20′). Car ensuite, Sofija ALEKSANDRAVICIUS (14 points à 50%) et l’UFAB 49 ont élevé leur niveau de jeu pour s’imposer assez facilement dans leur salle et ainsi conserver une chance de se maintenir dans l’élite.

En s’appuyant sur sa paire Valeriya BEREZHINSKA-Alicia DeVAUGHN (19 et 18 points), Charleville-Mézières a encore montré vendredi soir que tout était encore possible dans la course au playoffs. Les Ardennaises ont en effet dominé une équipe de Nantes-Rezé qui restait pourtant sur une série de 5 victoires consécutives et qui devra se remobiliser pour relancer la machine.

La petite surprise du week-end est à attribuer à Mondeville, qui est allé battre Lyon d’une courte tête, mettant ainsi fin à la spirale négative. Durant 40 minutes, les deux équipes ont joué au chat et à la souris dans la salle Mado BONNET (32-38, 20′ ; puis 50-47, 30′). Au bout de 35 minutes, elle étaient même sur un score de parité (57-57) mais au mental, Michelle PLOUFFE (22 points, 12 rebonds) et les Normandes ont tiré leur épingle du jeu et se sont imposées.

Au terme de la rencontre entre Nice et le Hainaut Basket, on a dû se rappeler le proverbe “le bonheur des uns fait le malheur des autres”. En effet, comme au match aller, les Nordistes ont tenu bon face aux Azuréennes (62-66, 35′) mais à l’inverse de ce qui s’était passé en décembre dernier, les partenaires de Courtney HURT (23 points, 5 rebonds) sont cette fois parvenues à inverser la tendance en passant un 15-4 dans le money-time pour décrocher la victoire.

Sans faire offense aux Arrageoises, le duel entre deux équipes des Hauts-de-France a assez rapidement tournée à la démonstration. Pourtant, Arras et Villeneuve d’Ascq se sont regardées les yeux dans les yeux durant le premier quart (17-18, 10′). Mais au fil du temps, Megan MAHONEY (15 points, 9 rebonds) et les Villeneuvoises ont pris leurs marques dans la salle TETELIN et passé un 24-3 dans le deuxième quart (20-42, 20′). A cet instant, les filles de Cécile PICCIN ont sans doute reçu un sacré coup derrière la tête et n’ont jamais été capables de s’en relever.

Dans l’autre derby de la soirée, la bataille entre Montpellier et Basket Landes a été beaucoup plus âpre. Les deux formations se sont rendues coup pour coup. Après 30 minutes de jeu, Sarah MICHEL (18 points, 6 rebonds) le BLMA menait 52-48. Vexées, Iva SLISKOVIC (15 points, 8 rebonds) et les Landaises ont redressé la tête quelques instants plus tard (56-57, 35′) mais c’était sans compter sur la fougue héraultaise puisque les protégées de Valéry DEMORY parvenaient à reprendre les dernières minutes à leur compter et s’imposer.

Hier après-midi, Bourges effectuait un long voyage jusqu’en Haute-Garonne pour affronter Toulouse et le moins que l’on puisse dire, c’est que le TMB n’a pas démérité. Sous l’impulsion de Touty GANDEGA (17 points, 1 rebond), les Toulousaines ont pris le match par le bon bout (21-19, 10′). Mais, à l’image d’une Ingrid TANQUERAY en grande forme (17 points à 54%), les Tango ont rapidement remis les choses à plat (33-36, 20′). Elles ont d’ailleurs définitivement sifflé la fin de la récréation au terme du troisième quart avec un 18-6 qui leur permettait de filer tranquillement vers un succès pas forcément ample mais logique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense