Pages
Adsense

TQO : L’Espagne n’a pas eu trop à forcer

Share Button

Ana CRUZ FIBAL’Esapgne d’Ana CRUZ facile contre la Chine © FIBA

Chine Espagne 43-77

L’un des prétendants à l’une des places qualificatives pour Rio, l’Espagne foule pour la fois le parquet de La Trocardière pour y affronter la Chine, facile vainqueur du Venezuela hier. La première place de ce groupe est donc l’enjeu de cette rencontre.

Le début de match est équilibré. Il faut attendre une passe lumineuse de Sancho LYTTLE (12 points, 13 rebonds) à Laia PALAU (3 points, 8 passes) pour voir l’Espagne passer pour la première devant (6-4, 3è). Les Ibériques arrivent à s’adapter à la défense chinoise pour faire un petit break (10-4, 6è). La Chine a des difficultés à s’approcher du cercle adversaire. Seule Ting SHAO (9 points) y est parvenue. Pour autant, l’Espagne ne brille pas. Il faut attendre près de 3 minutes pour voir un panier. Le score est alors 11-8 pour les médaillées de bronze de l’Euro 2015. La fin du premier quart est confus de part et d’autre. L’Espagne est cependant en tête (+7, 15-8). Avec seulement 18 % (3/19) aux shoots, la Chine s’en sort plus bien.

L’Espagne semble appuyer sur l’accélérateur. Défensivement surtout. Les protégées du coach australien de la Chine, Thomas MAHER, restent de nouveau 3 minutes sans inscrire le moindre point. Song GAO (2 points) vient couper cette série. Mais, entre cette période, les coéquipières d’Alba TORRENS (22 points) ont réglé la mire. L’écart passe pour la première fois la barre des 10 points. (22-12). La joueuse d’Ekaterinbourg monte en puissance et conclut une contre-attaque avec la faute en prime ratant au passage le lancer bonus. A l’image des dix premières minutes, les joueuses de Lucas MONDELO se sont pas gênées par le jeu proposé par les Chinoises. Elles sont largement devant à la pause (+14, 35-21).

Les Espagnoles montent clairement en puissance dans le troisième quart temps. Offensivement, leur jeu collectif est remarquable. Alba TORRENS, encore elle, et Marta XARGAY (12 points) enfoncent le clou. Nan CHEN (6 points) a beau donner son maximum. La Chine est nettement en retard à 10 minutes de la fin (-19, 54-35).

Le dernier acte confirme la suprématie espagnole. Comme la France et la Biélorussie, le grand d’Europe montre clairement qu’il veut se qualifier en gagner 3 matchs. Malgré cette défaite, la Chine conserve ses chances de qualification. Il faudrait une victoire du Venezuela face à l’Espagne ce qui semble très peu probable.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense
Page generated in 1,164 seconds. Stats plugin by www.blog.ca