Pages
Adsense

Rio 2016 : Les Etats-Unis écrasent l’Espagne, la Serbie tombe à nouveau

Share Button

Rio 2016_Diana TAURASI (Etats-Unis) vs. Espagne_FIBA

Diana TAURASI et les Américaines semblent intouchables © FIBA

 

Résultats de la journée 3 des 8 et 9 août 2016 :

Groupe A :

Japon Brésil 82-66

 

 

 

Classement :

1. Australie 4Pts 2m
2. Japon 4Pts 2m
3. France 4Pts 2m
4. Biélorussie 2Pts 2m
5. Turquie 2Pts 2m
6. Brésil 2Pts 2m

 

Dans le seul match du groupe A, le Brésil, pays organisateur, a été un peu dépassé par les événements face à l’outsider japonais. Car contrairement à ce qu’elles avaient réussi à faire face à l’Australie en tenant une mi-temps, les compatriotes de Clarissa SANTOS (13 points, 16 rebonds) n’ont cette fois tenu que 10 minutes (19-20, 10′). Dans les rangs nippons, on avait remis les clés du match à Ramu TOKASHIKI (23 points, 9 rebonds) qui s’est sans doute servie de son expérience en WNBA pour tout renverser sur son passage. Si bien qu’après 30 minutes de jeu, le Japon comptait 21 points d’avance (73-52, 30′). Au vu de ses 20 ballons perdus et de son triste 2/15 à 3 points (contre 5/21 pour les Nippones), le Brésil n’y était pas. Le contrat était donc rempli pour les championnes d’Asie et même si Iziane CASTRO MARQUES (20 points à 50%) et les siennes essayaient de relancer la machine en fin de partie, la Seleçao devait rendre les armes et se mettait encore un peu plus en danger pour la suite de la compétition.

Groupe B :

Espagne Etats-Unis 63-103
Canada Serbie 71-67
Sénégal Chine 64-101

 

 

 

 

Classement :

1. Etats-Unis 4Pts 2m
2. Canada 4Pts 2m
3. Chine 3Pts 2m
4. Espagne 3Pts 2m
5. Serbie 2Pts 2m
6. Sénégal 2Pts 2m

 

Ces deux-là ne s’étaient plus affrontés depuis 2 ans et la finale du Mondial 2014 (victoire américaine 64-77) mais une fois encore, l’Espagne n’a pas pesé bien lourd face à l’armada US. D’ailleurs, contrairement à ce qu’elle avait produit lors de leur dernier affrontement, la Roja n’a absolument rien pu faire. Dès l’entame, Diana TAURASI (13 points, 2 rebonds) et ses copines ont montré les dents, bien aidées par un pourcentage de réussite au shoot intéressant (61% sur l’ensemble du match). En face, une autre joueuse d’Ekaterinbourg, Alba TORRENS (20 points, 4 rebonds) tentait de maintenir ses troupes sur de bons rails mais en vain (14-29, 10′). Les protégées de Lucas MONDELO parvenaient toutefois à rester à égale distance de leurs adversaires dans le deuxième quart-temps (37-54, 20′). Mais histoire de se mettre de plus en plus à l’abri, les Américaines, qui ne semblaient pas encore rassasiées, enfonçaient encore un peu plus le clou au retour des vestiaires (51-74, 30′). La messe semblait dite mais les filles de Geno AURIEMMA voulaient laisser un message sans équivoque à des Espagnoles qui doivent composer sans Sancho LYTTLE, remplacée par Astou NDOUR (13 points, 8 rebonds), et où Marta XARGAY n’a pas joué la moindre seconde dans cette partie. Sylvia FOWLES (12 points, 4 rebonds) and co. se permettaient donc de mettre le coup de grâce dans les dix dernières minutes pour finalement l’emporter de 40 points.

Quelques heures plus tard, la Serbie poursuivait son tournoi olympique face au Canada qui, lui, avait déjà un match dans les jambes. Le moins qu’on puisse dire, c’est que les joueuses de Marina MALJKOVIC ont dû s’en vouloir d’avoir raté le coche. Pourtant, Canadiennes et Serbes se regardaient les yeux dans les yeux durant les 10 premières minutes (21-21, 10′). Jelena MILOVANOVIC (19 points, 3 rebonds) et ses coéquipières prenaient même un certain avantage à la pause (32-40, 20′), qui grandissait au bout de 30 minutes de jeu (45-57, 30′). Mais dans un match de basket, il faut être vigilant jusqu’au bout. Les Serbes l’ont appris à leurs dépens. En effet, Kia NURSE (25 points, 5 passes décisives) et les Canadiennes retrouvaient de la confiance au fil des minutes et laissaient les championnes d’Europe en titre sur le quai en leur passant un 26-10 qui offrait un deuxième succès de suite aux Nord-Américaines.

Au lendemain de sa large défaite face aux Etats-Unis (121-56), le Sénégal n’a toujours pas été capable de lutter face à la Chine. Pourtant, les partenaires d’Astou TRAORE (16 points à 50%) avaient pris le match par le bon bout et n’accusaient qu’un retard de 5 longueurs après 10 minutes de jeu (21-26, 10′). Megran SUN (17 points, 5 rebonds) et les joueuses de l’Empire du Milieu prenaient encore un peu plus leurs aises à la mi-temps (38-47, 20′) mais tout était encore possible. Pour éviter un retour des championnes d’Afrique en titre, les Chinoises prenaient le match à leur compte en seconde période et faisaient preuve d’une insolente réussite extérieure (60% sur l’ensemble de la rencontre contre 27% pour les Sénégalaises). Ca leur a permis d’engranger de la confiance et de se diriger vers une large victoire en franchissant même la barre des 100 points.

Programme de la journée 4 du 9 août 2016 :

17:15 Australie France
20:30 Brésil Biélorussie
22:45 Turquie Japon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense
Page generated in 0,320 seconds. Stats plugin by www.blog.ca