Pages
Adsense

Laura GARCIA (Hainaut Basket) : “Je me sens très à l’aise ici”

Share Button

Laura GARCIA est dans le Nord depuis 5 ans © Laury MAHE

 

Au lendemain de la rencontre entre le Hainaut Basket et Mondeville (75-73), nous sommes allés à la rencontre de la capitaine hennuyère, Laura GARCIA, qui disputait son centième match de LFB avec le club nordiste.

 

Cela fait 5 ans que tu joues en France. Mais que peux-tu nous dire aux fans français de basket féminin qui ne te connaissent pas encore ?

Je m’appelle Laura GARCIA, je suis une basketteuse espagnole. J’ai commencé à jouer au basket quand j’étais au collège, à l’âge de 8 ans. Après avoir évolué dans les catégories inférieures, le meilleur club et surtout le club historique de Madrid, le Real Canoe, a frappé a ma porte. Pendant 13 ans, j’y ai grandi, on m’y a formé. Ca m’a permis par exemple de connaître deux accessions en première division et d’obtenir un titre de MVP. Pour des raisons économiques, le club a dû quitter l’élite, c’était alors le début d’une nouvelle aventure pour moi. J’ai donc passé une année à Cadi La Seu puis une autre à Hondarribia-Irún avant d’arriver au Hainaut il y a 5 saisons.

 

Avant d’arriver à Saint-Amand-les-Eaux en 2012 pour remplacer Clémence BEIKES, qu’est-ce que tu t’es dit pour a première expérience à l’étranger ? Qu’est-ce que tu savais de la LFB ?

Quitter mon pays, c’était un sacré défi sur le plan personnel ! Je savais que la France était une grande puissance européenne en matière de basket féminin.

 

Hier*, tu as joué ton centième match avec le Hainaut Basket. C’était quelque chose de particulier pour toi ou un match comme les autres ?

En réalité, c’était mon 118ème match officiel avec le Hainaut puisque j’ai joué 10 matches d’Eurocoupe et 8 de coupe de France depuis mon arrivée il y a 5 ans. Hier, c’était mon centième match en LFB. Effectivement, c’était un peu spécial pour moi. En plus, on a fini avec une belle victoire (75-73 face à Mondeville, ndlr).

 

Quels sont tes meilleurs souvenirs depuis ton arrivée dans ce club ?

Ma première année restera spéciale pour moi parce que c’était la première fois que je jouais hors de mon pays et que je disputais l’Eurocoupe. Et l’année dernière également puisque je revenais après m’être gravement blessée au genou, ça m’avait éloigné des terrains pendant 10 mois.

 

Tu es désormais la capitaine de ton équipe. Tu prends cela comme une grande responsabilité, un moyen de transmettre ton expérience ou les deux à la fois ?

Les deux ! Je veux transmettre ma passion du basket, l’envie de travailler et de s’améliorer chaque jour ainsi que l’esprit de camaraderie.

 

Avec ton expérience, quelles différences fais-tu entre le basket féminin espagnol et français ?

Pour moi, le basket français est plus physique que l’espagnol mais ce dernier est peut-être plus rapide.

 

Depuis septembre 2012, tu t’es habituée à la culture française. Qu’est-ce qui te plait le plus ?

De façon générale, la culture française n’est pas très différente de la culture espagnole. Peut-être les horaires ! Sinon, il y a plein de choses que j’aime bien, je me sens très à l’aise ici.

 

Il reste 2 matches avant la fin de la saison régulière même si vous êtes bien parties pour disputer les playoffs. Quelles sont les équipes que tu crains le plus ?

Je n’ai peur de personne !! Nous avons démontré que nous pouvons battre n’importe quelle équipe quand nous restons solides et unies.

 

Tu as 35 ans depuis le mois d’octobre. Est-ce que tu sais déjà combien de temps tu vas encore jouer ?

Je me sens très bien physiquement et mentalement et pour l’instant, je ne me fixe absolument aucune limite.

 

Plus précisément, est-ce que tu seras encore au Hainaut Basket la saison prochaine ?

Je ne le sais pas encore pour le moment mais j’aimerais bien rester.

 

Merci Laura d’avoir répondu à nos questions et bonne fin de saison avec le Hainaut Basket !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense