Pages
Adsense

NF1 Poule A : Ca se complique pour Franconville, Sainte Savine en NF2.

Share Button

Cassandre BLANCHON et Voiron larges vainqueurs à l’INSEP © William MARAIS

Résultats de la Journée 19 du 18 mars 2017 :

Franconville La Tronche Meylan 60-62
Ifs Geispolsheim 56-52
La Glacerie Villeurbanne 57-42
Sainte Savine Le Havre 63-72
Armentières Charnay 47-77
INSEP Voiron 56-71

Classement (avec les bonus)

1. La Tronche Meylan 33Pts 19m
2. Charnay 33Pts 19m
3. La Glacerie 32Pts 19m
4. Ifs 32Pts 19m
5. Le Havre 31Pts 19m
6. Villeurbanne 30Pts 19m
7. Voiron 29Pts 19m
8. Geispolsheim 29Pts 19m
9. Franconville 27Pts 19m
10. Sainte Savine 26Pts 19m
11. INSEP 23Pts 19m
12. Armentières 21Pts 19m

Au sommet de la hiérarchie, La Tronche Meylan réalise un authentique exploit en allant s’imposer à Franconville (62-60), alors même que Marylie LIMOUSIN et Mathilde ROCHE revenaient à peine de blessure, et que Charline FREMINET s’est blessée à la main lors du 3éme quart temps.

La Tronche Meylan, qui affrontera l’INSEP et Armentières lors de deux de ses trois derniers matches, fait donc un grand pas vers la phase finale, même si rien n’est encore validé définitivement.

A l’inverse, la situation de Franconville se complique sérieusement car, si Geispolsheim a été battu à Ifs (52-56), Voiron s’impose logiquement à l’INSEP (71-56).

Il faudrait aux franciliennes un sans faute lors des trois derniers matches, et espérer que Geispolsheim et /ou Voiron perdent leur trois rencontres : bien hypothètique tout cela.

Pour Sainte Savine, par contre, la défaite face à Le Havre (63-72) sonne le glas des derniers espoirs, ce qui renforce la situation préoccupante du club, qui ferait face à fde grosses difficultés financières.

Si la lutte pour le maintien est proche de livrer son verdict, rien n’est fait en haut de l’affiche : Charnay, large vainqueur à Armenrtières (77-47), reste à la même hauteur que La Tronche Meylan, et une longueur devant La Glacerie, qui domine nettement Villeurbanne (57-42).

Cest trois là croient encore à la phase finale, de même que Le Havre, même si ce sera compliqué pour les normandes, deux longueurs derrière les Iséroises et les Bourguignonnes.

Pour Villeurbanne, par contre, c’est terminé : il n’y aura pas de phase finale cette année.

Enregistrer

Un commentaire

  1. Cher Monsieur Jeannas que je n’ai pas le plaisir de connaître. Je suis dirigeant du Sainte-Savine Basket. Je m’étonne que vous vous permettiez d’écrire que notre club “ferait face à de grosses difficultés financières”. Avant d’écrire de pareils mensonges qui n’engagent que vous, il eût été professionnel (je vous invite à aller chercher la signification de ce mot dans le dictionnaire) et respectueux (idem) de prendre contact avec notre club pour “vérifier” vos bruits de chiottes. Il vous aurait été sereinement répondu que notre club se porte très bien financièrement et que ces rumeurs sont complètement infondées. C’est la base du métier de journaliste que je connais pour l’avoir exercé, métier dont vous ne connaissez visiblement pas les fondements déontologiques. Et dont je suis certain, après vérification, qu’il n’est pas le vôtre. Mais ce sont les joies des nouvelles technologies de l’information et de la communication qui confèrent un pouvoir, celui d’écrire tout et n’importe quoi, sans vérifier et prendre conscience des conséquences que cela peut avoir pour un club qui est aussi une entreprise, gérée dans les règles de l’art. Toutes les joueuses qui ont porté la tunique savinienne n’ont jamais connu le moindre problème d’indemnisation ou de salaire, une caractéristique qui fait notre réputation. De tels propos et une telle pratique mériteraient que l’on qualifie vos propos de diffamatoires devant une juridiction compétente. Mais on ne perdra par notre temps, et surtout notre argent, ruinés que nous sommes, dans une action envers des gens qui n’en valent pas la peine. Bonne soirée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense