Pages
Adsense

Euro 2017 : Les Serbes stoppées par la Lettonie, l’Italie qualifiée de justesse, la France affrontera la Slovaquie

Share Button

Anete STEINBERGA et les Lettones ont surclassé la Serbie, tenante du titre © FIBA

 

 

Résultats des barrages (20/06/2017) :

Serbie Lettonie 70-75
Ukraine Slovaquie 68-82
Italie Hongrie 49-48 
Russie Grèce  58-62

 

Cet Euro livre vraiment son lot de surprises ! Ainsi, la Lettonie a fait déjouer tous les pronostics en faisant tomber la Serbie qui, du coup, n’aura pas la possibilité de défendre son titre acquis il y a 2 ans. Les choses avaient d’ailleurs très bien commencé pour les coéquipières d’Anete STEINBERGA (18 points, 11 rebonds), qui menaient de 12 points à la fin du premier quart (12-24, 10′). Orgueilleuses, les Serbes redressaient la barre pour ne plus compter que 2 longueurs d’avance à la pause (32-34, 20′). Au retour des vestiaires, les 2 formations se rendaient coup pour coup puisque Tamara RADOCAJ (14 points, 3 rebonds) et les siennes n’ont pas été capables de reprendre le contrôle de la partie. Et histoire de se mettre définitivement à l’abri, les Lettones ont remis un coup d’accélérateur en fin de match pour l’emporter et se qualifier en quarts de finale.

 

 En étant trop “IAGUPOVA-dépendant” (24 points, 7 passes décisives), l’Ukraine n’a pas réussi à contrecarrer les plans slovaques. Car en face, l’expérience de Zuzana ZIRKOVA (31 points, 7 passes décisives) a permis au pays voisin de la République Tchèque de s’imposer. Mais ça n’a pas été une partie de plaisir puisque les Ukrainiennes n’étaient qu’à moins un avant d’entamer les 10 premières minutes. C’est justement ce moment-là que Marie RUZICKOVA (13 points, 13 rebonds) et ses copines ont choisi pour passer à la vitesse supérieure en infligeant un cruel 25-12 à un adversaire qui a manqué de réussite, que ce soit à 3 points (24%) ou aux lancers francs avec 57% à 17/30. Par conséquent, c’est la Slovaquie qui poursuit sa route où elle rencontrera la France jeudi.

 

Les défenses ont été mises à rude épreuve dans le match entre l’Italie et la Hongrie. Et à ce jeu-là, ce sont nos voisines transalpines qui se sont imposées mais ça n’a pas été facile car Tijana KRIVACEVIC (15 points, 8 rebonds) et les siennes leur ont donné beaucoup de fil à retordre puisqu’elles menaient 34-40 après 30 minutes de jeu. Les Italiennes se sont mises en opération commando à cet instant de la partie et à 2 minutes et 20 secondes du terme, Giorgia SOTTANA (12 points, 4 rebonds) inscrivait deux derniers lancers pour qualifier ses troupes car, dans ce exercice, Zsofia FEGYVERNEKY (5 points, 4 rebonds) et Krisztina RAKSANYI (7 points à 50%) ont manqué d’adresse et ont dû baisser pavillon.

 

Après la Serbie qui a été éliminée par la Lettonie, l’autre sensation de ce mardi soir est à mettre à l’actif de la Grèce, qui a sorti la Russie. Les choses avaient pourtant bien débuté pour les Russes qui, sous la houlette d’une grande Maria VADEEVA (18 points, 21 rebonds) avait une légère avance à la pause (32-28, 20′). Mais celle-ci était justement beaucoup trop légère pour inquiéter l’expérimentée Styliani KALTSIDOU notamment (24 points, 9 rebonds), qui contribuait à ce que les Grecques montrent un tout autre visage en revenant sur le terrain pour passer un 22-4 qui mettait les Russes à genoux. Malgré un beau regain d’énergie dans les 10 dernières minutes, elles devaient se rendre l’évidence : c’est la Grèce qui se qualifiait pour les quarts de finale.

 

Programme des quarts de finale (22/06/2017) :

Espagne Lettonie
Turquie Grèce
France Slovaquie
Belgique Italie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense
Page generated in 0,475 seconds. Stats plugin by www.blog.ca