Pages
Adsense

Ligue 2 : Montbrison fait tomber Charnay, Calais vainqueur du derby nordiste

Share Button

Belle victoire d’Emilie DUVIVIER et Montbrison face au leader Charnay © Basketfly

 

Journée 4 :

Reims Chartres 54-49
Graffenstaden Rezé 69-65
Toulouse INSEP 73-52
Montbrison Charnay 59-56
Angers Landerneau 65-56
Calais Arras 79-74

 

Classement :

1. Charnay 7 pts 4 m
2. Angers 7 pts 4 m
3. Calais 7 pts 4 m
4. Reims 7 pts 4 m
5. Landerneau 6 pts 4 m
6. Toulouse 6 pts 4 m
7. Chartres 6 pts 4 m
8. Montbrison 6 pts 4 m
9. Rezé 5 pts 4 m
10. Arras 5 pts 4 m
11. Graffenstaden 5 pts 4 m
12. INSEP 5 pts 4 m

 

Il fallait bien que cela arrive un jour. C’est donc Montbrison qui a réussi à faire tomber pour la première fois de la saison Charnay. Les ligériennes confirment leur montée en puissance. Elles ont construit leur succès dans la raquette dominant les rebonds (44-34). Malgré 23 pertes de balles, les partenaires d’Emilie DUVIVIER (18 points, 14 rebonds) ont trouvé des ressources pour remporter cette rencontre. Dans les meilleures scoreuses du championnat, Mélanie DEVAUX n’a pas été en réussite 8 points à 1/11 aux tirs.

Dans une rencontre très heurtée (53 lancers tirés), Angers a pris le meilleur sur Landerneau. A l’image de Montbrison, les coéquipières de Soana LUCET (16 points, 12 rebonds) ont dominé la peinture avec notamment 16 rebonds offensifs.

Reims a confirmé sa solidité en contrôlant Chartres malgré le petit écart final. Les joueuses de David GIRANDIERE ont légèrement augmenté leur avance dans le dernier quart (+6, 43-37). Dans une rencontre serré comme celle-là, avoir deux possessions d’avance est très important. La bande de Fleur DEVILLIERS (11 points, 5 passes) se pose en outsider.

Le derby des Hauts de France a tenu ses promesses. Arras pourra longtemps regretter le deuxième quart perdu 17-26. Claire STEIVENARD (22 points, 5 rebonds) et ses copines peuvent néanmoins retenir du positif pour la suite. Le 5 majeur calaisien aura joué son rôle avec 59 points inscrits dont 14 pour Emmanuelle GORJEU.

Graffenstaden a donc attendu la 4ème journée pour débloquer son compteur. Les alsaciennes aiment bien cette formation de Rezé puisque les deux victoires de la saison, coupe comprise, sont contre elle. Pourtant, l’affaire était mal engagée à l’entame du dernier quart (55-57). Amina NJOUKOU (22 points, 18 rebonds) a sonné la révolte dans les 10 dernières minutes.

Dimanche, Toulouse, toujours sans Sylvie GRUSZCZYNSKI, s’est largement défait du centre fédéral grâce à un énorme début de match. Les partenaires d’Assetou TRAORE infligent un 25-9 à l’INSEP dans les 10 premières minutes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense
Page generated in 0,614 seconds. Stats plugin by www.blog.ca