Pages
Adsense

Euro 2019 : La France a mis 10 minutes pour lâcher les chevaux face à la Roumanie

Share Button

Capitaine ce soir, Sandrine GRUDA a montré l’exemple © FIBA

Groupe E :

Journée 2 :

France Roumanie 87-45
Slovénie Finlande 97-57

Classement :

1. France 4 pts 2 m
2. Slovénie 4 pts 2 m
3. Roumanie 2 pts 2 m
4 Finlande 2 pts 2 m

 

Dans un Palacium plein comme un oeuf et acquis à leur cause, les Françaises ne tardaient pas à se mettre en action mais la réussite n’y était pas. Il a fallu attendre 2 minutes pour qu’Helena CIAK (13 points) inscrive les 2 premiers points tricolores. A l’image de son intérieure naturalisée Ashley WALKER, la Roumanie était sans complexe face au finaliste du dernier Euro mais peinait à trouver la cible (4-2, 4′). Cela profitait à Sandrine GRUDA (23 points, 9 rebonds),capitaine ce soir en l’absence d’Endy MIYEM, et ses copines, qui asseyaient peu à peu leur domination (8-2, 5′). Toutefois, l’armada bleue devait rester sur ses gardes puisqu’Annemarie GODRI-PARAU (9 points) et Elisabeth PAVEL (8 points) parvenaient à remettre les Roumaines dans le rang (12-10, 8′). Heureusement, Hhadydia MINTE sonnait la fin de la récréation et l’avance était de 4 points pour la France après 10 minutes de jeu (15-11, 10′).

Avec un premier panier extérieur d’Alexia CHARTEREAU (7 points) puis un autre de Marine JOHANNES (9 points, 5 rebonds, 5 passes), les Françaises montraient leur envie de relancer la machine en début de deuxième quart (21-14, 12′). Les Bleues conservaient un petit matelas d’avance mais devaient se méfier de l’eau (roumaine) qui dormait (26-18, 14′).  Mais même si Gabriela MARGINEAN (13 points), qui se rappelait sans doute ses belles années à Arras, permettait aux siennes de croire en leurs chances, les filles de Valérie GARNIER poursuivait le travail (30-20, 16′). La sortie d’Olivia EPOUPA (0 pt mais 8 passes) après avoir pris un coup au visage (de retour quelques minutes plus tard) n’ébranlait pas leur détermination  puisqu’Amel BOUDERRA (7 points) donnait à ses compatriotes une avance de 15 unités (35-20, 18′). Et à la mi-temps, le score était de 42 à 26.

Sous la houlette d’Ashley WALKER (11 points), la Roumanie repartait de l’avant au moment de revenir sur le terrain tandis que Marine JOHANNES ne parvenait pas à lui répondre du tac au tac (44-29, 22′). Un petit coup d’accélérateur et la France se mettait encore un peu plus à l’abri (48-30, 23′). Les Roumaines soufflaient le chaud et le froid, notamment sur le plan défensif mais les Françaises ne paniquaient pas (54-31, 26′). Quand Gabriela IRIMIA (4 points) avait le malheur de marquer un panier ouvert à l’extérieur, Hhadydia MINTE (10 points) lui répondait sans coup férir (56-34, 27′). Après 30 minutes, le plus dur était fait pour l’équipe de France, qui menait 64-37.

Le sort était jeté mais Amel BOUDERRA et ses coéquipières ne ralentissaient pas la cadence, au contraire (70-39, 32′). Le but était désormais non seulement de corser de plus en plus mais aussi de régaler le public villeneuvois venu en nombre. Le sélectionneur serbe de la Roumanie, Dragan PETRICEVIC faisait tourner son effectif pour que les jeunes puissent prendre du gallon tandis que le groupe France s’en allait vers une deuxième victoire des plus tranquilles (87-45) en autant de rencontres qualificatives pour l’Euro 2019. 

Le prochain match sera encore d’un calibre supérieur. Le déplacement en Slovénie s’annonce d’ores et déjà compliqué. Comme attendu, les Slovènes n’ont fait qu’une bouchée de la Finlande. C’est la toute jeune Annamaria PREZELJ qui termine meilleure marqueuse avec 18 points. Mais, les cadres ont également répondu présents à l’image d’Eva LISEC, toute proche d’une triple-double (12 points, 13 rebonds et 9 interceptions).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense
Page generated in 0,602 seconds. Stats plugin by www.blog.ca