Pages
Adsense

LFB : Bourges et Villeneuve d’Ascq creusent l’écart, Lyon ASVEL Féminin s’offrent le BLMA, Nice fait craquer le Hainaut Basket

Share Button

Haley PETERS et les Lyonnaises sont restées sérieures face aux vices-championnes de France © Laury MAHE

 

Résultats de la journée 10 des 16 et 17 décembre 2017 :

La Roche-Vendée Bourges 83-92 a. p.
Nice Hainaut Basket 74-72
Tarbes Charleville-Mézières 69-60
Villeneuve d’Ascq Basket Landes 66-50
Lyon ASVEL F. Lattes-Montpellier 67-64
Mondeville Nantes-Rezé 59-68

 

 

Classement :

1. Bourges 19Pts 10m
2. Villeneuve d’Ascq 19Pts 10m
3. Basket Landes 16Pts 10m
4. Charleville-Mézières 16Pts 10m
5. Lyon ASVEL F. 15Pts 10m
6. Lattes-Montpellier 15Pts 10m
7. Tarbes 15Pts 10m
8. Nantes-Rezé 14Pts 10m
9. Hainaut Basket 14Pts 10m
10. Nice 13Pts 10m
11. Mondeville 13Pts 10m
12. La Roche-Vendée 11Pts 10m

 

 

Ce samedi, même si, au final, leur équipe préférée a dû s’avouer vaincue, les supporters de La Roche ont vécu une soirée qui restera longtemps gravée (dans la roche, évidemment). Si l’on s’attendait à un match assez déséquilibré au vu de la place des 2 équipes au classement, il n’en a rien été puisqu’elles se sont tenu tête durant l’ensemble du temps réglementaire. Si bien que, contre toute attente et tandis que Valériane AYAYI (25 points, 4 rebonds) et les Berruyères pensaient avoir fait le plus dur en fin de quatrième quart-temps dans le contexte que l’on connaitManon SINICO arrachait la prolongation comme on peut le voir sur la vidéo ci-après. Mais à l’expérience, les filles d’Olivier LAFARGUE sont passées à la vitesse supérieure dans ces 5 minutes supplémentaires pour finalement l’emporter face au RVBC qui n’a pas démérité.

 

En revanche, Nice a réalisé une très bonne opération à domicile. Les choses étaient pourtant mal embarquées pour les Azuréennes, qui étaient outrageusement dominées par des Hennuyères, malgré l’absence de Marie-Bernadette MBUYAMBA, qui semblaient maîtriser leur sujet et menaient 33-45 à la pause. Mais au retour des vestiaires ou Jimmy VEROVE a dû souffler dans les bronches de ses joueuses, celles-ci montraient un tout autre visage, à l’image du trio formé par Alix DUCHET (15 points, 4 passes décisives), Mamignan TOURE (16 points à 50%) et Géraldine ROBERT (16 points, 5 rebonds). En s’appuyant donc notamment sur ce “Big Three”, les Niss’Angels refaisaient leur retard au fur et à mesure alors qu’en face, le manque de rotations se faisait ressentir. Dans les dernières secondes, l’atmosphère était irrespirable dans la salle LEYRIT puisque les deux formations jouaient au jeu du du chat et de la souris. Et à ce jeu-là, les Niçoises provoquaient une faute sur le buzzer qui envoyait Mamignan TOURE sur la ligne des lancers. Et dans cet exercice, l’ex-Arrageoise ne se faisait pas prier et offrait la victoire aux siennes.

Une autre victoire a été acquise à l’arrachée dans la capitale des Gaules. Lyonnaises et Latto-Montpelliéraines se sont rendues coup pour coup pendant 40 minutes, Haley PETERS (18 points, 7 rebonds) répondant parfaitement à sa compatriote Courtney HURT (17 points, 9 rebonds). A la mi-temps, ce sont d’ailleurs les Rhodaniennes qui étaient devant au score (35-28, 20′). Mais la partie était très loin d’être finie puisque le BLMA retrouvait un second souffle qui lui a permis de réduire l’écart à la fin du troisième quart-temps (48-44, 30′). Tous les espoirs étaient donc permis pour les Héraultaises mais face à son ancienne équipe (bien que très remaniée l’été dernier), Valéry DEMORY était bien décidé à ne faire aucun cadeau. Et malgré l’expérience de Fatimatou SACKO (15 points, 7 rebonds), Lattes-Montpellier a manqué une belle occasion de commettre un hold-up à l’Astroballe. Notons par ailleurs le retour aux affaires d’Elodie CHRISTMANN, qui a inscrit 8 points et pris 2 rebonds en 21 minutes sous ses nouvelles couleurs. En revanche, mauvaise nouvelle pour Lyon ASVEL Féminin qui a dû composer avec la blessure au genou d’Ingrid TANQUERAY  (10 points, 13 passes décisives) mais nous y reviendrons plus tard.

En banlieue lilloise, Villeneuve d’Ascq a sorti le match qu’il fallait pour faire tomber Basket Landes. Dès l’entame, Johannah LEEDHAM (20 points, 10 rebonds) et ses partenaires ont montré les dents (23-13, 10′). Privées de Queralt CASAS et donc d’une artilleuse à l’extérieur, les Landaises subissaient les foudres d’une formation villeneuvoise sûre de son fait et qui regagnait les vestiaires sur le score de 40 à 22. Maja SKORIC (14 points, 3 rebonds) et ses troupes essayent de revenir dans le tempo à leur retour sur le parquet du Palacium (56-43, 30′). Mais histoire de se mettre et avec encore une Pauline AKONGA en grande forme (19 points, 5 passes décisives), les Nordistes ne paniquaient pas en fin de rencontre et s’imposaient avec la manière pour prendre justement leurs distances au classement vis-à-vis de… Basket Landes.

Dans le même temps, Tarbes a réussi un très joli coup. Les choses ont toutefois mis du temps à se décanter entre le TGB et Charleville-Mézières (22-22, 10′). Mais une fois qu’Adja KONTEH (18 points, 7 passes décisives), Michele PLOUFFE (17 points, 15 rebonds) et leurs copines ont mis la main sur le ballon, elles en ont profité pour prendre les devants et se donner une avance de 14 points. Pas abattues pour autant, Kalis LOYD (21 points dont 4/5 à 3 points) et les Ardennaises ont tenté de redresser la barre dans les 10 dernières minutes mais il en fallait davantage pour renverser la vapeur au Quai de l’Adour.

Le malheur des unes a également fait le bonheur des autres entre Mondeville et Nantes-Rezé. C’est l’USOM qui s’est illustrée d’entrée face à son public et portée par le double-double de Kimberley GAUCHER (16 points, 10 rebonds) pour mener 38-30 à la mi-temps. Le scénario pouvait cependant être inversé et c’est d’ailleurs ce qui s’est produit puisque du côté du NRB, c’est une autre internationale canadienne qui s’est illustrée, à savoir Nayo RAINCOCK-EKUNWE (18 points, 10 rebonds), grande artisane du regain d’énergie des visiteuses qui passaient un 27-9 dans le troisième quart pour repasser devant (47-57, 30′). Les deux équipes se sont neutralisées dans les ultimes minutes, laissant Nantes-Rezé revenir à la maison avec un succès.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense