Pages
Adsense

LFB : Lyon ASVEL Féminin et Nantes-Rezé relancent la fin de saison

Share Button

Lidija TURCINOVIC et le NRB ont encore battu Lattes-Montpellier © Thibaut LASSER

 

Résultats de la journée 16 des 3 et 4 mars 2018 :

Nantes-Rezé Lattes-Montpellier 80-75
Mondeville Hainaut Basket 85-63
Tarbes Nice 71-52
Charleville-Mézières Lyon ASVEL F. 67-75
Basket Landes Bourges 66-68
Villeneuve d’Ascq La Roche-Vendée 70-53

 

Classement :

1. Bourges 30Pts 16m
2. Villeneuve d’Ascq 29Pts 16m
3. Charleville-Mézières 27Pts 16m
4. Lyon ASVEL F. 25Pts 16m
5. Basket Landes 25Pts 16m
6. Tarbes 25Pts 16m
7. Lattes-Montpellier 24Pts 16m
8. Nantes-Rezé 23Pts 16m
9. Mondeville 21Pts 16m
10. Hainaut Basket 21Pts 16m
11. La Roche-Vendée 19Pts 16m
12. Nice 19Pts 16m

 

Nantes-Rezé a visiblement trouvé la faille face à Lattes-Montpellier car, pour la deuxième fois de la saison, Lidija TURCINOVIC (19 points, 5 rebonds) et ses copines ont battu le vice-champion de France en titre. Ca avait d’ailleurs bien débuté pour le NRB (28-20, 10′), qui s’est ensuite reposé un peu sur ses lauriers et a vu Suzy BATKOVIC (21 points, 8 rebonds) et ses coéquipières revenir à la hauteur de leurs hôtes (43-40, 20′). Mais à leur retour sur le parquet de MANGIN BEAULIEU, les Nanto-Rezéennes repartaient de l’avant, sous la houlette de leur capitaine Shona THORBURN notamment (17 points, 5 rebonds) pour creuser un peu plus l’écart après 30 minutes de jeu (65-58, 30′). Dans le dernier quart, les Héraultaises ont tout essayé pour commettre le hold-up parfait mais ça n’a pas suffi, laissant Nantes-Rezé l’emporter avec la manière.

Cette victoire des filles d’Emmanuel COEURET est d’autant plus important qu’elle leur permet de prendre leurs distances avec leurs concurrents directs pour le Top 8. Car à quelques centaines de kilomètres de là, Mondeville a réalisé un joli coup en ne laissant pas une seconde de répit au Hainaut Basket. Autour de l’ex-Hennuyère Romana HEJDOVA (18 points, 6 rebonds), bien relayée par Kristen MANN (15 points à 60%), Lisa BERKANI (13 points, 7 passes décisives) et Catherine MOSENGO-MASA (10 points, 6 rebonds), l’USOM s’est rapidement facilité la tâche puisqu’à la mi-temps, le score était de 47 à 31. Privées de Katarina TETEMONDOVA et malgré l’expérience de Bintou MARIZY (22 points, 3 passes décisives), les Hennuyères ont manqué d’énergie pour revenir dans la partie. Et le léger sursaut d’orgueil en fin de match a été entaché par la sortie d’Egle SULCIUTE (9 points, 3 rebonds) pour 5 fautes à 6 minutes de la fin ce qui n’a pas arrangé les affaires amandinoises, laissant les Normandes s’imposer assez confortablement pour espérer encore se qualifier pour les playoffs.

La logique a été respectée dans les Hautes-Pyrénées. Bien emmenées par une Aby GAYE des grands soirs (19 points, 8 rebonds), les Tarbaises ont assuré le spectacle face à Nice. D’entrée de jeu, les filles de François GOMEZ ont montré aux Azuréennes que le Quai de l’Adour allait encore être une forteresse difficilement prenable (28-15, 10′). Mamignan TOURE (18 points, 4 interceptions) et Antiesha BROWN (12 points, 5 rebonds) ont tenté d’éteindre l’incendie mais les locales étaient justement “on fire” et n’avaient de cesse d’accroître leur avance dans une salle acquise à leur cause. De plus, avec une réussite au shoot de 24% sur l’ensemble de la rencontre, couplée à la sortie pour 5 fautes de Jodie CORNELIE-SIGMUNDOVA (9 points, 9 rebonds), les visiteuses ne pouvaient pas vraiment croire en leurs chances. Les Tarbaises continuent donc leur petit bonhomme de chemin et se retrouvent désormais en sixième position au classement.

Le match de gala dans la Caisse d’Epargne Arena a tenu toutes ses promesses mais fut aussi synonyme de coup d’arrêt pour Charleville-Mézières. Pourtant, après une entame complexe (17-23, 10′), Kaleena MOSQUEDA-LEWIS (16 points, 3 rebonds) et les Ardennaises avaient su relever la tête pour mener 54-52 à la fin du troisième quart-temps. Mais gonflées à bloc, les Lyonnaises ont pris leur courage à deux mains à cet instant de la partie pour inverser totalement la tendance et revenir sur les mêmes bases qu’à l’entame. En s’appuyant sur un collectif bien huilé et notamment une Haley PETERS efficace (18 points, 6 rebonds), les Rhodaniennes ont su se jeter corps et âme pour finalement griller la politesse aux Flammes, qui ont finalement dû s’éteindre et se projeter vers l’avenir. En s’imposant ce week-end, Lyon ASVEL Féminin débarque dans le Top 4 grâce à une meilleure différence de points par rapport à Basket Landes et Tarbes.

Car dans le même temps, Basket Landes a finalement échoué face à Bourges, qui était privé de Laia PALAU malade mais qui a pu compter sur le retour (timide) de sa compatriote Cristina OUVIÑA (1 point, 2 rebonds). Cependant, que ce fut dur pour les joueuses d’Olivier LAFARGUE dans une salle que ce dernier connait bien. Cierra BRAVARD (17 points, 5 rebonds) et ses partenaires ont mis du temps à se mettre en ordre de bataille (16-21, 10′) mais ont ensuite cravaché pour reprendre le dessus à la mi-temps (36-32, 20′). Tout était encore à faire et ce n’est pas Marine JOHANNES, auteure de 19 points et 3 rebonds, qui aurait dit le contraire. La jeune arrière internationale tricolore fut en effet la grande instigatrice du renouveau berruyer en début de seconde période, relançant ainsi le suspense (48-51, 30′). Dans le money-time, les deux écuries se regardaient les yeux dans les yeux mais à ce jeu-là, et malgré un dernier panier de Queralt CASAS (9 points, 7 rebonds), Valériane AYAYI (9 points, 7 rebonds) et les siennes n’ont pas flanché mais sont conscientes qu’elles ont reçu dans l’Espace François MITTERRAND un avertissement sans frais.

Bien que concentré sur le quart de finale retour d’Eurocoupe, Villeneuve d’Ascq a su rester sur une dynamique positive hier après-midi contre La Roche-Vendée. Les choses ont mis du temps à se décanter puisque Danielle McCRAY (20 points, 7 rebonds) et le RVBC ont donné du fil à retordre aux Nordistes dans le premier quart-temps (15-15, 10′). Mais après donc ces 10 premières minutes à couteaux tirés, Johanne GOMIS (19 points dont 5/7 à 3 points) et ses copines ont sifflé la fin de la récréation et passé un 21-9 qui mettait le Palacium en émoi à la mi-temps (36-24, 20′). De retour sur le terrain et avec une réussite extérieure en berne (6% à 1/15), les Yonnaises ne sont pas arrivées à réduire la marque malgré l’expérience de Mariame DIA notamment (9 points, 5 rebonds). Contrat largement rempli donc pour l’ESBVA-LM qui peut désormais s’en aller vers la Turquie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense