Pages
Adsense

Léa GUILLOT (Monaco B. A.) : “Jouer au basket et prendre du plaisir !”

Share Button

Après deux saisons à Brive, Léa GUILLOT rejoindra Monaco B. A. la saison prochaine. © Fred LHERPINIERE

 

Originaire de Toulon, Léa GUILLOT s’était éloignée de sa région natale après avoir fait ses gammes du côté de Nice. Durant deux saisons, cette jeune meneuse de jeu portait les couleurs du club de Brive qui rejoindra la NF2 la saison prochaine après une phase retour très compliquée. Pour la saison 2018-2019, Léa retrouvera la Côte d’Azur après s’être engagée pour Monaco B. A. Entretien avec une passionnée de basket-ball. 

 

A ta sortie du centre de formation de Nice, tu avais rejoint Brive il y a deux ans. A l’aube d’un nouveau challenge, quel bilan dresses tu de tes deux saisons au CABC ?

Pour mes débuts en NF1, j’ai vécu deux saisons bien différentes du moins en termes de résultats. L’an passé, on termine 3èmes de notre poule et cette saison on se retrouve reléguées avant même la fin du championnat.
Pourtant, sur le plan collectif toujours avec la volonté de bien faire et dans un bel esprit de groupe.
J’ai beaucoup appris sur le plan humain et sportif dans la victoire et la défaite.

 

 

Cette saison avait plutôt bien démarré (bilan de 5 victoires pour 6 défaites à la trêve hivernale) pour ton équipe, avant que celle-ci n’arrive plus à gagner un seul match en 2018 et qu’elle termine relégable. D’après toi, qu’est-ce qui a engendré cette série négative ?

Dans la deuxième partie du championnat on perd une joueuse, puis quelques blessures qui ont impliqué un manque de rotation, et des courtes défaites de cinq, deux ou même un point et cela malgré de bonnes prestations. Puis, le doute s’installe et on se retrouve vite dans la spirale des défaites et tout se complique.

 

 

Malgré tout, le fait de rebondir dans un club ambitieux comme le MBA montre que tu as progressé. Quels sont les aspects de ton jeu qui ont le plus évolué durant ces deux ans ?

J’ai surtout beaucoup gagné en confiance, je me suis adaptée au niveau plus rapide et plus physique et j’ai gagné du temps de jeu.
J’ai eu aussi un rôle bien différent de celui que je connaissais en centre de formation et cela m’a permis de faire évoluer mon jeu. Pour tout cela, je tiens à remercier mes coaches respectifs sur ces deux saisons et mes coéquipières expérimentées qui m’ont toujours épaulé.

 

 

En signant à Monaco B. A. tu arrives dans un club qui possède dans ses rangs des joueuses qui ont connu le très haut niveau, une coach que tu as côtoyée durant tes jeunes années niçoises et un projet qui renvoie l’image d’un club très ambitieux. Quelles ont été tes motivations pour rejoindre le projet monégasque ?

La réponse est dans la question. C’est pour toutes ces raisons citées que j’ai eu envie de faire partie du groupe monégasque, la coach, les joueuses expérimentées avec qui je vais continuer à travailler, et un projet professionnel en vue…
Et de plus, je retrouve ma région natale et me rapproche de ma famille, ça aussi c’est important.

 

 

Tu es encore une jeune joueuse qui n’est certainement pas arrivée à maturité sur un terrain de basket, de ce fait quels sont tes objectifs futurs d’un point de vue basket ?

Ce qui est primordial pour moi, c’est avant tout de jouer au basket et de prendre du plaisir.
A ce jour, le niveau NF1 me convient bien et je m’y sens à ma place. C’est un championnat très relevé et très intéressant dans lequel beaucoup de clubs se fixent des objectifs.
Pour la suite on verra, j’ai encore beaucoup à apprendre, chaque chose en son temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense