Pages
Adsense

Marie-Éve PAGET : “Une médaille de bronze reste quelque chose de vraiment bien et prometteur”

Share Button

Marie-Eve peux-tu me faire un bilan de ta saison à Charleville ?

D’un point de vue collectif l’année fut riche en émotion, dans l’ensemble nous faisons une très belle saison, 8ème de finale en Coupe d’Europe, finaliste de la Coupe De France et demi-finaliste du championnat. Cependant il y a un goût d’inachevé car nous espérions forcément mieux pour les deux dernières compétitions citées et surtout en championnat. Mais c’est le sport. Après énorme satisfaction car nous nous sommes qualifiés pour l’Euroleague.
D’un point de vue individuel, j’ai mis quelques temps à trouver mes marques mais une fois que cela a été fait, j’ai pu apporter beaucoup d’énergie malgré mon faible temps de jeu. Je pense avoir progressé sur la lecture du pick’n’roll et j’ai beaucoup appris auprès d’Amel. Même s’il me reste encore beaucoup à faire.

 

Cela correspond-il à tes ambitions de début de saison ?

Dans l’ensemble oui.

 

Est-ce pour cela que tu as souhaité prolonger que pour une année ?

Je souhaite prolonger à Charleville, car je recherche un petit peu de stabilité, un an dans un club je trouve ça court. Mais j’ai souhaité prolongé car Charleville est un bon club avec des ambitions, avec une bonne équipe et un bon staff et que je pense avoir encore à apprendre ici, et surtout je m’y sens bien.

 

Tout d’abord félicitations pour ta médaille d’argent au concours des meneuses. Comment qualifierais-tu le parcours de l’équipe de France ?

Je dirai que c’est un bon parcours plein d’apprentissage. Je pense que nous aurions pu espérer un métal plus élevé, mais nous avons commis quelques petites erreurs dans le jeu qui nous empêche aujourd’hui de l’avoir. Cependant, repartir avec une médaille de bronze reste quelque chose de vraiment bien et prometteur pour la suite.

 

Etre dans les 3 premières équipes mondiales est-ce une surprise pour le groupe ?

Une surprise oui et non. Oui car effectivement pour une équipe construite deux semaines avant, jouant face à des équipes qui se connaissent depuis des années, cela reste quand même très satisfaisant. Et non car nous avons une belle équipe et que nous avons pu au tournoi de Voiron s’en rendre compte.

Quelles sont les grandes différences entre le 3×3 et le 5×5 en dehors des systèmes de jeu ? 

Je dirai que l’ambiance est différente, plus conviviale, avec un peu plus de proximité. Il y a forcément beaucoup plus de liberté dans le 3×3, car les attaques sont courtes, qu’il y a plus d’espace et moins de tactique à mettre en place. Plus d’autonomie car nous n’avons pas de coach pendant les matchs. L’intensité est sûrement la même, mais l’effort est différent, le 3×3 c’est 10 minutes de sprint quasiment. Et enfin je dirai que c’est plus physique et demande plus de dureté car l’arbitrage laisse (normalement) plus jouer.

 

Quelles sont tes ambitions pour la saison prochaine ?

Faire mieux que l’an passé, passer un cap dans mon jeu, engranger plus d’expérience, de maturité, de sérénité, de plaisir et de temps de jeu.

 

L’équipe de France A est un objectif pour toi ?

C’est un objectif oui. Mais je sais qu’il faut encore beaucoup de travail avant d’espérer l’intégrer.

 

Comment imagines-tu le championnat quand tu vois le recrutement d’équipes comme Montpellier ?

Le championnat va être encore plus intense que l’an passé, les équipes se renforcent, ça va être un peu plus homogène.

 

Quel est ton programme de vacances ?

Du basket pour changer, du repos, partir en famille, profiter de mes proches.

 

Merci Marie-Eve pour nous avoir donné de ton temps. Bonne vacances et rendez-vous en septembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense