Pages
Adsense

LFB : Charleville-Mézières se paye Bourges après prolongation, Lattes-Montpellier et Lyon ASVEL Féminin se détachent

Share Button

Amel BOUDERRA et les Carolomacériennes ont fait tomber Bourges © Laury MAHE

 

Résultats de la journée 12 des 12 et 13 janvier 2019 :

Landerneau B. B. Basket Landes 53-54
La Roche-Vendée Saint-Amand 64-59
Nantes-Rezé Lattes-Montpellier 75-102
Charleville-Mézières Bourges 75-73 a. p.
Tarbes Lyon ASVEL F. 48-89
Mondeville Villeneuve d’Ascq 56-67

 

Classement :

1. Lattes-Montpellier 22Pts 12m
2. Lyon ASVEL F. 22Pts 12m
3. Bourges 21Pts 12m
4. Basket Landes 19Pts 12m
5. La Roche-Vendée 18Pts 12m
6. Villeneuve d’Ascq 18Pts 12m
7. Charleville-Mézières 18Pts 12m
8. Landerneau B. B. 17Pts 12m
9. St Amand 17Pts 12m
10. Tarbes 16Pts 12m
11. Nantes-Rezé 16Pts 12m
12. Mondeville 12Pts 12m

 

Comme ce fut le cas par le passé, Landerneau Bretagne Basket était tout proche de réaliser une belle performance face à un habitué de la LFB. Pour autant, les Finistériennes ont finalement échoué en ce sens. Car de côté, même sans être réellement étincelante, Miranda AYIM (20 points, 4 rebonds) et ses coéquipières de Basket Landes ont su rester vigilantes pendant 40 minutes pour finalement l’emporter d’une très courte tête sur la pointe bretonne.

Toujours sur la côte ouest, La Roche-Vendée n’a, pour sa part, jamais réellement tremblé face à St Amand. Sous la houlette de Jasmine BAILEY et Uju UGOKA et même si elles n’évoluaient pas dans leur salle habituelle (d’où le fait que le match n’a pas été diffusé sur la LFB TV), les Vendéennes sont rapidement rentrées dans la partie (33-23, 20′). En revenant sur le terrain, les Nordistes ont essayé de montrer un autre visage. Mais à nouveau en effectif réduit avec l’absence de Bintou MARIZY et l’indisponibilité de Bérengère DINGA-M’BOMI, elles n’y sont pas parvenues, si ce n’est dans les 10 dernières minutes mais a échoué à -5, laissant le RVBC poursuivre sur sa lancée. Notons toutefois que, d’après Ouest France, les tableaux d’affichage et les chronométrages de la table de marque sont tombés en panne durant le troisième quart-temps. De ce fait, le club hennuyer a porté réclamation. Reste donc désormais à savoir si celui-ci aura gain de cause et à en connaître les conséquences. Affaire à suivre !

Cet après-midi, bien qu’étant une nouvelle fois à l’extérieur, Lattes-Montpellier a montré que sa victoire à Bourges était tout sauf un coup d’épée dans l’eau. Après un début de match timide (19-21, 10′), Sami WHITCOMB (26 points, 5 rebonds) et ses coéquipières sont passées à la vitesse supérieure mais ne comptaient que 7 points d’avance à la pause (41-48, 20′). Puis, à leur retour sur le parquet de la Trocardière, les Héraultaises ont tapé du poing sur la table pour creuser l’écart encore davantage face à une équipe de Nantes-Rezé qui faisait preuve de bonne volonté offensivement mais qui ne parvenait pas à stopper l’hémorragie. Si bien qu’au terme de la rencontre, le BLMA a même su franchir la barre des 100 points pour l’emporter et conforter sa place de leader de la LFB.

Dans le même temps, Lyon ASVEL Féminin n’a pas fait le déplacement jusque dans les Hautes-Pyrénées pour rien. Sous l’impulsion de Marième BADIANE (15 points dont 3/4 à 3 points), les Rhodaniennes se sont rapidement mises dans le rythme (19-22, 10′) et ont su prendre le large de manière définitive dès la fin de la première mi-temps (28-47, 20′). En panne d’adresse et en n’obtenant que 2 lancers francs (tous convertis), Tarbes n’a jamais été capable de revenir à la hauteur des filles de Valéry DEMORY qui partage désormais la tête du classement avec le BLMA.

En effet, le succès des Latto-Montpelliéraines et des Lyonnaises est d’autant plus important que, de son côté, Bourges a été piégé dans les Ardennes. Les choses avaient pourtant bien débuté pour les joueuses d’Olivier LAFARGUE (24-35, 20′). Mais en revenant sur le parquet de la Caisse d’Epargne Arena, Amel BOUDERRA (17 points, 7 passes décisives) et ses copines ont su montrer un autre visage pour revenir dans le coup (44-50, 30′) et même accrocher la prolongation (60-60, 40′). Dans ces 5 minutes supplémentaires, Haley PETERS (14 points, 7 passes décisives) et les locales n’ont pas tremblé et ont enflammé leur bouillant public en se payant la tête du champion de France en titre, laissant entrevoir un début d’année 2019 plus glorieux que ne s’est terminée 2018 pour Charleville-Mézières.

En Normandie, Mondeville a, comme on pouvait s’y attendre, montré son regain de forme. Dès l’entame, l’USOM a posé des problèmes à des Villeneuvoises qui n’ont jamais baissé les bras (10-11, 10′). Car dans le duel entre joueuses expérimentées, les efforts de Kristen MANN (16 points, 6 rebonds) n’a pas réussi à éteindre une Johanne GOMIS en grande forme (20 points, 6 rebonds). Bien épaulée par Christelle DIALLO (13 points, 9 rebonds), l’arrière-meneuse de l’ESBVA-LM a ainsi largement contribué à ce que ses troupes restent sur de bons rails même si la partie a été indécise car à un peu plus de 5 minutes du buzzer final, l’avance n’était que de 6 points en faveur des Nordistes (47-53, 35′).

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense
Page generated in 0,258 seconds. Stats plugin by www.blog.ca