Pages
Adsense

Laure RESIMONT (Ste Catherine-Wavre) : “J’aimerais bien jouer à l’étranger”

Share Button

La jeune ailière poursuit son ascension © Allan MASSEY

 

Si vous cherchez l’étoile montante du basketball européen, c’est (encore) en Belgique qu’elle se trouve. A tout juste 21 ans, Laure RESIMONT ne cesse d’engranger de l’expérience au sein du championnat belge avec son équipe de Ste Catherine-Wavre. Nous sommes allés à sa rencontre.

 

Laure, chaque week-end, tu produis des gros matches en championnat belge. Même si tu es encore jeune, est-ce que tu as l’impression de passer un cap cette saison ?

Oui bien sûr ! Je pense que cette saison a déjà été super pour moi. L’année passée, j’ai eu une saison correcte, puis l’été un championnat d’Europe U20 très correct, pour ensuite faire une préparation avec les Cats. J’ai commencé cette saison avec l’idée de ne me concentrer que sur le basket, car l’année passée je travaillais encore, et de faire mon mieux possible. J’étais super excitée de pouvoir jouer en Eurocoupe et j’ai pris cette opportunité à deux mains. Maintenant, je vais essayer de continuer ma saison comme je suis en train de la faire et encore apprendre le plus de choses possibles.

 

Le coach de SKW t’a désigné capitaine. Comment prends-tu ce rôle ?

Même si je suis pas beaucoup plus âgée que les autres, j’essaie de les guider sur et en dehors du terrain. Surtout avec les plus jeunes, j’essaie de partager l’expérience que j’ai déjà et de leur donner des consignes quand je peux.

 

Au vu de tes performances, tu dois sans doute intéresser des équipes étrangères. Est-ce que ça t’intéresserait de quitter la Belgique prochainement ?

Oui ! J’aimerais bien aller jouer à l’étranger prochainement pour avoir de nouvelles expériences et encore m’améliorer comme joueuse. Pour pouvoir jouer dans d’autres compétitions que le championnat belge. J’ai acquis l’expérience de l’Eurocoupe cette année avec SKW. Ce qu’on a fait était super pour une équipe si jeune et cela m’a donné encore plus envie. Mais j’avais besoin de cette expérience en Eurocoupe, cette année avec SKW, et me concentrer à fond sur le basket avant de pouvoir partir.

 

L’été dernier, tu n’as pas été retenue par le sélectionneur Philip MESTDAGH pour disputer le Mondial. Comment as-tu encaissé cette décision ?

Bien sûr, j’étais déçue car c’est un rêve de faire partie des Cats et de disputer des championnats comme le Mondial mais surtout cela m’a motivé de continuer à travailler et encore faire mieux. Mon tour viendra.

 

D’après toi, que dois-tu encore améliorer pour faire partie des Belgian Cats lors de l’Euro 2019 ?

J’ai déjà fait un grand pas dans le groupe en préparation pour le Mondial par rapport à la préparation pour le championnat d’Europe. Maintenant, je dois juste continuer à travailler. Donner le meilleur de moi-même et gagner plus d’expérience en apprenant aux de mes coéquipières chez les Cats. J’essaie de les regarder mais surtout de les écouter parce que on peut apprendre de tout le monde : les joueuses, les coaches, le staff.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense
Page generated in 0,250 seconds. Stats plugin by www.blog.ca