Pages
Adsense

Eurocoupe : Lyon ASVEL Féminin n’avait pas les armes pour rivaliser avec Gérone

Share Button

Gabrielle WILLIMAS et Gérone trop forts pour les Lyonnaises © FIBA

 

1/4 de finale aller :

Orenbourg Salamanque 58-50
Lyon ASVEL féminin Gérone 57-80
Schio Cukurova 75-79

 

Au regard de son parcours en Eurocoup et en championnat, Lyon ASVEL pouvait aborder ce quart de finale contre Gérone avec le plein de confiance. Malheureusement, les blessures ont raison des ambitions lyonnaises. Outre Alysha CLARK et Fatimatou SACKO qui rechuté à l’entrainement et dont le club cherche un joker médical, c’est Clarissa DOS SANTOS qui manquait à l’appel ce jeudi. Dans ces conditions, pas facile d’aborder ce match aller contre le co-leader du championnat espagnol. Cette cascade de blessures a donc incité le haut commandement du club rhodanien « à faire une croix » sur l’Eurocoupe comme le révèle Le Progrès sur son site internet.

Les lyonnaises ont d’énormes difficultés à entrer dans leur match, n’inscrivant que 3 misérables points en 4 minutes. Avec déjà un retard de 10 points (3-13), les affaires commencent mal. Gabrielle WILLIAMS (17 points) se charge d’alimenter la marquer (11-21, 10ème). La rencontre s’équilibre mais les joueuses de Valéry DEMORY ne parviennent pas à réduite l’écart à la pause (-12, 24-36).

Les choses se gâtent très nettement au retour des vestiaires. Les Catalanes font une réelle différence grâce notamment à l’impact de Nadia COLHADO (17 points) dans la peinture. L’avance de Gérone passe la barre des 20 points (48-27) après les tirs longues distance d’Ingrid TANQUERAY (15 points), 4 durant ce quart temps.

Revenues à 10 points (52-62), les partenaires de Michelle PLOUFFE (11 points) vont alors la foudre catalane qui fera repasser l’avance des coéquipières à +23 au coup de sifflet final. Gérone a donc un pied et demi en demi-finale.

Orenbourg a pris un léger avantage avant de se rendre la semaine prochaine en Espagne pour y défendre ses 8 points d’avance. Pour pouvoir espérer renverser la tendance, les Espagnoles devront absolument trouver une solution pour rivaliser aux rebonds. C’est dans ce domaine que les Russes ont été meilleures. A l’image de Brionna JONES (12 points, 10 rebonds dont 6 offensifs), Orenbourg a pris 15 rebonds offensifs. Coté salamantin, seule Silvia DOMINGUEZ, avec 12 points, affiche un double chiffre dans cette colonne.

C’est un véritable à l’italienne qu’a réalisé Cukurova sur le parquet de Schio. Les Turques ont été chahutées par les italiennes une très grande partie du match, -13 en milieu de deuxième quart (33-20). La bande d’Alina IAGUPOVA (20 points, 7 passes, 6 interceptions) va revenir à égalité en tout début du dernier acte avant de recéder du terrain (-10, 63-73, 35ème). Cukurova lance alors ses dernières forces et cela paye. La formation turque prend pour la première fois les commandes à 1:32 de la fin (75-73) pour ne plus la céder. Francesca DOTTA (15 points) & Co payent cash les 30 points marqués par Cukurova en contre-attaque.

Share Button
Adsense
Page generated in 1,242 seconds. Stats plugin by www.blog.ca