Pages
Adsense

Ligue 2 : Angers souffre à Calais, La Glacerie confirme, Rezé et Montbrison cartonnent

Share Button

La Rezéenne Manuella HATCHI a sorti un gros match face à Reims © Tibophoto

 

Résultats de la journée 18 du 16 mars 2019 :

Rezé Reims 83-66
Calais Angers 78-81
Nice Charnay 59-73
La Glacerie INSEP 72-45
Chartres Toulouse 55-64
Montbrison Aulnoye-Aymeries 93-59

 

 

Classement :

1. Charnay 33Pts 18m
2. Toulouse 32Pts 18m
3. Angers 32Pts 18m
4. Montbrison 29Pts 18m
5. Reims 28Pts 18m
6. Chartres 28Pts 18m
7. Aulnoye-Aymeries 27Pts 18m
8. Rezé 27Pts 18m
9. Calais 24Pts 18m
10. Nice 22Pts 18m
11. La Glacerie 21Pts 18m
12. INSEP 19Pts 18m

 

En déplacement dans la banlieue nantaise, Reims a de nouveau accusé le coup sur le parquet de Rezé. Pourtant, les Champenoises avaient pris le match par le bon bout (34-44, 20′). Mais à leur retour sur le parquet de leur Gymnase Arthur DUGAST, les Rezéennes, à l’image de Manuella HATCHI (30 points, 7 rebonds), bien relayée par Kani KOUYATE (17 points, 10 rebonds) et Oumou TOURE (17 points, 9 rebonds), étaient complètement transcendées et ont passé un cruel 33-3 (oui, vous avez bien lu !) à des Rémoises totalement impuissantes et incapables de réellement se redresser en fin de match. Avec cette victoire, le CSP Rezé creuse l’écart avec le bas de tableau.

Car dans le même temps, Calais a su tenir tête à Angers mais sans pour autant renverser l’UFAB49. Sous l’impulsion de Fleur DEVILLERS (25 points à 60%), les Calaisiennes ont mené la vie très dure à leurs adversaires du soir pendant 30 minutes (59-46, 30′). Mais dans le money-time, Stephany SKRBA (26 points, 16 rebonds) et les siennes ont totalement renversé la situation pour, d’abord, arracher la prolongation (69-69) puis s’imposer d’extrême justesse malgré les efforts de la jeune garde calaisienne. Avertissement sans frais pour Angers tandis qu’une prestation de ce type peut redonner de la confiance au COB pour la fin de saison.

A l’autre bout de l’Hexagone, un adversaire direct de Calais, Nice, est également tombé face à plus fort, à savoir le leader Charnay, mais sans démériter. Après 10 premières minutes au coude à coude (13-15, 10′), Laëtitia GUAPO (14 points, 3 rebonds) a pris ses responsabilités dans une salle LEYRIT qu’elle connait bien pour aider le CBBS à passer à la vitesse supérieure (23-39, 20′). Au retour des vestiaires, les Niçoises n’ont pas su relancer la machine sans pour autant perdre les pédales tandis que les protégées de Matthieu CHAUVET ont su maintenir le cap pour finalement l’emporter de 14 longueurs.

En Normandie, la belle série continue pour La Glacerie. En s’appuyant sur un trio magique composé de Désirée BAKABADIO (13 points, 9 rebonds), Cécile BAUDY (18 points, 7 rebonds) et Mikayla COWLING (20 points, 5 rebonds), les Tangos ont pris les choses en mains dès le départ (25-14, 10′). En face, les jeunes de l’INSEP ont bien tenté de réagir mais la réussite n’y était pas, laissant leurs hôtes dérouler sans trop d’encombre et s’en aller doucement mais sûrement vers un succès relativement aisé, et c’est d’ailleurs le troisième succès de rang pour l’USLG.

En revanche, bien qu’étant cette fois au complet, Chartres a manqué de jus face à Toulouse. Sous l’impulsion d’une Isabelle STRUNC en réussite (24 points dont 4/8 à 3 points), le TMB a mis tout le monde d’accord en flanquant un cinglant 22-10 à des locales médusées à la mi-temps (23-36, 20′). Et malgré la nouvelle prestation individuelle de haute volée de Kékelly ELENGA (13 points, 13 rebonds) ou encore le beau retour aux affaires d’Emily PRUGNIERES (13 points dont 3/3 à 3 points), les Chartraines n’ont pas su reprendre le match à leur compte mais n’ont jamais baissé les bras face à un futur concurrent pour les playoffs.

Dans la Loire, on aurait pu s’attendre à un match équilibré mais au lieu de ça, Montbrison a sorti le grand jeu face à Aulnoye-Aymeries. Sous la houlette d’une Emilie DUVIVIER en grande forme (23 points dont 6/9à 3 points), le BCMF a rapidement dominé les débats (38-24, 20′). En manque de réussite, notamment à l’extérieur de la peinture, les Nordistes n’ont jamais su revenir dans le coup et ont d’ailleurs perdu beaucoup trop de ballons pour espérer y arriver (20 contre 15). Victoire logique donc pour les filles de Corinne BENINTENDI, qui profitent également du revers de Reims pour revenir dans le Top 4.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense
Page generated in 0,628 seconds. Stats plugin by www.blog.ca