Pages
Adsense

Zoé WADOUX (INSEP) : “Me remettre sur pieds le plus vite possible”

Share Button

Zoé WADOUX est tournée vers l’avenir © Marc FRANZ

 

Depuis quelques semaines, Zoé WADOUX est éloignée des parquets avec l’INSEP (où elle effectuait sa dernière année) et pour cause : la jeune meneuse originaire du Pas-de-Calais vient de se faire opérer de la cheville il y a quelques jours. Nous en avons profité pour prendre de ses nouvelles et parler de son avenir.

 

Ca faisait plusieurs semaines que tu étais absente des parquets de Ligue 2 à cause d’une blessure à la cheville et tu viens d’ailleurs de te faire opérer. Qu’est-ce qu’on t’a fait exactement et comment vas-tu aujourd’hui ?

Alors tout d’abord bonjour, j’ai eu une intervention lundi à la cheville droite, une ligamentoplastie, pour être plus précise. J’avais, depuis 2 ans, deux ligaments sur 3 de rompus, ce qui m’empêchait d’avoir confiance en mon pied et donc ce qui m’obligeait à “jouer sur un pied”.

 

Qu’est-ce qui t’attend pour les prochaines semaines ?

Pour les 6 prochaines semaines, je serai plâtrée sans avoir le droit à aucun appui pour ensuite enchaîner avec un mois de botte où je réapprendrai à marcher correctement puis pour finir beaucoup beaucoup de rééducation avec de la kiné et de la musculation pour revenir en forme d’ici 6 mois au plus tard.

 

Du coup, pas d’équipe de France pour toi cet été ?

Non je ne serai pas là pour l’équipe de France U18 cet été, je le savais avant de me faire opérer mais j’ai préféré me refaire une santé et aller mieux par la suite plutôt que d’aller en équipe de France en étant incertaine de pouvoir apporter à toutes mes coéquipières toute mon énergie et tout ce que je peux apporter. C’est pourquoi j’ai fait le choix de ne pas faire l’équipe de France U18 cet été.

 

C’était ta dernière année à l’INSEP. Quels sont tes meilleurs et tes pires souvenirs au sein du Centre Fédéral ?

Oh c’est une belle question ça !!! Je dirai que le pire souvenir ici serait ma blessure le 24 septembre 2017. Cette blessure a provoqué en moi énormément de souffrance tant intérieure qu’extérieure et j’ai mis beaucoup de temps pour l’accepter. Pour le meilleur moment, j’en ai pas forcément un en particulier car, même si j’ai vécu 2 années dures sur 3, j’ai quand même passé de très bons moments et j’en garderai beaucoup de bons souvenirs.

 

Comment vois-tu la suite de ta carrière ?

Pour la suite de ma carrière, à court terme, c’est déjà de me remettre le plus vite possible sur pieds pour pouvoir commencer à travailler avec mon futur club dès la saison prochaine et puis retrouver les équipe de France dès l’été prochain.

 

Tu as récemment participé aux Etoiles du Sport ou alors à un camp aux Etats-Unis . A seulement 18 ans, comment vis-tu ce début de notoriété grandissante ?

Effectivement j’ai participé aux étoiles du sport et au camp Basketball Without Borders dans la même année Ça a été pour moi deux grosses claques positives. J’ai beaucoup appris pendant ces deux événements qui m’ont fait grandir et qui me font maintenant aborder les choses d’une autre manière ! J’essaie de rester la même personne et j’essaie surtout de laisser aux autres la meilleure image de moi possible, c’est ce que m’ont appris mes parents donc j’apprends et j’exécute.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense