Pages
Adsense

Eurocoupe : Lattes-Montpellier crée l’exploit en remportant la finale aller à Orenbourg

Share Button

Bons baisers de Russie de la part d’Helena CIAK et ses copines © FIBA

 

Orenbourg Lattes-Montpellier 71-75

 

Dans un Orenburzhje Sport Hall assez bien rempli, c’est à un combat dans la raquette que se sont adonnées les 2 formations dans les premières minutes, Helena CIAK répondant convenablement à Brionna JONES (19 points, 8 rebonds) (6-10, 4′). Histoire de conforter l’avance du BLMA, Taylor WURTZ (8 points dont 2/2 à 3 points) jouait crânement sa chance en marquant à plusieurs reprises à 3 points, obligeant Victor LAPEÑA à prendre un temps mort (11-18, 7′). Mais paradoxalement, cette petite interruption a été plutôt profitable au BLMA qui, sous la houlette de la paire composée de Sami WHITCOMB (10 points, 3 rebonds) et Romane BERNIES (7 points, 3 passes décisives), s’amusait à longue distance (15-26, 8′). Pénalisées par les fautes d’équipe en fin de premier quart-temps, les filles de Thibaut PETIT permettaient à Sandra YGUERAVIDE (17 points, 6 rebonds) et ses coéquipières de revenir dans le coup sur la ligne des lancers francs. Et sur un panier au buzzer de Ksenia TIKHONENKO (4 points, 5 rebonds), Orenbourg revenait à -6 à la fin du premier quart-temps (22-28, 10′).

Bien plus incisives qu’à l’entame, les locales étaient bien décidées à réduire encore la marque (24-28, 11′).  Pour essayer de calmer les ardeurs de leurs hôtes, Thibaut PETIT faisait tourner son effectif en remettant sur le terrain Helena CIAK (18 points, 12 rebonds) et Ana DABOVIC (13 points, 5 passes décisives), mais la réussite et l’agressivité défensive manquait à leur équipe, laissant Erica WHEELER (13 points, 7 passes décisives) and co. reprendre confiance (30-31, 13′). Heureusement, Miss DABOVIC prenait ses responsabilités pour remettre ses troupes sur des bons rails (32-42, 17′). La fin du deuxième quart-temps ressemblait étrangement beaucoup à celle du premier acte puisque Ksenia TIKHONENKO, qui venait de remplacer Brionna JONES (qui comptait, à cet instant, 2 fautes personnelles), ou encore Erica WHEELER remettaient de l’essence dans la machine Orenbourg. Si bien que les 2 écuries regagnaient les vestiaires sur le score de 38 à 42.

En revenant sur le terrain, le duo formé de Sandra YGUERAVIDE et Erica WHEELER remettait Orenbourg et Lattes-Montpellier à égalité (42-42, 22′). Mais à l’image d’Endéné MIYEM (2 points, 1 rebond) qui retrouvait de la réussite, le BLMA ne baissait pas les bras (45-48, 24′). S’en est suivi un mano a mano sans merci dans lequel Ana DABOVIC et les siennes conservaient toutefois l’avantage (47-50, 26′). Romane BERNIES permettait à son équipe de passer ) +5 pour respirer un peu plus mais la route était encore longue (47-52, 27′). Et même si les protégées de Victor LAPEÑA mettaient tout en oeuvre ou presque pour revenir dans le coup, elles étaient pénalisées par les fautes, laissant encore une fois le BLMA rester devant (53-56, 29′). Et quand Victoria MEDVEDEVA (6 point, 2 rebonds) inscrivait un panier extérieur pour remettre les 2 équipes une nouvelle fois à égalité, Alix DUCHET (3 points, 1 passe décisive) lui répondait de l’autre côté du terrain. Si bien qu’après 30 minutes de jeu, Lattes-Montpellier tenait bon (56-59, 30′).

Comme on pouvait s’y attendre, Erica WHEELER et les siennes revenaient à 59 partout après quelques secondes dans le dernier quart mais heureusement, Helena CIAK redonnait l’avantage aux Latto-Montpelliéraines, imitée par une Ornella BANKOLE (7 points à 50%) sans complexe à 1 mètre derrière la ligne des 3 points (59-64, 32′). Encore une fois, rien n’était fait dans cette finale aller d’Eurocoupe puisqu’à 5 minutes de son terme, Orenbourg remettait les pendules à l’heure (66-66, 34′). Mais après un temps mort demandé par Thibaut PETIT, le BLMA repassait devant par l’intermédiaire d’Helena “double-double” CIAK (66-68). Malgré un banc beaucoup moins fourni que son adversaire du jour et une Laura NICHOLLS complètement transparente (7 points à 2/10), Orenbourg continuait de mettre la pression sur le BLMA. Dans les dernières minutes, les 2 formations se rendaient coup pour coup mais la réussite, pour ne pas dire la chance, était dans le camp héraultais (71-72, 39′). Juste avant la fin, sur un caviar d’Ana DABOVIC, Sami WHITCOMB faisait preuve de sang-froid pour inscrire le dernier panier extérieur qui offrait au BLMA une belle victoire de 4 points. C’est d’ailleurs un premier succès pour un club français à Orenbourg (dont le banc n’a marqué que 12 points contre 25) cette saison après les défaites de Bourges et Villeneuve d’Ascq lors de la première phase d’Euroligue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense