Pages
Adsense

NF1 Poule A : La Tronche Meylan en route pour les playoffs

Share Button

Clérine CHORON et La Tronche-Meylan remportent ce groupe © Philippe MAGONI

 

Journée 22 :

Feytiat Lyon ASVEL Féminin espoir 48-47
Roannais Basket f. Pays Voironnais 63-53
ASVEL Villeurbanne La Tronche Meylan 66-72
Annemasse Monaco B.A. 69-90
Orthez Le Poinçonnet 63-53
Colomiers Brive 102-53

 

Classement :

1. La Tronche Meylan 40 pts 22 m
2. Pays Voironnais 39 pts 22 m
3. Monaco B.A. 37 pts 22 m
4. Feytiat 37 pts 22 m
5. Roannais Basket f. 35 pts 22 m
6. Colomiers 35 pts 22 m
7. Lyon ASVEL Féminin 33 pts 22 m
8. Orthez 33 pts 22 m
9. Le Poinçonnet 32 pts 22 m
10. ASVEL Villeurbanne 30 pts 22 m
11. Annemasse 28 pts 22 m
12. Brive 24 pts 22 m

 

Cette dernière journée de la Poule A n’offrait guère de suspens. La participation à la deuxième phase était acquise tout comme les descentes.

Le Roannais Basket Club, après trois défaites consécutives, accueillait le Pays Voironnais B.C. Déjà qualifiée pour la seconde phase du Championnat les Iséroises prenaient ce match par le bon bout devant le manque d’adresse des filles d’Olivier HIRSCH. Déjà qualifiées pour la finale de Coupe de France et pour la phase de play-off, les protégées de Quentin BUFFART allaient subir la loi des Pink Ladies 63-53. Avec un calendrier chargé, finale de Coupe de France et deuxième phase de Championnat, les Iséroises ont cédé face aux Roannaises bien décidées à rattraper une fin de saison un peu terne.

Dans un gymnase Roger Couderc bondé, les Feytiacoises accueillait les espoirs du Lyon Asvel Basket Féminin.  Dès le premier quart-temps, les joueuses de Cyril SICSIC dominaient leurs adversaires de la tête et des épaules 20-8. Puis étrangement, le match baissait en intensité les locales bégayant leur basket. Après la pause, ce sont les jeunes pousses Lyonnaises qui bousculait leurs hôtes en leur infligeant un 9-18 pour revenir à 40-34. Toujours malmenées, les Diablesses terminaient benoîtement leur championnat en battant les espoirs Lyonnaises sur le fil 48-47.

Honoré par ses pairs d’un titre de meilleur coach de la Poule A, le technicien a su hisser son groupe à la quatrième place de la Poule à égalité de points avec Monaco. Après une bonne première partie de Championnat, les espoirs Lyonnaises sont devenues irrégulières en phase retour. Les modifications de l’équipe liées à des rotations d’effectifs ont très certainement perturbées les résultats du groupe Lyonnais.

Le leader Meylano-Tronchois quant à lui se rendait à Villeurbanne défier les filles de Virginie KEVORKIAN. Déjà battues à domicile le 23 mars dernier (69-72) par les Voironnaises, les Tigresses, dans le cadre de la journée intergénérationnelle organisée par le club, avaient à cœur d’accrocher un leader à la maison.

Le début du match était à sens unique, sous l’impulsion de Léa TIMERA (18 dont 16 points en première période), les Iséroises dominaient les débats dans une partie relativement fermée. A la pause 23-32. Pour offrir à Heloise ROSSIGNOL (7 points) une fin de carrière à l’image de leur saison, les Tigresses revenaient sur le parquet la rage au ventre. Après 30 minutes de jeu, Anaelle LE BRUHEC (11 points) et ses coéquipières menaient encore de 12 points. 37-49. Euphoriques, les Villeurbannaises tentaient le tout pour le tout dans les dix dernières minutes en vain le leader Isérois s’imposait finalement 66-72. Offrant aux spectateurs un formidable combat notamment en seconde période, les Tigresses pouvaient fêter leur maintien en NF1.

Le promu Savoyard, L’Annemasse Basket Club déjà relégué en NF2 accueillait le Monaco Basket Association. Avec ses joueuses Coralie MAGONI et Noémie LEMAIRE nommées respectivement meilleure meneuse et meilleure ailière de la Poule A, les filles d’Olga TARASENKO ne sont pas venues dans les Alpes pour faire des photos. La victoire Monégasque est impérative pour conserver leur troisième place au classement.

En raison de nombreuses blessures, Omar DJERBI à du improviser un cinq majeur pour ce dernier match à domicile. Malgré leur capitaine Martyna KUDZIELA et ses 24 points, les Hautes-Savoyardes devaient céder la première mi-temps 33-47. Malgré tous les efforts des joueuses locales, la supériorité Monégasque est visible dans tous les secteurs du jeu. Finalement les visiteuses s’imposaient 69-90 et validaient ainsi leur meilleur classement final.

Les Magiciennes de l’US Orthez recevaient les Berrichonnes de l’US Poinçonnet. Malgré un départ canon 0-8 les protégées de Yoann CABIOC’H vont voir leur adversaire revenir au terme des dix premières minutes 13-16. Pendant le deuxième acte, les deux équipes font jeu égales et se rendaient coup pour coup. Malgré les douze points de leur capitaine Grace M’BAIKOUA, les Berrichonnes commençaient à céder sous les coups de butoir Orthéziens et perdre le troisième acte 24-10. Menant alors 54-43, Elodie GUILLENTEGUY (17 points) et ses partenaires allaient terminer le travail et finalement s’imposer 63-53. Ce résultat offre la huitième place aux Orthéziennes aux dépends des Poinçonnaises finalement neuvième.

De leur côté les Columérines, étaient opposées aux Brivistes. Reléguées depuis de nombreuses semaines, les Brivistes n’ont pas pesées bien lourd. Malgré un premier quart-temps gagné 24-19, les Brivistes comptaient déjà 20 points de retard à la pause 51-31. Dès la reprise, les Columérines accentuaient encore leur avance pour finalement l’emporter 102-53 et valider ainsi une belle sixième place au classement final.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense
Page generated in 0,999 seconds. Stats plugin by www.blog.ca