Pages
Adsense

NF3 Poules I et J : Cran Pringy impériale à domicile, ALPC Moulin Nantes à l’arraché

Share Button

 

Résultats de la journée du 28/04/2019

Poule I

U.S.M Saran Tullins Fures 47-53
Cran Pringy C.E.S Tours 69-61

 

Classement

1 Tullins Fures 6 pts 3 m
2 C.E.S Tours 4 pts 3 m
3 U.S.M Saran 4 pts 3 m
4 Cran Pringy 4 pts 3 m

 

Un déplacement gagnant mais une importante victoire pour les tullinoises au soir de ce déplacement dans le Loiret. Comme attendu cette première rencontre de playoffs a été difficile, avec une solide équipe de Saran qui a obligé les joueuses du Président Richard SPADILIERO à faire preuve d’abnégation et d’expérience pour s’adjuger le match. En effet, il leur aura fallu savoir souffrir pour sortir vainqueur d’un match que les tullinoises ont réussi à tenir en seconde période après avoir bataillé durant les 20 premières minutes. C’est bien au dernier quart que la victoire s’est offertes pour les filles de l’ASTF après un dernier chassé-croisé avec des Sarannaises accrocheuses. D’entrée de match, les tullinoises sont bousculé offensivement, les locales savent sanctionner et l’écart enfle (7-3). Les joueuses de l’ASTF en manque d’adresse s’en remettent à leur capitaine Caroline ARQUILLIERE dans cette entame difficile pour trouver la cible et rester sur les talons des filles de Saran (17-12) après les premières 10 minutes. Le second quart est encore plus crispant. Tullins, avec une adresse très fluctuante s’accroche en défense. Le bon et le moins bon s’alternent, visiteuses et locales sont bien incapable de faire décoller le score, ses atermoiements renvoient les adversaires du jour aux vestiaires avec 1 point d’écart (20-19) au terme d’un quart temps très pauvre offensivement. Le temps de repos est bénéfique aux visiteuses. La dynamique devient enfin Tullinoises, Charline FREMINET-SERVAGE lance l’offensive, les joueuses du Loiret deviennent muette et l’écart enfle (25-34). La main mise Tullinoise laisse penser que le match vient de basculer, mais c’est mal connaître les locales qui relèvent la tête, pour stopper l’hémorragie et rester dans le match à l’entame du dernier quart (28-40).La dynamique offensive reste pourtant tullinoises à l’entame des dix dernières minutes. Les scoreuses de l’ASTF font de nouveau feu de tout bois le match bascule de nouveau, les Sarannaises pointent désormais à 16 points (31-47). La partie semble pliée, mais l’équipe de Saran relève une nouvelle fois la tête pour grignoter point après point. Tulllins, passent maintenant un dur moment, le public hausse la voie et les joueuses locales jouent sans retenue, laissant craindre le pire pour des visiteuses désarçonnées par le scénario du match. Les filles de Dimitri PONTIF et Amir DINAR ont heureusement de l’expérience et du talent, elles gèrent les dernières minutes et parviennent à garder à distance les locales (47-53). Malgré un match poussif, la solidité du collectif de l’ASTF aura permis de se sortir du piège tendu par les Sarannaises, pour ramener un succès précieux dans la course à la montée et préparer le difficile déplacement à Tours.

Les matchs de play-offs n’ont rien avoir avec ceux de la saison régulière, les Tourangelles ont pu le constater hier. Cran Pringy par contre, l’avait parfaitement intégré, dos au mur, elles se devaient de l’emporter pour se garder une chance de finir dans les 2. En mettant d’entrée une pression d’enfer, elles ont montré de suite pourquoi, elles étaient sur le terrain !  Rythme, adresse, agressivité la copie était parfaite et un calvaire ce début de match pour le camp Tourangeau qui s’est soldé par un invraisemblable 19 à 0. Du jamais vu ! KO debout, les Red Girls trouvèrent enfin le chemin du panier pour arriver à l’issue de ce quart cauchemardesque à 28-13.  Même si les visiteuses ont repris leurs esprits sur les périodes suivantes, le clou était bien enfoncé ! 15/20 (mi temps 43/33), 17/15 (60/48)  et 9/13 (69/61). Jamais Tours n’a pu renverser le cours de l’histoire en revenant pourtant 2 fois à -5, profitant d’une petite baisse de régime locale. Une victoire adverse méritée obtenue par une agressivité des 2 côtés du terrain, soutenue par une adresse de 1er ordre notamment dans cet irréel premier quart. Maintenant cette défaite est un avertissement sans frais, et le long trajet du retour a permis de comprendre ce qui s’était passé et d’analyser cette claque qui la veut salutaire. Il faudra donc des Red Girls avec un mental en “acier trempé” pour vaincre Tullins le leader incontesté, qui s’est défait à l’usure de Saran, dans le Loiret.

 

Résultats de la journée du 28/04/2019

Poule J

J.S. Cugnalaise ALPC Moulin Nantes 58-60
Smash Vendée Sud Loire Elan Chalossais 68-80

 

Classement

1 ALPC Moulin Nantes 6 pts 3 m
2 Elan Chalossais 5 pts 3 m
3 J.S. Cugnalaise 4 pts 3 m
4 Smash Vendée Sud Loire 3 pts 3 m

 

Face à l’Elan Chalossais, qui les playoffs pour la troisième année consécutive, les joueuses de Smash n’ont cédé que dans le dernier quart-temps. Ce sont les défenses qui se sont montrées d’entrée les plus efficaces. Aucune des deux équipes ne parvenait à s’imposer et la marque n’évoluait pas, (7-8, 5ème). Les jaunes locales finissaient mieux ce premier quart pour mener 18-15. A la reprise, les Landaises semblaient prendre les choses en main. Chalosse prenait un peu d’avance pour passer devant à la pause 35-41. Au retour des vestiaires, les Vendéennes signaient un 9-1 qui leur permettait de prendre les devants 46-42. Mais l’écart restait faible entre les deux équipes. +3 à l’entame de dernier quart pour les visiteuses. Vite pénalisées par les fautes, les Vendéennes s’écroulaient et l’Elan tenait la victoire. Lydie BERNARD, coach du Smash, reconnaissait à l’issue de la rencontre :

avoir été battue par plus fort que nous sur ce match. Mais, je n’ai aucun regret, on a tout essayé en défense. Chaque joueuse à apporter ce qu’elle pouvait apporter aujourd’hui.

Le chrono affiche un tout petit peu plus de cinq secondes à jouer. Anderson vient d’inscrire deux lancers francs. Les deux équipes sont à égalité (58-58) alors que dix minutes plus tôt, le nombreux public croyait les Cugnalaises battues (34-46, 30ème). Temps mort Nantes. Tout le monde s’attend à ce que le système mis en place par Marie GOMEZ, ancienne espoir de feu Toulouse Launaguet, pour mettre un système en place. Et c’est ce qui arriva. Le tir de l’ancienne ailière de Saint-Paul Rezé, où elle a joué 8 saisons en NF1 et remporté le Trophée Coupe de France 2014, assommant les locales.  Cruel pour une équipe de Cugnaux combative de bout en bout, , qui put compter une fois de plus sur l’adresse de son extérieur, même si quelques 3 points manquent au final. Dans ce match couperet, l’absence des 3 blessées,  était trop pénalisante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense