Pages
Adsense

Euro 2019 : L’Espagne une nouvelle fois tombeuse des Bleues

Share Button

L’Espagne conserve ton titre européen © NPhoto/LOF-FEB

 

Espagne France 86-66

 

Si les Bleues ouvrent le score par Olivia EPOUPA (4 points, 4 rebonds, 4 passes décisives), ce sont les Espagnoles qui alignent les tirs primés à l’image de Marta XARGAY (23 points, 3 rebonds, 4 passes décisives) qui enquille un 3 sur 3 et porte les siennes à 17-8 en moins de 4 minutes obligeant Valérie GARNIER à prendre un premier temps-mort. Temps salvateur puisque Sandrine GRUDA (18 points, 6 rebonds, 4 passes décisives) et ses partenaires recollent au score (19-18, 7′) obligeant le coach Ibère, Lucas MONDELO, a prendre à son tour un temps mort. Au panier à 3 points de Marine JOHANNES (7 points, 2 passes décisives), les Espagnoles répondent par trois tirs primés qui génèrent un nouvel écart qui monte à 11 points à la fin du premier quart-temps avec 32 points d’encaissés par la défense française en 10 minutes (32-21, 10′).

Une succession de maladresses et de paniers faciles laissés en chemin, conjugués au métier de la toujours efficace Laia PALAU (12 points, 3 rebonds, 3 passes décisives), font que le retard des Bleues prend de l’ampleur (42-29, 15′) avec un nouveau temps mort, la coach française insistant sur la nécessité de mieux contenir les adversaires. Anna CRUZ (6 points, 2 rebonds) permet aux siennes de monter l’avance à +17 (46-29) avant qu’un tir primé de Valériane AYAYI (7 points, 2 rebonds) et quelques lancer-francs de Sandrine GRUDA ne ramènent leur équipe à -14 à la fin du deuxième quart-temps.

A la reprise, sous l’impulsion de Bria HARTLEY (17 points, 2 rebonds, 4 passes décisives), les Bleues jouent avec plus de vigueur et d’agressivité, mais le duo composé de Marta XARGAY et Silvia DOMINGUEZ (13 points, 4 rebonds) ne s’en laiss pas compter et fait progresser leur avantage (67-49, 26′). Dès lors, les oublis de marquage, les paniers faciles laissés au passage et les pertes de balles s’accumulent côté français. A l’occasion du temps mort pris à la 33ème minute, Valérie GARNIER tente le tout pour le tout demandant une “press tout terrain” et entrant la jeune Marine FAUTHOUX. Ce pari n’obtiendra pas plus de résultat puisque désormais le retard gravite autour des 20 points. Lucas MONDELO fait entrer ses habituelles remplaçantes pour que tout le monde participe à la fête, tandis que Marine JOHANNES prend sa 5ème faute sans vraiment combattre et que les Bleues, par sa capitaine, vendangent le dernier panier au quasi coup de sifflet donnant la fin du calvaire.

Quatrième finale européenne consécutive et quatrième défaite depuis 2013, allons voyons plutôt le verre à moitié plein avec de belles perspectives présentées par les plus jeunes qui, pour un baptême du feu, repartiront avec la médaille d’argent autour du cou. L’Espagne remporte donc son 4ème titre continental et surtout le deuxième consécutif, ce qui, depuis la chute de l’URSS, n’avait jamais été fait.

A noter que la MVP de cet Euro 2019 est l’intérieure espagnole Astou NDOUR et que le 5 majeur de la compétition est complété par notre Sandrine GRUDA nationale, la Britannique Temi FAGBENLE, la Serbe Sonja PETROVIC et une autre Espagnole, Marta XARGAY.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense