Pages
Adsense

Julian MARTINEZ (Mozambique) : “Un défi intéressant à relever”

Share Button

Le technicien espagnol a posé ses valises au Mozambique © DEANOF POTOMPUANHA

 

Du 8 au 20 août se déroulera l’Afrobasket 2019 à Dakar (Sénégal). Quelques semaines avant le début de la compétition, Julian MARTINEZ, le nouveau sélectionneur du Mozambique, a accepté de répondre à nos questions. Nous l’en remercions chaleureusement !

 

Julian, pourquoi as-tu choisi de devenir le nouveau sélectionneur du Mozambique ? Est-ce une mission à court (seulement pour l’Afrobasket 2019 ?) ou long terme ?

J’ai pris cette décision parce que, selon moi, c’était un défi intéressant à relever ! Le fait d’aller de l’avant pour remporter des médailles et d’avoir les joueuses capables de le faire, ça m’a donné envie d’y aller. En effet, c’est un challenge à court terme et plus précisément pour cette compétition.

 

Toi qui as déjà travaillé dans plusieurs pays d’Europe, quelles valeurs as-tu envie d’apporter à ton équipe ?

Je crois que l’équipe nationale du Mozambique a une grande marge de progression par rapport à la connaissance du jeu. Je pense que physiquement et techniquement, les joueuses n’ont rien à envier aux sélections du “top niveau” du continent africain. Mais le fait que leur championnat ne soit pas très relevé et que peu de joueuses ne tentent leur chance à l’étranger, c’est là que je peux aider, dans la mise en place de certaines situations de jeu, à mieux les connaître et les dominer en prenant la bonne décision.

 

Pour quelqu’un qui ne connait pas bien l’équipe nationale du Mozambique, peux-tu nous dire qui sont les joueuses cadres et sur qui tu vas t’appuyer ?

Eh bien, c’est clair qu’il y a des joueuses importantes comme Leila DONGUE et Tamara SEDA à l’intérieur mais ausi Inga MUCAUMO, Anabella COSSA et Odelia MAFANELA sur le secteur extérieur. Pour autant, on peut avoir des bonnes surprises venant de joueuses qui répondent positivement à l’évolution dont j’ai parlé précédemment.

 

En 2017, le Mozambique avait terminé à la quatrième place de l’Afrobasket. Cette année, quel est objectif fixé par la Fédération ?

L’objectif de la Fédération, qu’il soit réalisable ou pas, c’est de gagner ce championnat d’Afrique, mais en plus de ça, on espère que les joueuses montreront un beau visage et qu’elles intéresseront des grands championnats. On sait comment sont les dirigeants, il y a parfois une différence entre les moyens mis en place et, de l’autre côté, les résultats obtenus. Dès lors, je me dis que, par chance et si on arrive à grandir pendant la compétition (on y va sans avoir disputé le moindre match de préparation, on peut espérer décrocher une médaille.

 

Merci Julian pour ta disponibilité et bonne chance avec le Mozambique !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense