Pages
Adsense

Yoann CABIOC’H (Chicago et La Glacerie) : “Triste de quitter Chicago mais excité à l’idée de rejoindre La Glacerie”

Share Button

Yoann CABIO’CH avec Marine JOHANNES et James WADE lors de la victoire des Sky face à New York en juillet © Y. C.

 

A peine a-t-il bouclé ses valises depuis Chicago pour rejoindre La Glacerie que Yoann CABIOC’H, assistant vidéo chez les Sky et nouveau coach de l’USLG, a pris le temps de répondre à nos questions.

 

Tu t’apprêtes à faire ton retour en France, comment te sens-tu ?

Je rentre ce lundi en France et je vais diriger ma première séance avec La Glacerie ce mardi. Je me sens bien, avec un mélange de sentiments forcément ! D’un côté, je suis triste de quitter mon équipe car nous avons construit une vraie famille, que ce soit dans le staff ou avec les joueuses. Nous vivons des moments géniaux cette saison et j’espère que l’on va aller au bout ! Même si je continue à travailler sur la vidéo à distance pour Chicago, je ne serai pas sur place pour les derniers matchs donc c’est forcément différent. Les au-revoirs de ce samedi matin étaient difficiles je dois l’avouer… Et d’un autre côté, je suis hyper excité à l’idée de rejoindre mon groupe, qui a repris depuis 3 semaines. Je suis heureux d’enfin rencontrer tout le monde, et en particulier mes joueuses ! Au niveau de la fatigue je me sens bien, je suis sur un rythme de travail assez élevé en ce moment mais j’ai besoin de ça, et de challenge donc il n’y aura pas de fatigue cette année, seulement de l’envie et du dépassement de soi.

 

Quel bilan fais-tu de cette première expérience américaine ? Qu’y as-tu appris ?

Le bilan est forcément positif, et je vais attendre la fin des playoffs pour vraiment tirer le bilan car on doit encore travailler dur pour aller le plus loin possible. Mais l’aventure est d’ores et déjà exceptionnelle ! Je me considère comme chanceux évidemment, mais j’avais la volonté de prouver que je pouvais être utile à l’équipe, c’est chose faite puisque j’ai été responsabilisé dans plusieurs domaines et que mon intégration s’est parfaitement bien passée au sein de la franchise. J’ai appris beaucoup dans plein d’aspects. La culture est très différente et comme souvent au haut niveau, c’est davantage des détails que l’on apprend à chaque nouvelle séance ou nouveau match. Faire partie d’un staff étoffé, expérimenté et aussi soudé nous a permis d’échanger quotidiennement et c’est forcément enrichissant au niveau technico-tactique mais aussi du point de vue du management.

 

Peux-tu nous dire si tu seras encore dans le staff des Sky la saison prochaine ?

Il n’y a rien d’officiel pour le moment, nous sommes dans un moment important de la saison, et nous sommes focus sur les playoffs et ramener la première bague de champion à la franchise. Donc on aura tout le temps de voir ça à partir d’octobre/novembre.

 

A peine le temps d’arriver que tu vas prendre en charge la préparation de l’équipe de La Glacerie. Quelles sont les ambitions fixées par tes dirigeants ?

La préparation de La Glacerie est déjà bien entamée sous la houlette de mes assistants Damien DELSARTE et Alex ZAZZI. Ils ont fait du bon boulot ! Mais nous avons encore énormément de travail pour être prêts pour le début du championnat qui va arriver vite. Les gens ne s’imaginent pas à quel point la NF1 est difficile ! Beaucoup d’équipes, peu de places en playoffs, beaucoup de coachs référencés et de joueuses ayant connu la LFB, la Ligue 2 ou l’INSEP. Les objectifs des dirigeants sont clairs : retrouver un état d’esprit et une identité qui correspond à l’histoire du club afin de retrouver la passion de nos supporters et de fidéliser nos partenaires, et remonter en Ligue 2 le plus vite possible. Ce sera très difficile cette saison car comme je l’ai déjà dit, le niveau est très relevé ! Changer les habitudes et créer un collectif quand on change de staff, de fonctionnement, de division et qu’on ne garde que 3 joueuses n’est pas simple, mais j’ai une grande confiance en mon équipe. Je sais que nous sommes capables de grandes choses, que cette équipe peut être “spéciale”, malgré les problèmes de blessures qui émaillent notre préparation jusqu’à présent.

 

Est-ce qu’il y a des choses que tu as apprises aux Etats-Unis que tu vas mettre en place à La Glacerie ?

Oui c’est beaucoup de détails, à l’entraînement comme dans le coaching de match. Mais c’est principalement le niveau d’exigence et la rigueur du monde professionnel que je vais tâcher de transmettre ou de développer chez mes joueuses. La NF1 regorge de joueuses avec du potentiel, mais qui soit ne s’expriment pas suffisamment, soit ne font pas les efforts nécessaires pour atteindre leur niveau supérieur de performance. J’espère être en mesure d’ouvrir des portes à mes joueuses, en me servant de mon expérience et de mon rôle en WNBA. Mais je le répète je crois que mes joueuses ont la capacité de faire quelque chose de spécial !

 

Merci Yoann pour ta disponibilité ! Bon retour parmi nous et plein de belles choses avec Chicago et La Glacerie !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense