Pages
Adsense

NF1 poule A : Alençon chute à la dernière seconde à Sainte-Savine

Share Button

 Nya JORDAN et les Alençonnaises ont joué un mauvais tour à Sainte-Savine © Simon GROSSI

 

Résultats de la journée 11 du 14 décembre 2019 :

La Glacerie Ifs 62-49
Le Havre Thouars 59-40
Sannois-Saint-Gratien Geispolsheim 74-69
Trith Sceaux 45-59
Sainte-Savine Alençon 76-75
Furdenheim INSEP 2 69-72

 

Classement :

1. Sainte-Savine 20Pts 11m
2. La Glacerie 20Pts 11m
3. Sceaux 19Pts 11m
4. Alençon 18Pts 11m
5. Le Havre 17Pts 11m
6. Thouars 16Pts 11m
7. Sannois-Saint-Gratien 16Pts 11m
8. Geispolsheim 15Pts 11m
9. Furdenheim 15Pts 11m
10. Ifs 15Pts 11m
11. Trith 14Pts 11m
12. INSEP 2 13Pts 11m

 

Nous y sommes ! La première moitié du championnat de Nationale 1 Féminine est désormais derrière les vingt quatre formations qui composent les Poule A et B. Désormais à partir du samedi 11 janvier, le compte à rebours des douze dernières journées s’égrainera jusqu’au 4 Avril. Puis viendront les phases finales…

Mais avant cela se tenait la onzième et dernière journée de la phase aller et certains matchs nous ont offert des scénarios machiavéliques.

Dans l’Aube, le Sainte-Savine Basket solide co-leader de la Poule A recevait le B. C. Alençonnais. Les joueuses d’Alexandra ARENA, sur un petit nuage depuis cinq journées, entendaient bien s’offrir une sixième victoire de rang avant la trêve. Malgré un bon début de match 7-2, les habitués de la salle VOLBART se rendaient rapidement compte que la soirée n’allaient pas être de tout repos. Malgré trois absences majeures, les joueuses de Feyssal RHENNAM, surclassaient leur hôte particulièrement brouillon lors du premier quart-temps (11-22, 10′). Malgré le show Laura DIMITHE (32 points), les Panthères revenaient à hauteur avant la pause sous la houlette de Fatou NDIAYE (10 points) : 39-40 à la mi-temps. Le rouleau compresseur aubois irrésistible depuis plusieurs semaines se grippait de nouveau lors du troisième acte et les partenaires de Cassandra VETU (9 points) menaient encore au score à dix minutes du terme (56-57, 30′). Incapables de prendre les scores les partenaires de Whitney MIGUEL (15 points) étaient encore menées de quatre points à quelques secondes de la fin du temps réglementaire. Et là, l’improbable arrivait. Panier à trois points d’Amandine BOISGROLLIER (13 points), et la capitaine Lalya SIDIBE (14 points) allait chercher un “and one” synonyme de victoire 76-75. Consternation légitime sur le banc alençonnais qui pensait à juste titre avoir fait le plus difficile. Avertissement sans frais pour les Panthères, toujours leader de la Poule.

Le second coup de Trafalgar de la soirée allait venir du match qui opposait l’Olympique Sannois-Saint-Gratien aux Indomptables du Geispolsheim CJS. Les joueuses de Laurence LEMARCHAND prenaient le match par le bon bout, Brianna WILSON (16 points) à la manœuvre avant de voir les Franciliennes de Salomé PHILIPPON (20 points) leur griller la politesse pour le gain du premier acte (19-18, 10′). Dans le deuxième acte, les deux équipes s’échangeaient coup pour coup avant de voir finalement les joueuses de Frédéric SIMMONET rentrer aux vestiaires avec quatre unités d’avance (41-37, 20′). De retour sur le terrain, les locales contenaient les velléités des Bas-Rhinoises pour entamer les dix dernières minutes sur le score de 58-50. Sonnant la révolte alsacienne, la sempiternelle Cécile DAMBACH (12 points) était au quatre coins du terrain pour éviter une nouvelle débâcle aux Indomptables. Peine perdue, les coéquipières de Fatim TRAORÉ (13 points) s’imposaient 74-69 et alourdissaient ainsi le fardeau des Alsaciennes à sept défaites dont quatre consécutives. Au classement, les Franciliennes sont septième et compte un point d’avance sur leur adversaire du soir.

Troisième match de la soirée et troisième surprise notoire le match des Abeilles de Furdenheim qui recevaient le Centre Fédéral. Après une défaite pleine de promesses le week-end dernier à Alençon (84-80), les partenaires de Célia MAULER (10 points) démarraient leur match face à l’élite des jeunes basketteuses françaises pied au plancher. Laila LACAN (20 points) et ses coéquipières comme à la parade profitaient des absences défensives pour remporter le premier acte (19-23, 10′). Puis, faisant preuve d’une baisse de régime coupable, les Abeilles cédaient sous les coups de butoirs du duo Maëlle BLEIN (20 points) Dayana Cornélia MENDES (13 points) : 27-44 à la pause soit un 8-21 encaissé. Revenues sur le terrain dans un tout autre état d’esprit à l’image de Léa RHIEM (9 points) dont 8 consécutifs à l’entame du troisième acte, les Alsaciennes recollaient 51-54 à dix minutes du terme. Malgré un retour à égalité 63-63 à une poignée de minutes du terme, les Alsaciennes s’inclinaient 69-72 et occupent désormais la première place de non relégable au classement.

L’U. S. La Glacerie, co-leader de la Poule, recevait son voisin le CB Ifs de Morgan DEBROSSE. Revigorées après leur victoire la semaine dernière face au Havre (74-69) les partenaires d’Anais DEYRES (11 points) se présentaient au COSEC de la Saillanderie avec une idée derrière la tête. Après deux premiers quarts-temps où les défenses prenaient le pas sur les attaques (15-15, 20′), puis un tout petit 8-9 le match se décantait enfin lors du troisième acte. Les partenaires de Fabienne CONSTANT (16 points) prenaient l’ascendant sur un adversaire peu adroit derrière la ligne des trois points. 53-34 à dix minutes du terme. Les Ifoises relevaient le défi physique des Manchoises mais ne parvenaient pas à renverser le cour du match pour finalement s’incliner 62-49. Au classement, les Normandes sont relégables avant la trêve, les protégées de Yoann CABIOC’H restent sur la deuxième marche du podium avant de recevoir Sainte-Savine lors de la deuxième journée de la phase retour.

Au Havre, les joueuses de Laurent CHAMU recevaient une des bonnes surprises de cette seconde partie de la phase aller, le Thouars Basket 79. Les premières minutes du match donnaient l’occasion aux partenaires de Laure DAUVIN (12 points) de montrer l’étendue de leur talent : 0-5 avant que le jeu aplemontais ne se mette progressivement en place. Les joueuses de Mathieu PEYMIRAT s’offraient le premier acte 16-19. Baleta MUKOKO (19 points) et Anita MEZAROS (16 points) remettaient les pendules à l’heure et à la mi-temps les Aplemontaises prenaient les commandes du match avec six unités d’avance (33-27, 20′). A la reprise, une pluie de paniers longue distance allaient refroidir les Deux-Sévriennes qui, au début du dernier acte, comptaient quatorze points de retard (51-37, 30′). Le dernier quart-temps ne restera pas dans les annales du basket avec un score de 8-3, la messe était déjà dite et les Havraises comptabilisaient une sixième victoire cette saison (59-40), de quoi assurer leur cinquième place au classement à un point devant Thouars.

Le dernier match de cette folle soirée voyait les Scéennes de coach SINGLETON, battues à domicile par Sainte-Savine  (61-81), se déplacer au CO Trith Porte du Hainaut déjà engagé dans la course pour le maintien. Les partenaires d’Anita TEILANE (4 points) avaient les plus grandes difficultés à rentrer dans leur match (7-2) avant de s’imposer dans le premier quart-temps (12-14, 10′).  Les deux formations allaient se rendre panier pour panier mais les coéquipières d’AnneSophie PAGNIER (10 points) allaient encore céder avant la pause (21-24, 20′). Au retour des vestiaires, les Franciliennes et notamment l’incontournable Miriam URO NILIE (35 points) donnaient un avantage plus conséquent à son équipe (33-41, 30′). Vincent VERRYSER et ses joueuses revenaient rapidement à 39-41 à sept minutes du terme avant de voir les Franciliennes faire un dernier écart cette fois-ci définitif 45-59. Avec seulement un petit point d’avance sur le Pôle Fédéral, les Trithoises passeront les fêtes de fin d’année à une place de relégable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense