Pages
Adsense

NF1 poule B : A Colomiers, Caluire-et-Cuire a remporté sa première victoire de la saison !

Share Button

Le promu a ouvert son compteur © A. L. Caluire Basket

 

Résultats de la journée 15 du 8 février 2020 :

ASVEL Villeurbanne Le Poinçonnet 59-65
Orthez LDLC ASVEL F. Espoir 60-83
Monaco B. A. Limoges 53-57
Feytiat Nice 64-28
Voiron Roanne 67-59
Colomiers Caluire-et-Cuire 83-85

 

Classement :

1. Feytiat 30Pts 15m
2. Colomiers 27Pts 15m
3. Roanne 24Pts 15m
4. LDLC ASVEL F. Espoir 24Pts 15m
5. Monaco B. A. 23Pts 15m
6. Limoges 23Pts 15m
7. Le Poinçonnet 23Pts 15m
8. Voiron 22Pts 15m
9. Orthez 21Pts 15m
10. Nice 19Pts 15m
11. ASVEL Villeurbanne 18Pts 15m
12. Caluire-et-Cuire 16Pts 15m

 

 

Quinzième journée pour la Poule B de NF1 et le record de victoires à l’extérieur établi la semaine dernière de nouveau égalée avec quatre équipes vainqueurs loin de leur base.

En fin d’après-midi, l’Asvel Villeurbanne de Virginie KEVORKIAN recevait l’Us Poinçonnet. En difficulté depuis de nombreuses semaines, les Tigresses gratifiaient leur public d’un début de match quasi parfait. Alexandra THOS (11 points) et ses coéquipières prenaient largement l’ascendant sur des Berrichonnes bien timides. 21-12 après dix minutes de jeu. Dans le second acte, les Rhodaniennes appliquées en défense voyaient Claire MICHEL (17 points) régler la mire longue distance et permettre aux visiteuses de revenir un peu au score 35-27. Les Tigresses tenaient-elles enfin leur match référence tant attendu ?

Au retour des vestiaires le collectif Villeurbannais s’enrayait et Martine BARBA (13 points) et ses partenaires, plus entreprenantes, revenaient à un point avant le dernier acte. 46-45. Une nouvelle série de tirs longues distances de Léa PELLERIN (16 points) et une gestion approximative de précieuses possession conduisaient les Villeurbannaises vers leur douzième défaite 59-65. Toujours relégable, avant le tour de Coupe de France le week-end prochain, les partenaires de Margot JORET (15 points) devront préparer avec sérieux la réception du Cavigal Nice Basket dans un match capital pour le maintien. Côté Berrichons, les joueuses de François MENIVAL, après deux défaites consécutives, engrangent une huitième victoire et se rapprochent du maintien.

Les Magiciennes de l’US Orthez accueillaient les Espoirs du LDLC. Toujours privée de Julia BORDE, les joueuses de Paco LAUHLE résistaient aux vagues incessantes des partenaires de Monique MAKANI (12 points) 21-22 à la fin du premier acte. Le deuxième quart temps plus brouillon voyaient les défenses prendre le mas sur des attaques peu inspirées 35-37. Au retour des vestiaires, les Espoirs de Frédéric BERGER bien décidées à valider une seconde victoire à l’extérieur attendue depuis le 5 octobre (74-79) à Voiron, reprenaient leur inexorable marche en avant et déjà les premiers signes de fatigue se faisaient ressentir chez les Orthéziennes 54-60 à la fin du troisième acte. Toujours aussi déterminée les partenaires de Joyce JOCYTE (15 points) , allaient faire subir aux joueuses locales un véritable calvaire lors du dernier acte. Épuisées par le rythme imposé par leur adversaire et par le manque de rotation, les partenaires d’Eve LONNE (3 points) craquaient complètement pour céder lourdement 60-83. Suite à cette défaite, Orthez ne compte plus que deux longueurs d’avance sur le premier relégable Nice. Quant aux Espoirs Lyonnaises elles comptabilisent désormais le même nombre de points que le troisième de la Poule Roanne.

Cumulant déjà trois défaites en autant de matchs depuis le début de la phase retour, les joueuses de Régis RACINE se déplaçaient à Monaco toujours invaincue à l’Annonciade. Début de match à l’avantage des partenaires de Lala WANE (15 points) ,12-6 avant de voir les visiteuses imposer un 0-8 à leur hôte et remporter ainsi le premier quart-temps 12-14. Grâce à un collectif retrouvé, les Limougeaudes tenaient désormais tête à leur adversaire et rentraient au vestiaire sur un score de parité 24-24. Sur leur parquet , les Monégasques retrouvaient leurs automatismes, Alexandra TCHANGOUE (9 points) et ses partenaires creusaient même un petit écart à dix minutes du terme 42-37. Écart de courte durée, les coéquipières d’Alexus JOHNSON (18 points) revenaient rapidement à égalité 45-45 avant de prendre la mène et de l’emporter 53-57. Première défaite à domicile des Monégasques depuis deux ans. Au classement les deux formations sont au pied du podium avec chacune un point de retard sur le troisième.

Le leader Feytiacois accueillait lui les Niss’Angels d’Alexandre MICHALOFF. Sur une série de six défaites consécutives la tâche s’annonçait des plus délicates pour les partenaires Ashli PAYNE (9 points). Sans forcer leur talent les coéquipières de la capitaine Caroline VILLEGER (16 points) prenaient le score dès le premier acte 14-8. Devant des Niçoises peu inspirées, les joueuses de Cyril SICSIC se mettaient à l’abri lors du second quart-temps tant l’attaque sudiste paraissait peu dangereuse 30-17. Au retour des vestiaires, l’inefficacité des partenaires de Camille AUBERT (6 points) allaient malheureusement se confirmer et la déroute prenait forme 47-21. Convaincues de leur supériorité, les Feytiacoises se dirigeaient sereinement vers leur quinzième victoire de rang et signaient le plus petit nombre de points encaissés de la Poule grâce à leur victoire 64-28. Consternation côté Niçois et réaction immédiate attendue dès le week-end prochain à domicile en Coupe de France. Avant un déplacement à Orthez importantissime dans la lutte pour le maintien.

D’autant plus qu’un coup de tonnerre à frapper cette Poule B lors du match pourtant déséquilibré sur le papier entre l’US Colomiers et la lanterne rouge Caluire et Cuire.

Dès le premier acte, les joueuses de Brigitte COSTE prenaient le dessus sur des Columérines très brouillonnes 14-21. Le second acte donnaient la parole aux attaques et les partenaires de Jessica CLEMENCON (20 points) reprenaient de justesse la direction des débats 45-44. La deuxième mi-temps voyait les Columérines d’Éric MICHEL vendanger un nombre toujours aussi important de ballons ce qui permettaient aux partenaires de Barbara MATRAY (19 points) de rester dans la course 62-64 à dix minutes du terme. Le dernier acte toujours indécis ne permettait à aucune des deux formations de prendre un réel avantage et grâce à une adresse quasi parfaite aux lancers francs et à une rare détermination Caluire et Cuire signait l’exploit de la soirée en s’imposant 83-85 chez le second de la Poule. Première victoire de la saison pour les Drôles de Dames qui ouvre la porte à une fin de saison épique pour le maintien.

Le dernier match de la soirée opposait le Pays Voironnais B.C au Roannais Basket Féminin. Après avoir disposé de l’US Colomiers (69-58) le week-end dernier les joueuses d’Olivier HIRSCH pouvaient entretenir l’espoir de rejoindre la deuxième place synonyme de qualification au phase finale. Le début de match allait doucher les derniers espoirs des partenaires de Marie ROSCHE (12 points). 15-7. Les Iséroises de Quentin BUFFARD tenaient le choc dans un deuxième acte où les défenses prenaient le pas sur les attaques 27-20. Au retour des vestiaires, toujours le même scénario, les visiteuses ne trouvaient pas la faille et les coéquipières de Cassandre BLANCHON (13 points) accentuaient même leur avantage à dix minutes du terme 41-32. Le dernier acte beaucoup plus offensif que les précédents n’allait pas modifier le scénario du match. Victoire des Voironnaises 67-59. Les Pink Ladies ne profitent pas du faux pas de Colomiers à domicile et d’une belle opportunité de rattraper leurs trois points de retard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense
Page generated in 0,742 seconds. Stats plugin by www.blog.ca