Pages
Adsense

LFB : Le LDLC ASVEL Féminin l’emporte sur le fil face à Bourges

Share Button

Ingrid TANQUERAY a été phénoménale face à Bourges © FIBA

 

LDLC ASVEL F. Bourges 76-75

 

Ingrid TANQUERAY (24 points) sauve le LDLC ASVEL Féminin qui était en grande difficulté à 1 seconde de la fin grâce à une interception et deux lancers francs réussis.

Il nous parait bon de rappeler la situation des matchs de Ligue Féminine en cette année COVID 2021. La LFB a publié un calendrier pour les 7 matchs de la saison régulière qui n’ont pu se dérouler à la date prévue et qui, s’ils ont lieu avant le 2 mai, permettront l’organisation de Play-offs selon un calendrier et un règlement très précis.

Malheureusement tout, cela a mal commencé avec le nouveau report du 1er match qui devait se dérouler samedi 10 avril au Palais des Sports de Lattes entre le BLMA et le Landerneau Bretagne Basket suite à des cas de COVID au LBB. Espérons cependant que cela ne touche pas les 4 matchs concernant les Flammes Carolos car sinon il faudra certainement dire adieu aux Play-offs.

Donc ce soir dans son « antre » de Mado Bonnet (Lyon 8ème), le LDLC ASVEL Féminin recevait le TANGO BOURGES BASKET, match en retard de la journée 14 qui aurait dû se tenir le 20 février.

Evidemment en ce mardi 13 avril, le contexte est bien différent.

Le TANGO BOURGES BASKET terminera 1er de la saison régulière et se qualifiera à ce titre pour l’Euroligue 2021-2022. En quarts de finale des Play-offs, les Tangos seront opposés aux Tarbaises (même si le FCBA perd ses 4 matchs en retard en raison d’un meilleur point-average pour le FCBA sur le TGB) et pourrait retrouver au Prado en demi-finale de Play-offs le BLMA pour une revanche de la Coupe de France. Donc point d’enjeux de cette nature comptable pour les Berruyères. En revanche, grand besoin de retrouver la confiance après les défaites sur leur parquet du Prado contre Basket Landes et le BLMA en Coupe de France et une victoire pas si convaincante que cela à Charnay où l’équipe locale a remporté le premier quart et fait match nul dans le 3ème quart. Il semblerait que l’absence de Sarah Michel blessée, mais qui aurait resigner chez les Tangos jusqu’en 2024, aurait pesé lourd dans le jeu des Berruyères.

Côté lyonnais, l’enjeu est plus compliqué à définir. Le LDLC ASVEL Féminin finira 2ème de la Saison Régulière s’il ne perd pas les deux matchs qui lui restent à jouer (Bourges et Charleville-Mézières) sinon, il sera dépassé par Basket Landes sur lequel il a néanmoins le point average et finira troisième. Donc changement d’adversaires en quart de play-offs mais bénéfice du terrain dans les deux cas (jouer le match retour à domicile) et possibilité de toute façon de retrouver Basket Landes en demi-finale sur terrain neutre au Prado. Mais s’il ne devait pas y avoir de Play-offs (saison régulière pas terminée avant le 2 Mai) cela change tout car finir troisième équivaudrait, sauf désistement, à ne pas participer à l’Euroligue 2021-2022. Donc finalement, peut-être que l’enjeu psychologique est le plus important surtout si le LDLC ASVEL Féminin devait retrouver Bourges en Finale pour le titre de Champion de France. Le début de saison fut un peu chaotique avec notamment cette défaite à Mado Bonnet contre Landerneau (77-82 le 6 novembre 2020) mais tout va mieux et deux évènements très positifs sont intervenus à Lyon la semaine dernière : la Reconduction sur le banc de Valéry DEMORY pour la saison prochaine et l’arrivée de l’immense joueuse américano-monténégrine Angelica ROBINSON.

Aujourd’hui chez notre confère régional « Le Progrès » sous l’excellente signature de Norbert Bonnet, Sara Chevaugeon nous explique les difficultés de sa position et les perspectives nouvelles qui s’offrent à elle : « il est plus facile de s’exprimer quand on a plus d’opportunités. Avec Alysha (Clark) on était quatre ailières, il y avait forcément moins de places » « Il y a moins de différences entre les postes 2 et 3, ce sont les oppositions défensives qui peuvent nous gêner si on a face à nous des postes 3 physiques ». Il fut évidemment intéressant de confronter ses propos à la réalité de la soirée.

Les Berruyères se présentèrent à 8 avec l’absence de Sarah MICHEL et d’Elodie GODIN. Côté Lyonnais Angelica ROBINSON et la jeune Monique MAKANI étaient présentes dans l’équipe et même Marième BADIANE non qualifiée encourageait ses partenaires.

Valéry DEMORY avait choisi comme meneuse pour débuter « petit lutin » alias Ingrid TANQUERAY mais il la remplaça au bout de 3’ par Marine FAUTHOUX, qui termine mieux sa saison qu’elle ne l’a commencée mais pas ce soir. Son homologue Olivier LAFARGUE avait choisi de faire jouer ensemble Elin EDELBRINK, arrivée de Salamanque il y a deux ans pour succéder à Cristina OUVIÑA et dont les performances, moyennes, eu égard à sa réputation d’excellente meneuse de l’équipe nationale de Suède, ont un peu déçu, et Alix DUCHET, qui est le grand espoir des Français pour succéder à Céline DUMERC et Edwige LAWSON-WADE en finale des Jeux Olympiques de Paris en 2024.

Côté basket, le premier quart-temps fut synonyme de maladresses, balles perdues et se termina sur le petit score de 9-12. Ingrid TANQUERAY, avec 6 paniers de suite réussis, permit au LDLC ASVEL Féminin de retrouver son adresse alors que la puissance d’Isabelle YACOUBOU faisait merveille sous les panneaux pour réduire l’écart. La mi-temps fut néanmoins sifflée en faveur des Lyonnaises (37-30, 20′)

Le troisième quart-temps débuta par un 10-1 en faveur de Bourges mais se termina par le score de 58-56 pour Lyonnaises. Le scénario était toujours le même : Lyon n’arrivait pas à protéger son panier de près où les pénétrations d’Alix DUCHET et la domination sous le panneau des intérieures berruyères faisait mal mais les Lyonnaises gardaient le contact grâce à l’adresse à mi-distance.

Lors du 4ème quart-temps, l’adresse d’Ingrid TANQUERAY permit à Lyon de mener 70-62 à 5’ de la fin mais toujours par ses paniers de près les Tangos revenaient et même menèrent 74-70 à 17 secondes de la fin. Il restait une seconde à jouer les Tangos avait la remise en jeu à la touche et menaient 75-74. Le LDLC ASVEL Féminin devait faire faute pour emmener une nouvelle fois les Berruyères sur la ligne des lancers francs mais Ingrid TANQUERAY eut une meilleure idée, elle intercepta la balle à la remise en jeu, subit une faute et marqua les deux lancers francs qui suivirent. Résultat : 76-75 pour le LDLC ASVEL Féminin et deuxième place de la saison régulière quel que soit le résultat du dernier match contre les Flammes Carolos à Mado Bonnet le 21 Avril.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense