Pages
Adsense

La Coupe de France débute ce mercredi !!

Share Button

La Nordiste Isabelle STRUNC depuis quelques saisons à Toulouse retrouve comme l’an dernier les Iséroises de La Tronche Meylan au même stade de la compétition. Réussira t’elle la même extraordinaire performance ? – Crédit Photo : Outsider

Cette semaine se dérouleront les 32ème de finale de la Coupe de France qui, depuis 1996, porte le nom de Trophée Joë JAUNAY, entraineur décédé en 1993, mais que les anciens connaissent pour avoir été celui du mythique Clermont Université Club de 1970 à 1976, puis du Stade Français de 1976 à 1985, mais aussi de l’équipe nationale de 1966 à 1976.  

Mercredi 15 septembre à 20h

La Tronche Meylan (LF2) – Toulouse (LF2)

Samedi 18 septembre à 20h

Montbrison (LF2) – Centre Fédéral (LF2)
Chartres (LF2) – Nantes-Rezé (LF2)
Illkirch Graffenstaden (LF2) – Reims (LF2)
La Glacerie (LF2) – Aulnoye (LF2)
Mondeville (LF2) – Calais (LF2)

La Coupe de France est une compétition importante pour les clubs pour deux raisons : la première, la finale se déroule dans l’emblématique Accor Arena dans le quartier de Bercy (Paris 12ème) et la seconde tient au fait que l’équipe qui l’emporte est directement qualifiée pour la phase de groupe de l’Euroligue alors que le vainqueur de la saison régulière de LFB doit passer par des barrages.

La Coupe de France est désormais réservée aux équipes de LF2 et LFB mais ces dernières n’entrent pas toutes au même stade de la compétition. Ainsi les 4 équipes de LFB qui ne participent ni à l’Euroligue ni à l’Eurocoupe entreront au stade des 16ème de finale (20 octobre 2021), celles qui jouent l’Eurocoupe au stade des 8ème de finale (4 décembre 2021), enfin celles qui participent à l’Euroligue au stade des quarts de finale (22 janvier 2022). 

Alors autant le dire tout de suite, la probabilité qu’une des équipes, toutes de LF2, qui jouent cette semaine, parviennent en finale à Bercy le 23 avril 2022 est quasi nulle. Aucune équipe de rang 2 n’a jamais gagné la Coupe de France (l’on n’est pas à Flushing Meadows où une Britannique de 18 ans, née au Canada d’un père roumain et d’une mère chinoise et surtout issue des qualifications, peut remporter un titre du Grand Chelem ; le basket contrairement au football ne se prête pas à ce genre d’exploit ). Dans le passé, la Fédération a bien tenté des expériences où les meilleures équipes de rang 1 n’étaient pas autorisées à participer. D’autres années, des bonus (+10 à +25) étaient attribuées aux équipes de rangs inférieurs mais rien n’y fit.

A l’exception de l’année 2012 et de la surprenante victoire d’Arras pays d’Artois, 3 équipes seulement en 20 ans ont gagné la Coupe de France (BLMA, Bourges, USVO).

Mais venons-en à la présentation des matchs de cette semaine, qualifiés de 32ème de finale.

Coïncidence, le match de mercredi qui oppose en Isère La Tronche Meylan à Toulouse est un remake de l’an dernier où au même stade de la compétition et à la même époque, les deux équipes s’étaient déjà rencontrées mais cette fois- là à Toulouse. Toulouse l’avait emporté 84-62. Isabelle STRUNC (28 points, 9 rebonds, 7 passes décisives, 34 d’évaluation) avait été phénoménale. Elle sera toujours là ce mercredi dans l’équipe occitane. Il n’en sera pas de même de la Croate Ana NIKSIC pour les Dauphinoises (15 points) qui, touchée par la COVID, avait dû être remplacée quelques semaines après au sein de l’effectif isérois.

Samedi à Chartres, ce sera la 1ère d’un nouveau club, Nantes CSP, qui résulte de la fusion d’un club qui descend de LFB Nantes-Rezé Basket et d’un autre BC Saint Paul-Rezé qui était déjà en LF2. On aura plaisir à découvrir Monique MAKANI qui fut très utile l’an dernier à Lyon en LFB. Du côté de l’équipe locale, notre attention se concentrera sur India FARCY prêtée par le BLMA. 

En Alsace, Illkirch-Graffenstaden reçoit Reims. Alors assistera t-on à un combat de recrues, d’un côté, l’impressionnante Serena MANALA qui arrive de l’INSEP mais que l’on avait vue au BLMA, pour les bas-rhinoises, et de l’autre, l’armada de joueuses arrivant de LFB pour l’équipe de l’emblématique Président SAURET : Eva FAILLOT et Mathilde DOMINGER (Bourges), Jessica MAVOUMBOU et Marine BOITHIAS (Charnay), Mila MARQUET (Basket Landes) même s’il faut reconnaitre qu’elles n’étaient pas majoritairement sur le parquet et qu’elles viennent sans doute chercher du temps de jeu en LF2. La prestation de la néo-champenoise Alexa MIDDLETON venant de Suède sera également scrutée avec intérêt.

S’agissant du match entre les Normandes de la Glacerie et les Nordistes d’Aulnoye-Aymeries, c’est la grande inconnue, tellement les équipes ont changé : l’ex-lyonnaise de nationalité suisse Evita HERMINJARD restera à la mène pour l’équipe d’Aulnoye-Aymeries alors qu’à La Glacerie il n’y aura qu’une seule joueuse de l’an dernier Lucie CARLIER.

Mondeville – Calais, voilà une affiche qui nous rappelle la LFB. Mais à Mondeville, il parait désormais bien loin le temps des Anete JEKABSONE, Sandra DIJON et plus récemment Marine JOHANNES et Marième BADIANE. A Calais, qui se souvient que la Présidente déléguée de l’ASVEL Marie-Sophie OBAMA ou Clémence BEIKES, finaliste des Jeux Olympiques à Londres ont porté le maillot du COB. Une autre époque semble s’être ouverte.

Enfin Montbrison reçoit le Centre Fédéral. L’équipe de la coach Corinne BENINTENDI a beaucoup d’ambition : en aura-t-elle les moyens ? En tout cas ce n’est pas samedi qu’on le saura tellement les performances de l’INSEP ont été faibles ces dernières années mais ce ne fut pas toujours le cas.

A suivre sur POSTUP.

2 commentaires

  1. je suis désolé de vous contredire, mais l’uso mondeville à gagné deux coupe de france en 1995 et en 1999

    • Nous vous remercions Pascal de vous interesser à nos articles . Si nous ne contestons pas que l’ USOM ait gagné la Coupe de France en 1995 et 1999 cela ne contredit en rien notre phrase “A l’exception de l’année 2012 et de la surprenante victoire d’Arras pays d’Artois, 3 équipes seulement en 20 ans ont gagné la Coupe de France (BLMA, Bourges, USVO)” En effet 1995 et 1999 ne sont pas compris dans la période des vingt dernières années que nous citons et qui débute désormais en 2001. Nous vous souhaitons de bonnes lectures futures sur Postup et vous remercions de votre fidélité. Bien à vous, Pierre Coste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense