Pages
Adsense

Ligue 2 : L’INSEP surprend Montbrison, la SIG seule en tête, Toulouse revient sur le podium

Share Button

Kalis LOYD et les Toulousaines arrivent sur le podium © Toulouse Métropole Basket

 

Résultats de la journée 4 des 15 et 16 octobre 2021 :

INSEP Montbrison 70-62
La Glacerie Graffenstaden 56-67
Calais Aulnoye-Aymeries 66-81
Mondeville La Tronche-Meylan 69-55
Reims Chartres 74-72
Toulouse Nantes-Rezé 70-57

 

Classement :

1. Graffenstaden 8Pts 4m
2. Chartres 7Pts 4m
3. Toulouse 7Pts 4m
4. Mondeville 7Pts 4m
5. Reims 7Pts 4m
6. Montbrison 6Pts 4m
7. La Tronche-Meylan 6Pts 4m
8. Aulnoye-Aymeries 6Pts 4m
9. Nantes-Rezé 5Pts 4m
10. INSEP 5Pts 4m
11. Calais 4Pts 4m
12. La Glacerie 4Pts 4m

 

Dès vendredi après-midi, les joueuses de l’INSEP étaient hyper motivées à l’idée de recevoir un gros morceau de cette Ligue 2, Montbrison. Pour autant, ce sont Annika HOLOPAINEN (21 points, 5 rebonds) et les Foréziennes qui ont pris le match par le bon bout (27-33, 20′). Mais au retour des vestiaires de la salle Nelson PAILLOU, les jeunes protégées de Grégory HALIN ont su montrer un autre visage, sous la houlette de Manoe CISSE (21 points, 10 rebonds) et Fatoumata TOURE (22 points, 5 rebonds) en passant un 23-14 qui permettait aux INSEPiennes de repasser devant à la marque (50-47, 30′). En face, Jaisa NUNN (20 points, 13 rebonds) et le BCMF) ont essayé de redresser la barre dans le dernier acte étaient même revenues à -2 à 4 minutes du terme mais elles n’ont pas réussi à concrétiser leurs efforts, laissant le Pôle France décrocher sa première victoire de la saison.

Ce revers montbrisonnais pouvait faire les affaires de ses concurrents directs, à commencer par Toulouse, qui pouvait se rapprocher du haut de tableau. Mission réussie pour le TMB qui, à domicile, a réussi à prendre le meilleur sur Nantes-Rezé. Rapidement, Kalis LOYD (26 points, 15 rebonds) et ses coéquipières ont pris l’ascendant sur des Nanto-Rezéennes qui manquaient d’efficacité, notamment au rebond (29 contre 41) et qui étaient menées 43-30 à la pause. En seconde période, les 2 équipes ont fait jeu égal ce qui, malgré la grosse prestation de Monique AKOA MAKANI (31 points, 6 rebonds) pour le NRB, a permis aux Toulousaines de s’imposer.

A l’autre bout de l’Hexagone, on a eu droit à un beau derby entre Calais et Aulnoye-Aymeries. D’entrée de jeu, ce sont les Calaisiennes qui se sont montrées incisives et décisives (24-17, 10′), grâce notamment à Maud STERVINOU (20 points dont 6/12 à 2 points). Dans le camp d’en face et du haut de ses 22 ans et de son mètre 66, Marion HERIAUD a su prendre les choses en mains (23 points à 70%) et aider l’ASA, toujours privée de Stépha M’BAYE, à repartir de l’avant en passant un 29-14 qui a permis de relancer les Aulnésiennes et de remettre un dernier coup de collier en fin de partir pour revenir à la maison avec un deuxième succès de rang.

Bonne opération également pour Mondeville ! Devant leur public, les Normandes ont réussi à prendre le meilleur sur La Tronche-Meylan, qui accuse un peu le coup ces derniers temps. Portées par une Aminata GUEYE des grands soirs (23 points, 5 rebonds) et qui a encore une fois su faire oublier l’absence de Shanavia DOWDELL, les filles de Romain L’HERMITTE ont rapidement annoncé la couleur (35-27, 20′). Chez les Iséroises, Aurore PAUTOU (18 points, 6 rebonds) a, comme souvent, essayé de tirer son équipe vers le haut mais ça n’a pas suffi puisque l’USOM n’a cessé d’accroître son avance pour terminer à +14.

Pendant que Mondeville confirmait sa bonne forme actuelle, en Champagne, on a eu droit à un joli duel entre 2 équipes qui, sur le papier, se tiennent dans un mouchoir de poche. Il a ainsi fallu attendre les dernières secondes pour voir les Rémoises confier le ballon de la gagne à Mélanie DEVAUX, exercice dans lequel la meneuse expérimentée n’a pas tremblé et a offert la victoire aux siennes.

Cette défaite chartraine fait évidemment fait les affaires de Graffenstaden. En déplacement à La Glacerie, les banlieusardes strasbourgeoises avaient en tête la perspective de conserver leur invincibilité. Dans les premiers instants, elles ont toutefois été mises en difficulté par un promu qui était à la recherche d’un premier succès (18-13, 10′).  Mais sans trembler, Shelby SAINT-JUSTE (19 points, 8 rebonds) et ses coéquipières ont su rectifier le tir et ça s’est vu dans le COSEC de la Saillandière (26-39, 20′). La SIG devait rester sur ses gardes car Akela MAIZE (11 points, 5 rebonds) et les joueuses de Yoann CABIOC’H ne baissaient pas les bras. Malheureusement pour ces dernières, elles n’étaient pas récompensées, laissant la SIG s’imposer et passer seule en tête de la Ligue 2.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense