Pages
Adsense

Euroligue : Tout passe par la Pologne, espoir et confirmation

Share Button

Anaël LARDY FIBA Europe c. JUNESAnaël LARDY et Montpellier jouent leur avenir en Pologne © FIBA Europe/C JUNES

 

Poule A :

USK Prague Kursk
Cracovie Montpellier
Ekaterinbourg Kosice
Exempt : Galatasaray

Si Ekaterinbourg et Kursk sont assurés de participer à la prochaine phase de la compétition, il faudra toutefois savoir qui terminera premier. Ekaterinbourg part avec l’avantage des pronostics avec la réception de Kosice qui disputera son dernier match de la saison étant éliminé depuis quelques semaines déjà. Sandrine GRUDA et les Russes devront assurer cette victoire face aux partenaires de Romy BAR avant d’aller défier Kursk sur son parquet la semaine prochaine qui les avait battu lors du match aller (78-77).

Avant cette ultime confrontation russo-russe, Nneka OGWUMIKE et ses coéquipières se rendent à Prague. Avec une Sonja PETROVIC en forme en ce moment, les Tchèques poseront à coup sûr de gros problèmes aux Russes qui avaient eu du mal à s’imposer à Montpellier lors de son dernier déplacement.

Montpellier abat l’une de ses dernières cartes en rendant dans le bouillant gymnase de Cracovie. Les Héraultaises restent sur une bonne prestation face à l’armada de Kursk et sur une belle victoire à Villeneuve d’Ascq ce samedi. Ce succès en terre nordiste avait été marqué par le retour de Misite BASS après deux matchs sans jouer. Sa remplaçante, Naomi HALMAN, s’était distinguée et semble trouver sa place dans la rotation de l’équipe. En face, il faudra contenir Jantel LAVENDER. L’intérieur US est un point d’encrage important sur système de jeu polonais. Les Championnes de France ont encore leur destin entre leur main mais cela doit passer par un succès en Pologne avant de recevoir Prague lors de la dernière journée.

Galatasaray regardera avec attention cette journée puisque les championnes d’Europe en titre peuvent avoir un véritable 1/8 de finale contre Cracovie mercredi prochain en cas de succès polonais contre Montpellier.

 

Poule B :

Torun Bourges
Abdullah Gül Univ. Orenbourg
Fenerbahce Schio
Salamanque Brno

Bourges a fait un gras pas vers la qualification en battant le grand Fenerbahce et avec la victoire de l’Université Abdullah Gül à Schio. Toutefois, attention à Torun. Bien que hors course, les Polonaises voudront montrer à leur public pour son dernier match à domicile de la compétition que sa place en Euroligue n’est tout sauf une surprise. Elles ont des armes à faire valoir. Maurita REID en est une. La Jamaïcaine est la meilleure marqueuse de son équipe avec plus de 16 points de moyenne. Tijana ADJUKOVIC et ses 196 cm apporte de la taille à la raquette de Torun. A charge de Céline DUMERC et aux tours berruyères, Héléna CIAKMarianna TOLO de les contrer.

Dans sa lutte pour la première place contre Fenerbahce, les Espagnoles et Marta FERNANDEZ sont dans l’obligation de vaincre les Tchèques avant de venir dans le Berry la semaine prochaine. Mais, Salamanque ne devra faire qu’une bouchée de Brno et Jenna SMITH pour qui cette compétition aura été un calvaire.

Schoi a sans doute dire au revoir au 1/4 de finale après sa défaite contre les Turques de l’Univeristé Abdullah Gül. Et ce dépalcement à Istanbul pour y affronter le Fener n’est pas là une rencontre pour espérer d’autant que  Tina CHARLES & Co ont été dominé par les Tango et veulent donc renouer avec la victoire. Astou NDOUR et ses partenaires n’ont pourtant pas le droit à l’erreur puisque Salamanque, en cas double victoire, aura le point average sur les Turques. Presque éliminées, Isabelle YACOUBOU et les Italiennes vont, désormais, pouvoir se concentrer sur le championnat.

Orenbourg a sans doute le calendrier le plus compliqué en cette fin de phase de groupe. Le Russes rendent visite aux Turques d’université Abdullah Gül avant de recevoir Fenerbahce. Sa troisième place est en danger et Bourges guettera le résultat du premier résultats d’Orenbourg en Turquie. Natalia VIERU et ses partenaires se souviennent que les Turques les avaient dominé lors du match aller (53-49). L’arrivée de Lindsay WHALEN a largement permis a l’Université Abdullah Gül de rester dans la course au Top 4. Après avoir donné un bon coup de pouce à Bourges en s’imposant à Schio, Stella KALTSIDOU et ses coéquipières rééditerons-elles cela face aux Russes pour la 3ème place ?.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense
Page generated in 0,518 seconds. Stats plugin by www.blog.ca