Pages
Adsense

LFB : Bourges champion pour la treizième fois !

Share Button

LFB_2014-2015_Bourges champion de France_Laurent LARZULLes Berruyères rentrent dans l’Histoire de la LFB © Laurent LARZUL

Match 3 de la finale :

Bourges Villeneuve d’Ascq 51-49

 

Avant même que les deux équipes n’entrent sur le parquet du Prado hier soir, tout le monde savait qu’on allait assister à une finale historique. D’un côté, Bourges, qui avait l’opportunité d’égaler le record détenu par l’UC Clermont-Ferrand avec 13 titres de champion de France. De l’autre, Villeneuve d’Ascq, qui n’a jamais remporté ce trophée et qui en avait l’opportunité.

Vexées de ne pas avoir pu montré toute l’étendue de leur talent lors de la manche précédente, ce sont d’ailleurs les Nordistes qui se sont montrées les plus incisives dès l’entame, par Ann WAUTERS (17 points, 8 rebonds) notamment (0-4, 3′). Mais peu à peu, Diandra TCHATCHOUANG (9 points, 3 passes décisives) et ses copines rentraient dans le rang (7-8, 6′). Les deux formations se rendaient la politesse. Si bien qu’après 10 minutes de jeu, le score était de 13 à 13.

La finale tenait alors toutes ses promesses. Bien que ne parvenant pas (pour l’instant) à se détacher clairement, Helena CIAK (8 points à 67%) et les siennes commençaient à grappiller un peu de terrain à un adversaire toujours très concentré (22-20, 15′). Mais à l’image de Marianna TOLO (2 points, 8 rebonds), qui voulait finir sa période berruyère de la meilleure des manières avant de partir vers d’autres cieux, les locales terminaient la première période en trombe pour mener de 7 unités au moment de regagner les vestiaires (32-25, 20′).

On pouvait alors se douter que, durant la pause, Frédéric DUSART allait recadrer ses joueuses. Il a d’ailleurs fallu patienter 2 minutes et 37 secondes avant que le score n’évolue, grâce à un panier d’Endéné MIYEM (10 points, 2 rebonds), elle aussi en partance (34-25, 23′). A cet instant, les Villeneuvoises semblaient avoir pris un petit coup derrière la tête et leurs vis-à-vis en profitaient pour asseoir encore davantage leur domination (40-26, 25′). Spectateurs tangos et téléspectateurs de Sport+ étaient alors en droit de penser que les filles du Cher s’en allaient vers un succès assez confortable. Mais une fois de plus, il ne fallait pas sous-estimer Megan MAHONEY (12 points, 4 rebonds) et sa bande qui revenaient à 6 longueurs avant d’attaquer le dernier quart (44-38, 30′).

Malheur à celui qui était donc capable de donner le nom du futur champion de France, tant les 2 équipes étaient capables de prendre la fin de partie à leur compte. Pendant les 4 premières minutes du dernier quart-temps, le score ne bougeait plus, jusqu’à ce qu’Ann WAUTERS, future joueuse de Canberra, ne sonne la révolte des siennes (44-40, 34′). Tous les espoirs étaient donc à nouveau permis pour les banlieusardes lilloises. Alors qu’il rester 1 minute et 24 secondes à jouer, Megan MAHONEY remettait même son équipe à -1 (48-47), la guerre psychologique se poursuivait. Si Céline DUMERC (11 points, 2 rebonds) prenait, comme souvent les choses en mains les ultimes secondes, l’arrière US de l’ESBVA-LM lui répondait à 39 secondes de la fin. Sur l’ultime possession, celle-ci était bien muselée par la défense adverse et devait adresser une balle de match à sa meneuse Virginie BREMONT (5 points, 4 passes décisif), qui ne parvenait pas à la convertir en panier marqué.

Bourges s’en allait donc vers une victoire méritée tant sa suprématie à l’échelle nationale a été incontestable. Désormais, les filles de Valérie GARNIER se dirigent vers la finale de coupe de France, qu’elle disputeront ce samedi face à Montpellier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense
Page generated in 0,501 seconds. Stats plugin by www.blog.ca