Pages
Adsense

Euro 2015 : La Serbie accède à la finale mais a tremblé

Share Button

Euro 2015_Ana DABOVIC (Serbie) vs. Biélorussie_FIBA_CIAMILLO-CASTORIA_REBAYAna DABOVIC offre à la Serbie une victoire historique © FIBA/CIAMILLO-CASTORIA/REbay

 

Serbie Biélorussie 74-72

Pour ouvrir le bal des demi-finales, c’est la Serbie qui était la première à s’illustrer, par Ana DABOVIC notamment (7-3, 3′). Anastasiya VERAMEYENKA se démenait dans la raquette pour essayer de revenir à la hauteur de son adversaire mais les Serbes en rajoutaient une petite couche (13-7, 5′) jusqu’à ce que Yelena LEUCHANKA et Volha ZIUZKOVA ne sonnent la révolte (13-12, 8′). Et au terme d’un premier quart-temps très serré, les deux équipes étaient à égalité 18-18.

Au début du deuxième quart, les Biélorusses s’offraient plusieurs secondes chances pour tenter de repasser devant à la marque et même si les Serbes étaient agressives en défense, Tatsiana LIKHTAROVITCH redonnait l’avantage aux siennes (22-23, 13′). Pour autant, les filles de Marina MALJKOVIC en avaient encore beaucoup sous la pédale et passaient 8-2 qui faisait douter leurs vis-à-vis (30-25, 15′). Une fois de plus, la Biélorussie se redressait pour inverser la tendance, bien aidée par les caviars distrubués par Lindsey HARDING pour mener 30-34 à 3 minutes de la pause. A 20 secondes de la fin de la première mi-temps, Dajana BUTULIJA commettait une mauvaise faute qui donnait 3 lancers francs à Katsiaryna SNYTSINA, l’ex-Montpelliéraine n’en convertissait “que” trois pour donner 4 points d’avance à son équipe au moment de rejoindre le vestiaire (34-38, 20′).

Les Biélorusses revenaient sur le terrain avec la même envie et ça se ressentait au score (42-48, 23′). Côté serbe, Ana DABOVIC était encore là pour essayer de maintenir ses troupes à flot (44-48, 24′) mais Lindsey HARDING lui répondait sans trop en faire (44-51, 25′). C’est ce moment que Sonja PETROVIC a choisi pour permettre à la Serbie de revenir à -2 et ainsi relancer la fin de match, qui n’avait pas spécialement besoin de ça pour monter en intensité (51-53, 26′). Quelques instants plus tard, Anastasiya VERAMEYENKA se présentait au lancer pour redonner un peu d’air à la Biélorussie mais l’intérieure de Fenerbahçe n’était pas en réussite, contrairement à Danielle PAGE dans la peinture (53-53, 27′). On pensait que les deux nations allaient encore être au coude à coude après 30 minutes de jeu mais c’était sans compter sur le buzzer beater d’Ana DABOVIC dont elle seule a le secret (59-57, 30′).

Les Serbes avaient vraisemblablement pris un léger ascendant psychologique mais ce n’était qu’une apparence puisque Yelena LEUCHANKA était là pour calmer le jeu (61-59, 31′). A l’image d’une Jelena MILOVANOVIC des grands soirs (on commence à en avoir l’habitude), la Serbie trouvaient de nouveau la faille à plusieurs reprises (65-59, 32′). Le soufflé était retombé mais Sonja PETROVIC redonnait un peu d’énergie à ses compatriotes (69-64, 35′). Tout était pourtant envisageable pour les Biélorusses qui recollaient au score (69-69, 37′). Les deux équipes se rendaient coup pour coup, dans tous les sens du terme, mais ce sont les partenaires de Milica DABOVIC qui maîtrisaient le mieux la fin de match pour finalement s’imposer 74-72 et accéder à la finale face au vainqueur de France -Espagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense