Pages
Adsense

Euroligue : Villeneuve d’Ascq a des coups à jouer, du très très lourd pour Bourges

Share Button

Coupe de France_2014-2015_Céline DUMERC (Bourges) @Villeneuve_Emmanuel ROUSSELCéline DUMERC et Johanne GOMIS connaissent leurs adversaires © Emmanuel ROUSSEL

Barrage :

29/09/2015 Brno Salamanque
02/10/2015 Salamanque Brno

Poule A :

Fenerbahce (Turquie)
Galatasaray (Turquie)
Koursk (Russie)
Kosice (Slovaquie)
Schio (Italie)
Villeneuve d’Ascq (France)
Sopron
Vainqueur du barrage Salamanque-Brno


Poule B :

Ekaterinbourg (Russie)
Prague (Rép. Tchèque)
Bourges (France)
Orenbourg (Russie)
Abdullah Gül Üniv. (Turquie)
Cracovie (Pologne)
Braine (Belgique)
Gérone (Espagne)

 

Bourges a tiré le gros lot. Avec les deux finalistes de la saison dernière, Ekaterinbourg et Prague, les Berruyères vont s’attaquer à du lourd. A cela, il faut rajouter la solide équipe de l’Université Abdullah Gül où vient de signer une ancienne Tango, l’australienne Marianna TOLO. Orenbourg sera aussi au menu de l’équipe de Valérie GARNIER. Cracovie, autre habitué des joutes en Euroligue et leur chaud public, sera aussi au menu de Bourges. Deux nouveaux viennent compléter ce groupe, le champion belge (Braine) et le champion d’Espagne (Gérone). Pour finir dans les 4 premiers, Bourges devra être solide sur son parquet et poursuivre sa série impressionnante de 13 succès consécutifs.

Villeneuve d’Ascq a été un peu plus épargné par le tirage. Si, bien évidemment, les Nordistes devaient s’attendre à des gros morceaux (et il y en a avec Fenerbahçe, Galatasaray et Koursk), le reste de ce groupe peut être à la portée des joueuses de Frédéric DUSART. Kosice a eu du mal sur ses rencontres à domicile lors de la précédente édition. Schio risque d’être un sérieux concurrent. Avec l’internationale française, Isabelle YACOUBOU, le jeu italien prend de la puissance dans la raquette. Sopron n’est plus l’équipe que nous avons connu il y a quelques années. Enfin, selon toute vraisemblance, Salamanque devrait compléter cette poule (il leur faudra d’abord éliminer Brno dans un barrage d’ascension). Si cela est le cas, le club espagnol pourrait être un véritable épouvantail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense
Page generated in 0,446 seconds. Stats plugin by www.blog.ca