Pages
Adsense

Pierre FOSSET (Bourges) : “Chacun voit midi à sa porte”

Share Button

Pierre FOSSET (Bourges)_Stéphanie PARAPierre FOSSET a répondu sans détour au Berry Républicain © Stéphanie PARA

Suite au tirage au sort de l’Euroligue qui a eu lieu le week-end dernier, Pierre FOSSET, le président du club de Bourges a évoqué auprès du Berry Républicain le refus de Montpellier de prendre part à la plus grande compétition européenne la saison prochaine :

Normalement, je m’occupe de mes affaires et pas de celles de Montpellier. J’aimerais bien qu’il fasse de même. Cela dit, je ne trouve pas ça bien. Il y a peut-être d’autres clubs qui auraient voulu cette place.

Le président de Montpellier (René Comes) dit qu’il n’a pas les moyens de le faire… chacun voit midi à sa porte, mais je trouve ça injuste pour Villeneuve et pour nous car nous allons jouer beaucoup plus de matchs.

Concernant le départ de la prometteuse Lisa BERKANI vers le BLMA, le dirigeant berruyer a été direct :

Non. En octobre-novembre dernier, nous étions d’accord avec Valérie (Garnier) pour qu’elle intègre le groupe pro, cette saison. Le problème, c’est qu’elle a eu un comportement en inadéquation avec les valeurs du club. Elle le sait puisqu’on en a discuté. Sur ces sujets-là, je serai toujours intransigeant.

Quand il y a eu l’histoire avec Tarbes, elle est revenue me voir pour rester. Je lui ai dit : “Lisa, tu sais pourquoi tu es partie, je vais t’expliquer ce qui étais prévu pour toi”. Elle n’a pas été prise au dépourvu. Tout était carré, mais ça me fend le c’ur parce que c’est un vrai potentiel.

D’ailleurs, il a donné son avis sur le fait que plusieurs joueuses souvent passées du BLMA au CJMB ces dernières années :

Il faut être clair sur le sujet. Tchatchouang, BLMA n’en voulait plus. Ciak, elle nous intéressait déjà à Perpignan, mais quand le couperet est tombé pour le club catalan, notre recrutement était bouclé et elle est partie à Montpellier.

Quand elle nous a rejoints, il lui restait une année de contrat. Il y a eu un transfert. On a négocié, René Comes a signé et j’ai payé. S’il n’était pas d’accord, il ne fallait pas accepter mon chèque. Qu’on ne vienne pas me dire après que je pique des joueuses.

Quant à Tanqueray, elle a demandé des choses qu’elle n’a pas obtenues. Son agent l’a mise sur le marché et on a fait une offre qu’elle a acceptée. Terminé. Au moins, chez nous, elle va jouer l’Euroligue.

Un commentaire

  1. Très mauvaise gestion du cas Lisa Berkani.Quand on possède dans son club une telle pépite on fait preuve d’un peu plus de discernement et de psychologie.Mr Fosset vous pourriez le regretter dans le futur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense