Pages
Adsense

Supercoupe d’Europe : La marche était trop haute pour Villeneuve d’Ascq

Share Button

 

Ekaterinbourg Villeneuve d’Ascq 86-52

 

Face à ses compatriotes, c’est Sandrine GRUDA (14 points, 5 rebonds) qui ouvrait la marque. En face, les Villeneuvoises semblaient pétrifiées à l’idée d’affronter une telle écurie. Si bien qu’après avoir encaissé un 7-0 en 2 minutes, les Nordistes étaient rappelées à l’ordre par Frédéric DUSART, qui prenait son premier-temps mort. Marielle AMANT (11 points, 1 rebond) et ses partenaires étaient dès lors plus agressives des 2 cotés du terrain (7-3, 3′). Il en fallait cependant davantage pour inquiéter l’armada russe (13-5, 4′). Diana TAURASI (14 points, 7 passes décisives) se chargeait ensuite de donner 10 points d’avance à son équipe (15-5, 5′). Le finaliste de la dernière Euroligue était sûr de son fait mais Johanne GOMIS (5 points, 5 rebonds) et  l’ESBVA-LM ne voulaient pas s’avouer déjà vaincues. Et après 10 minutes de jeu, les banlieusardes lilloises n’étaient qu’à -6 (23-17).

Avec un premier panier d’Aby GAYE (10 poins, 5 rebonds), Villeneuve d’Ascq abordait le deuxième quart de la meilleure des manières mais il a suffi qu’Ekaterinbourg ne hausse son niveau de jeu pour que Sancho LYTTLE (23 points, 10 rebonds) et ses coéquipières ne retrouvent le chemin du panier (27-19, 12′). Une minute plus tard, les Russes étaient de nouveau à +10 (29-19). Les filles d’Olaf LANGE semblaient alors inébranlables (39-22, 16′). Si bien qu’à la pause, l’écart entre les deux équipes devenait de plus en plus important (51-27, 20′).

De retour sur le parquet, les Villeneuvoises donnaient tout ce qu’elles avaient même si elles savaient que la marche était sans doute beaucoup trop haute (55-31, 22′). Diana TAURASI se mettait en mode provocatrice comme elle sait si bien le faire et son équipe continuait sa marche en avant. Privées de Megan MAHONEY blessée au coude, Virginie BREMONT (10 points, 4 interceptions) et ses partenaires ne rendaient pas les armes pour autant mais la réussite n’y était pas forcément (59-38, 24′). Malgré tout, elles voulaient sortir la tête haute mais après 30 minutes de jeu, le score était de 70 à 43.

L’issue du match était connue depuis bien longtemps et Villeneuve d’Ascq pensait déjà à l’avenir, à savoir le match face à Braine demain, en guise de remake de la dernière finale d’Eurocoupe et pour revenir avec une médaille de bronze autour du coup, mais aussi les prochaines échéances en championnat avec la réception de Calais dimanche. Fatimatou SACKO (6 points, 3 rebonds) et compagnie continuaient donc le travail sans rechigner. Malheureusement, leur défense était beaucoup trop passive par moment (74-43, 32′). Devant les Z’Hurlants (qui entonnaient “Qu’on vous aime” dans les dernières minutes) venus en nombre, elles se devaient de se battre jusqu’au bout mais comme attendu, Ekaterinbourg était beaucoup trop fort et l’emportait 86-52 et allait retrouver demain en finale son bourreau de la saison dernière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense
Page generated in 0,472 seconds. Stats plugin by www.blog.ca