Pages
Adsense

Eurocoupe : Début des hostilités

Share Button

LFB_2015-2016_Romane BERNIES (Angers) 1 vs. Hainaut Basket_Laury MAHERomane BERNIES et Angers à l’assaut de l’Europe © Laury MAHE

Deux nouveautés sont à signaler à partir de cette saison en Eurocoupe. Tout d’abord, au niveau des tirages pour la constitution des groupes. La FIBA Europe a, en effet, décidé de déterminer deux zones géographiques. Ainsi, par exemple, les clubs français n’iront pas en Russie lors de cette première phase. La deuxième chose interviendra lors de 8ème de finale. Les deux 5ème et 6ème des deux poules d’Euroligue seront incorporés au tableau à ce stade de la compétition.

Poules A à D :

A Piestany Adana ASKI
Besiktas Spartak Moscou
B Udominate Basket Dynamo Moscou
Riga Orduspor
C Edirnespor Enisey
Chevakata Minsk
D Istanbul Üniv. Dunav 8806
Lulea Ivanovo

Avec 5 représentants, la Turquie et la Russie constituent les deux gros contingents de clubs présents. Avec cette nouvelle formule, il y aura un voire deux confrontations par poule.
Dès la poule A, le Besiktas retrouvera l’Adana ASKI. Le club d’Istanbul veut faire une belle campagne européenne. Pour cela, il a fait appel à l’expérimenté meneuse US, Cappie PONDEXTER. Mais, l’Adana ASKI aura du répondant avec la centre Brésilienne Erika DE SOUZA. Mais, le gros morceau de ce groupe est bel et bien le Spartak Moscou. Emma MEESSEMAN sera encore un des éléments clé du jeu moscovite tout comme la jeune et prometteuse intérieure, Maria VADEEVA, qui avait crevé l’écran lors de l’Eurobasket séniore, elle qui n’a que 17 ans.
La Russie sera doublement représenté elle dans la poule C avec Enisey et Chevakata. Enisey présente un effectif très inexpérimenté à l’exception de l’internationale Biélorusse, Maryia PAPOVA. Habitué de cette compétition, Chevakata a fait signer durant l’intersaison la Lettone, Anete STEINBERGA, finaliste avec Braine de la dernière édition. Le club turc présent semble bien armé pour l’Eurocoupe. Deux joueuses évoluant ensemble en WNBA avec la franchise de Washington seront de nouveau sous le même maillot. Ce sont Stefanie DOLSON et Ivory LATTA.
Dans les autres poules, le Dynamo Moscou, triple vainqueur (2007, 2013, 2014) repart à l’assaut. Le club Moscovite ne possède qu’une seule étrangère au sein de son effectif en la personne de la Kazakh Ksenia TIKHONENKO. Il devra se méfier d’Orduspor qui a vu la serbe Jelena MILOVANOVIC, transfuge de Koursk, arriver cet été. Viktoria MIRCHEVA, désormais joueuse de l’université d’Istanbul, double demi finaliste des deux dernières éditions, espèrent passer cet étape. Ivanovo semble être la formation russe la moins huppée de cette compétition mais peut poser des problèmes à leurs adversaires.
Quid donc des autres équipes. Il paraît évident que, dans les poules A et C, les partenaires Bulgares de la Tchèque Katerina BARTONOVA ainsi que les Biélorusses de Minsk et Marina KRESS auront du mal. Les autres Bulgares de Dunav ont hérité de la Poule D. Les deux clubs suédois ont eux un peu plus de chance. L’Udomanite Basket, basé à Umea, pourra compter sur l’italienne Ilaria ZANONI et son expérience internationale. Lulea possède un effectif capable de jouer un rôle de trouble fête. On y retrouve notamment deux anciennes de LFB avec la Belge, Julie VANLOO (ex Mondeville) et Danielle HAMILTON (ex Lyon). Qualifié après son barrage victorieux, le Riga de Kristen MANN n’aura rien à perdre et peut être une équipe poil à gratter.

Poule E à H :

E Pink Pecs Wassebourg
Nantes-Rezé Venise
F Basket Landes Fribourg
Nymburk Peac Pecs
G Valosun Brno Miskolc
Orange Blizzards Naples
H Györ Sportiva Azores
Angers Namur

La Hongrie seront les mieux représentées dans les poules avec 4 clubs. La France est seconde avec 3 participants. On peut signaler la présence de deux italiens (Venise) et Naples et surtout aucun club espagnol.
Pour les 3, direction donc la Hongrie et la ville de Pecs pour deux d’entre eux. Nantes Rezé ira y affronter le Pinkk alors que Basket Landes jouera le Peac. A cette occasion, Queralt CASAS et les Nantaises retrouveront une ancienne du club en la personne de l’anglaise Chantelle HANDY. Les Landaises rencontreront le deuxième club de la Peac. Angers, pour sa première en coupe d’Europe, a hérité de Györ. Romane BERNIES connaît cette équipe pour l’avoir affronter plusieurs fois en Euroligue avec Bourges.
Mais, les formations françaises devront aussi être prudent avec leurs autres adversaire. Nantes-Rezé aura un déplacement délicat à Venise tout comme celui à Wassebourg. Basket Landes a vu Nymburk être désigné comme adversaire. Les Tchèques sortent d’une bonne saison. Aleksandra KHOMENCHUK et ses 2,02 m, venue de l’université Abdullah Gül, sera dissuasive dans la raquette. Destination aussi la Suisse et Fribourg plus exactement. Pour Angers, le sort a été plus dur. Les angevines ont hérité du vice champion de Belgique, Namur. Maja MILJKOVIC, passée par Bourges il y a quelques saison, conduit le jeu du Belfius. Les Portugaises du Sportiva Azores seront sans doute l’adversaire le plus abordable ce groupe.
Le groupe G apparaît comme celui le plus indécis. Naples et le Valosun Brno partent avec la faveur des pronostics. Les Hongroise de Miskolc et les hollandaises de l’Orange Blizzards peuvent toutefois créer la surprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense
Page generated in 0,507 seconds. Stats plugin by www.blog.ca