Pages
Adsense

Euro 2017 : Débuts des qualifications

Share Button

Céline DUMERC FIBA EuropeLes Bleues et sa capitaine, Céline DUMERC, veulent bien débuter les qualifications © FIBA Europe

L’Eurobasket féminin a connu de grands changements avec des nouvelles formules de qualifications décidées cet été lors du dernier championnat d’Europe . En effet, touts les pays engagés, 33 au total, doivent passer par cette phase préliminaire y compris la Serbie, tenante du titre, et la France, finaliste, pour espérer participer à l’Euro 2017 qui se tiendra en République Tchèque. Les 9 premiers de poules ainsi que les 6 meilleurs deuxièmes seront qualifiés. Le pays hôte est exempt de ces qualifications. En plus de cette fenêtre de deux rencontres, deux autres périodes en 2016 seront attribuées pour poursuivre ces qualifications : une en Février, les 20 et 24, et une dernière en Novembre, les 19 et 23.

Poule A :

21/11/2015 Lettonie Lituanie
Exempt : Slovénie
25/11/2015 Lituanie Slovénie
Exempt : Lettonie

Les pays Baltes se retrouvent dans ce groupe et annoncent d’ores et déjà de passionnants derbys. Éliminé en 1/4 en Hongrie, la Lituanie peut partie avec un tout petit avantage. Vita KUKTIENE et Lina PIKCIUTE jouent ensemble à Gérone. Maria SOLOPOVA peut prendre feu à tout moment mais peut aussi vite dégoupiller.
La Lettonie possède l’avantage de recevoir pour ce seul match de la première journée. Anete JEKABSONE-ZOGOTA et Gunta BASKO-MELNBARDE continuent avec la maillot national. Martins ZIBARTS a même essayer de convaincre Elina BABKINA et Zane TEILANE d’effectuer leur retour. Un éventuel plus.
La Slovénie, qui cherche sa première participation à une phase finale, apparaît comme la formation la moins expérimentée mais si Nika BARIC et Teja OBLAK joue l’Euroligue avec Ekaterinbourg et Kosice.

Poule B :

21/11/2015 France Estonie
Pays Bas Croatie
25/11/2015 Estonie Croatie
Pays Bas France

La France débute sa campagne à Bourges contre l’Estonie avant de se rendre aux Pays Bas. Valérie GARNIER est confrontée à une série d’absences avec pas moins de 5 joueuses qui étaient des 12 médaillées d’argent cet été : Olivia EPOUPA, Ana Maria FILIP et surtout Sandrine GRUDA, Isabelle YACOUBOU et Diandra TCHATCHOUANG.
Cette cascade de blessées et d’absentes, la Croatie l’a connu durant l’Euro. Cela avait commencé par la non participation de Shavonte ZELLOUS, fraîchement naturalisée. Elle devrait faire ces débuts avec le maillot croate à cette occasion. Jelena IVEZIC , la Toulousaine, Antonija SANDRIC, & Co seront à coup sûr l’équipe à surveiller pour les Bleues.
Mais, il ne faut sous-estimer l’Estonie et les Pays, qui n’ont cependant que peu d’expérience sur le plan continental. Ces deux pays possèdent dans leur rangs des éléments intéressantes. Merike ANDERSON en est un exemple pour l’Estonie, elle qui joue l’Euroligue avec le champion de Belgique, Braine. Les Pays Bas ont deux joueuses qui foulent les parquets de la LFB chaque week-end avec Naomi HALMAN et Chatilla VAN GRINSVEN.

Poule C :

21/11/2015 Italie Albanie
Monténégro Grande Bretagne
25/11/2015 Grande Bretagne Italie
Monténégro Albanie

C’est peut être la poule la plus indécise des éliminatoires.
Le Monténégro avait fait une belle impression avant de craquer physiquement sur la fin. Jelena DUBJLEVIC avait d’ailleurs manqué les derniers matchs. Avec Galatasaray, elle est actuellement la meilleure joueuse du club turc. Angelica ROBINSON est allée en Russie durant l’intersaison pour rejoindre Orenbourg. Elle a un rôle moindre. En revanche en sélection, elle est la pièce essentielle du secteur intérieur monténégrin.
La Grande Bretagne voit revenir l’ailière de Bourges Johannah LEEDHAM. Sa rage et sa fougue avait terriblement manqué à ses compatriotes et Savannah WILKINSON lors de l’Euro.
Après plusieurs d’absence, Laura MACCHI revêtira le maillot de la Squadra Azzura. Elle apportera toute ses capacité et sa science du jeu. La base de la sélection transalpine vient de Schio puisque outre Laura MACCHI, on retrouve Raffaella MASCIADRI et Giorgia SOTTANA. L’Italie est un candidat sérieux à la qualification.
Albanie risque de connaître des moments compliqué. Il y a 3 ans, les partenaires d’Enisa SEMANJAKU étaient encore en Division C.

Poule D :

21/11/2015 Ukraine Luxembourg
Serbie Allemagne
25/11/2015 Allemagne Ukraine
Luxembourg Serbie

La Serbie repart pour un tour. Le champion d’Europe en titre commence la défense de son trophée. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les Serbes ont plutôt été gâtée par le tirage. L’Ukraine apparaît comme son principal adversaire. Marina MALKOVIC pourra s’appuyer son une forte base constituée notamment des soeurs DABOVIC et de Sonja PETROVIC.
Comment l’Ukraine va être sachant que sa principale arme offensive, Alina IAGUPOVA, est maintenant sans club après son départ précipité de Braine ?. Le jeu ukrainien va sans doute changer dans ces circonstances en s’appuyant sur la taille d’Aleksandra KHOMENCHUK (2 m).
L’Allemagne avait déjà affronté l’Ukraine lors des qualifications de l’Euro 2015. Cela ne rappelle pas de bons souvenirs pour Anne BREITENER et Romy BAR. La roue tournera-t-elle à l’issue des cette première phase pour les Allemandes ?. Réponse en Novembre 2016.

Poule E :

21/11/2015 Slovaquie Portugal
Hongrie Islande
25/11/2015 Islande Slovaquie
Portugal Hongrie

La Hongrie n’a remporté qu’une seule victoire lors du dernier Euro. Ce fut contre…la Slovaquie. Ces deux pays se retrouvent en poule.
Les Hongroises possèdent sans doute le groupe le plus complet avec notamment Katalin HONTI, Anna VAJDA et surtout Allie QUIGLEY, qui réussit particulièrement bien en ce moment.
La Slovaquie renouvelle sa sélection avec l’apparition pour la première fois en senior de Barbora BALINTOVA ou encore Martina KISSOVA. Mais pour l’heure, Maros KOVACIK devra se passer de ses deux joueuses vedettes, Kristi TOLIVER et Zuzana ZIRKOVA.
Le Sportiva Azores représente bien le Portugal en Eurocoupe dominant la poule d’Angers. Tamara MILOVAC, Sofia DA SILVA et ses coéquipières veulent aussi exister sur le plan européen.
L’Islande fera ses grands débuts dans les qualifications de l’Eurobasket. Jusque là, Helena SVERRISDOTTIR et ses partenaires participaient au championnat d’Europe des petits pays.

Poule F :

21/11/2015 Russie Bulgarie
Grèce Suisse
25/11/2015 Bulgarie Grèce
Suisse Russie

La Russie sera une équipe à suivre fortement. Déjà cette année, Maria VADEEVA et ses partenaires avaient marqué les esprits en ne s’inclinant que de très peu contre la France en 1/4 de finale. Mai, une mauvaise nouvelle est venu d’Epiphanny PRINCE. La meneuse naturalisé s’est gravement blessée avec son club de Koursk lors de sa venue à Villeneuve d’Ascq. Elle manquera énormément au scoring. Evegnia BELAYKOVA pourrait prendre son relais.
La Grèce part favori pour la deuxième place. Zoi DIMITRAKOU et Artemis SPANOU sont les points forts du jeu Hellènes.
La Bulgarie et la Suisse ne sont pas des références du basket européen. Il leur sera ainsi compliqué voire impossible de venir lutter pour les deux première places.

Poule G :

21/11/2015 Pologne Biélorussie
Exempt : Belgique
25/11/2015 Biélorussie Belgique
Exempt : Pologne

Quatrième de la dernière édition de l’Euro, la Biélorussie est tombé dans un groupe à leur portée en compagnie de la Pologne et de la Belgique. Même si Yelena LEUCHENKA risque de manquer à l’appel, étant toujours en lice en Chine tout comme Lindsay HARDING, Anatoli BUYALSKI pourra s’appuyer sur Anastasiya VERAMEYENKA et Katsiaryna SNYSTSINA. Cette rencontre en Pologne risque de faire faire basculer ce groupe.
Teodor MOLLOV a pris les reines de la sélection polonaise. Il a réussi à convaincre Ewelina KOBRYN de poursuivre son aventure avec le maillot national. Cela fera un atout supplémentaire et un bon complément de la naturalisée, Julie MCBRIDE.
La Belgique a une belle carte à jouer. Emmenées par sa joueuse vedette, Emma MEESSEMAN, les Belges peuvent surprendre surtout que son club phare, Braine, réussit plus que bien en Euroligue avec dans ses rangs plusieurs éléments comme la meneuse, Marjorie CARPREAUX.

Poule H :

21/11/2015 Roumanie Bosnie
Turquie Israël
25/11/2015 Israël Roumanie
Bosnie Turquie

La Turquie repart avec un nouveau sélectionneur, Aziz AKKAY. En première décision, il a décidé de laisser de coté Nevriye YILMAZ et Birsel VARDARLI. Isil ALBEN prendra les reines au même titre que Lara SANDERS. Les Turques devraient s’extirper tranquillement de ce groupe.
Israël a manqué les deux derniers Euro. Mais, il espèrent aller cette fois en République Tchèque. Shay DORON est toujours présente. Elle sera principalement épaulée par Alysha CLARK.
La Roumanie a raté son Euro. Pourtant, Gabriela MARGINEAN et ses partenaires ont fait trembler la France avec une Claudia POP qui réussit une belle saison en Espagne avec Gernika.
La Bosnie aura du mal malgré la prometteuse Marica GAJIC, 20 seulement et draftée en WNBA. Milica DEURA qui joue en Turquie et Edirnespor plus précisément, apportera son expérience des matchs d’Eurocoupe.

Poule I :

21/11/2015 Suède Espagne
Exempt : Finlande
25/11/2015 Espagne Finlande
Exempt : Suède

Décevante cet été, la Suède retrouve dès cette première rencontre l’Espagne pour ce qui sera la plus belle affiche de cette première journée. Le vainqueur prendra une petite option sur la première place. La Suède retrouve Farhiya ABDI et Amanda ZAHUI qui avaient décidé de préférer la WNBA à l’Euro cet été. En plus des soeurs ELDEBRINK, ces retours viennent remettre du poids dans le jeu suédois. Médaillée de bronze en Hongrie, l’Espagne aura également un retour important dans son roster avec Sancho LYTTLE qui elle aussi était resté outre atlantique. En revanche, Alba TORRENS est absente tout comme l’entraineur principal, Lucas MONDELO, retenu en Chine où il entraine Shanxi. Son assistant Victor LAPENA, également coach de Mann-Filter, assurera l’intérim.
Dans ces conditions, on voit mal la Finlande et Dionne POUNDS venir bousculer la hiérarchie dans ce groupe de 3.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense
Page generated in 0,457 seconds. Stats plugin by www.blog.ca