Pages
Adsense

Frédéric DUSART (Villeneuve d’Ascq) : « L’ambition de défier Bourges et Montpellier »

Share Button

LFB_2014-2015_Frédéric DUSART (Villeneuve d'Ascq)_Emmanuel ROUSSEL

Le coach villeneuvois a livré ses impressions sur la saison qui attend son équipe © Emmanuel ROUSSEL

Juste avant de se lancer dans une nouvelle saison marathon où son équipe retrouvera l’Euroligue, Frédéric DUSART, le coach de Villeneuve d’Ascq, nous a accordés quelques minutes pour nous présenter ses 6 recrues et parler des ambitions du club nordiste.

Frédéric, tu as réalisé de jolis coups sur le marché des transferts. Peux-tu nous faire une revue d’effectif en ce qui concerne les recrues ?

On va démarrer par Olivia EPOUPA. Tout le monde la connait. Les J. O. lui ont permis de passer dans une dimension supérieure. On est contents de l’avoir parce qu’elle va élever le tempo de notre équipe, que ce soit défensivement et offensivement. C’est une joueuse très rapide. C’est très bien qu’elle arrive dans une équipe qui joue l’Euroligue, une étape logique dans sa carrière. Ca lui permettra d’être confrontée aux meilleures meneuses d’Europe voire du monde. En l’occurrence, je suis très satisfait que ça soit chez nous !

Valériane AYAYI est une joueuse que je voulais depuis longtemps. Elle souhaitait également jouer l’Euroligue. Montpellier avait une incertitude par rapport au fait d’y participer ou pas. Elle y a goûté il y a 2 saisons avec le BLMA et veut le revivre. C’est très bien pour nous parce que c’est un profil poste 3 grande taille français et à part Diandra TCHATCHOUANG à Bourges, il n’y en a pas beaucoup.

Le recrutement d’Alina IAGUPOVA s’est fait pour ses qualités athlétiques. C’est une scoreuse mais elle n’aura pas que ce rôle dans l’équipe. Tout le monde devra apporter du danger offensif. C’est quelqu’un que j’apprends à connaître et qui se met bien au service du collectif. Elle va nous amener beaucoup, c’est une compétitrice. Elle adore le basket, elle vit basket.

Kamila STEPANOVA, je l’observe depuis quelques années. J’ai bien aimé ce qu’elle a fait à Basket Landes. Son état d’esprit est irréprochable. Elle ne fait pas de bruit mais est très efficace. Elle se fond bien dans le moule de l’équipe et avec les trois autres intérieures, ça va être intéressant !

Liudmyla NAUMENKO sera une joueuse de rotation. Elle est jeune mais a soif d’apprendre. Comme Alina, elle est toujours à fond à l’entrainement. Il faut qu’elle bosse beaucoup mais en tout cas, elle est irréprochable sur l’état d’esprit et sur l’investissement.

Mame-Marie SY-DIOP a typiquement le profil guerrière ! Elle possède parfaitement les qualités de l’équipe que l’on a voulu construire… Elle va nous amener du pep’s. Je voulais une joueuse autour de Kamila, Aby (GAYE, ndlr) et Marielle (AMANT, ndlr) capable de driver et en plus de cela, elle a vraiment les valeurs de combativité qui vont me plaire à moi et au public.

Regrettes-tu de ne pas avoir pu conserver certaines joueuses ?

La fin de saison est toujours une période compliquée à gérer. Il faut aller solliciter les joueuses en fin de contrat, il y en a d’autres que l’on ne souhaitait pas conserver. A Villeneuve, on vient de repartir sur un nouveau cycle de 2 ans. On avait des joueuses expérimentées. Le président et moi avons voulu mettre en place une politique de rajeunissement de l’équipe. A partir de là, il y en a forcément que l’on n’a pas gardé. D’autres ont souhaité partir, que ce soit pour des raisons financières ou en se basant sur une notion de durée de contrat. C’est tout à fait compréhensible. On a eu 7 départs et 6 arrivées. Il va falloir être patient avec ce nouveau groupe. Certaines joueuses comme Olivia, Valériane, Virginie (BREMONT, ndlr), Mame-Marie ou Marielle ont signé pour deux ans. Ca va être intéressant de voir la progression sur ces deux années.

Malheureusement, tes joueuses n’ont pas été épargnées par les soucis physiques durant la préparation. Comment vont-elles ?

C’est clair qu’en plus d’intégrer 6 nouvelles joueuses, on a dû faire face à pas mal de blessures. A commencer par Valériane AYAYI, dont la pré-saison ne se résume qu’à 9 minutes de temps de jeu. Elle n’est revenue qu’au milieu de cette semaine. On a craint que ce soit les ligaments croisés mais ça n’a été qu’une contusion osseuse. Elle a encore une petite tendinite du tendon rotulien mais l’essentiel c’est qu’elle soit revenue. Les blessées savent que pour les intégrer, il faut revenir à 100% pour ne pas ralentir l’équipe. Elle en est consciente et les entraînements qu’elle fait depuis quelques jours sont intéressants. Elle sera opérationnelle pour l’Open mais sa marge d’intégration au sein du groupe est encore énorme mais c’est complètement logique compte tenu de tous ces paramètres.

Olivia s’est fait une contracture au dos lors du tournoi de Roanne. Elle a été à l’arrêt 12 jours. Je suis très exigeant avec les meneuses et là aussi c’est normal qu’elle ne se soit pas encore bien intégrée. Quant à Mame-Marie, elle est arrivée ici avec une déchirure des ischios et n’a pu s’entrainer que durant 10 jours avec nous. Virginie et Marielle ont aussi été touchées au dos.

Si je compte bien, Valériane n’aura fait que 7 ou 8 jours d’entrainement depuis le 22 août, moins de 2 semaines pour Olivia et donc 10 jours pour Mame-Marie. C’est très peu !

Malgré tout, l’avant-saison s’est plutôt bien passée avec la victoire contre Bourges à Troyes. C’est encourageant, non ?

Oui c’est encourageant mais il faut relativiser d’avoir eu de bons résultats malgré les blessures parce que les équipes n’étaient pas forcément au complet. Nous, on a joué à 7 ou 8 donc les joueuses ne rentraient pas forcément dans le rôle qu’elles vont avoir pendant la saison. Il faut garder cette dynamique en réintégrant les blessées et redistribuer les rôles. La hiérarchie de l’équipe a plus été liée aux blessures qu’à autre chose. On va arriver à l’Open sans hiérarchie fixe, celle-ci va donc évoluer au fur et à mesure de la saison.

D’après toi, quels seront les concurrents directs de Villeneuve d’Ascq ?

C’est surtout le Top 6 de l’an dernier, à savoir Bourges, Montpellier, Nice, Charleville-Mézières et Basket Landes. Ce qui est différent, c’est que Charleville-Mézières, Montpellier et Nice vont cette fois jouer une coupe d’Europe. Je me méfie aussi d’équipes comme Angers et Lyon qui ont construits des bons effectifs et qui, à l’inverse, ne joueront pas de coupe d’Europe. Il ne faut pas oublier qu’Angers a fini 5ème il y a 2 ans. Je ne connais pas trop Tarbes donc j’attends de voir, surtout avec l’arrivée d’Abby BISHOP. Il faudra aussi faire attention à St Amand. Je vais découvrir Mondeville ce week-end. J’attends aussi de voir Nantes-Rezé, qui est toujours difficile à jouer à domicile.

On va aborder une nouvelle formule de playoffs où le premier jouera contre le huitième et il suffit d’une blessure chez le premier pour que le huitième s’impose. Le classement va déterminer l’avantage du terrain mais tout va se jouer sur des choses qu’on ne contrôle pas comme des blessées, des malades ou des méformes.

Ca fait plusieurs saisons que vous montez en puissance, que ce soit en coupe d’Europe ou au niveau national. D’un point de vue extérieur, on a l’impression que l’ESBVA-LM monte en puissance chaque année depuis quelques temps. Quelles sont les ambitions du club pour l’exercice 2016-2017 ?

Effectivement, moi je parle d’ambitions et non pas d’objectifs parce que les objectifs, ça donne d’obligation et de pression, ça n’est pas forcément légitime pour nous. Je pense que Montpellier ou Bourges dominent clairement le basket français depuis 5 ou 6 saisons. C’est vrai que, depuis 3 saisons, Villeneuve d’Ascq essaie de bouleverser la hiérarchie sans avoir, pour l’instant, de titre national. Quand on lit Pierre FOSSET (le président de Bourges, ndlr) qui dit que c’est impératif de gagner des titres cette saison ou quand on lit que Montpellier veut gagner encore au moins un titre sur les deux cette saison, ça ne laisse pas beaucoup de places pour les autres.

Nous, on n’en est pas loin à chaque fois, même à un panier près il y a 2 ans (en finale du championnat face à Bourges, ndlr). Cette année, on a vraiment l’ambition non plus de faire partie du haut de tableau et d’aller embêter Bourges et Montpellier, on a vraiment l’ambition d’aller les défier voire de les dépasser. On a cette ambition mais pas la prétention. La légitimité des titres nationaux leur revient davantage mais ce n’est pas pour autant qu’on n’a pas cette ambition. Montpellier réintègre des joueuses qui connaissent parfaitement le fonctionnement. A Bourges, comme pour nous, il y aura une période d’intégration des nouvelles joueuses. Comme dit précédemment, on repart sur un cycle de 2 ans. L’équipe va monter en potentiel, je l’espère, au fur et à mesure de la saison, on verra comment ça va se passer. L’Euroligue va aussi nous fatiguer, il faudra voir comment on réagit.

En Euroligue justement, on retombe dans une poule plus élevée que l’an dernier où il y aura le vainqueur de la saison dernière Ekaterinbourg, le finaliste Orenbourg. On aura également des adversaires comme Sopron et Salamanque, deux formations qu’on avait réussi à mettre derrière nous la saison dernière mais qui se sont sacrément renforcées. Sopron a pris Cayla George (née FRANCIS, ndlr) et Danielle PAGE mais aussi Yvonne TURNER, qui avait fait forte impression avec Cracovie tandis que Salamanque a construit une véritable armada. Je vois d’ailleurs Salamanque dominer la poule avec les deux équipes russes. Il y aura aussi Polkowice, qui est de retour avec son sponsor qui revient aux affaires. On va être les petits poucets financiers de la poule, à nous de montrer qu’on ne le sera pas sur le plan sportif.

Il y aura aussi la Supercoupe d’Europe (le 20 octobre, ndlr), que je considère comme une bonne idée parce que ça nous permettra de faire une belle fête du basket au Palacium et nous mettre dans le bain de ce que va être l’Euroligue. On va pouvoir se jauger. Ca va permettre aussi à notre public de voir Ekaterinbourg deux fois dans la saison.

Merci Fred pour ta disponibilité et bonne saison avec l’ESBVA-LM !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense