Pages
Adsense

NF1 poule B : Clap de fin sur la saison 2017-2018

Share Button

La jeune Agathe GORAIN aura participé à l’invincibilité d’Aulnoye-Aymeries à domicile © Hervé SIONCKE

 

Les résultats de la 22ème journée :

ACLPAB Calais Sannois Saint-Gratien 66-81
Geispolsheim Le Havre 86-51
Aulnoye-Aymeries Pays Rochelais 17 75-60
La Glacerie Dunkerque 79-82
Ifs Nantes Rezé Espoir 50-43
Sceaux Le Poinçonnet 76-66

 

Le classement final :

1. Aulnoye-Aymeries 22m 43pts
2. La Glacerie 22m 38pts
3. Geispolsheim 22m 38pts
4. Sceaux 22m 36pts
5. Sannois Saint-Gratien 22m 35pts
6. Ifs 22m 33pts
7. Le Poinçonnet 22m 33pts
8. Pays Rochelais 17 22m 32pts
9. Le Havre 22m 31pts
10. ACLPAB Calais 22m 29pts
11. Dunkerque 22m 29pts
12. Nantes Rezé Espoir 22m 23pts

 

Samedi soir aux alentours de 22 heures, le rideau se baissait sur la saison régulière de la poule B de NF1. La saison est donc terminée hormis pour Aulnoye-Aymeries et La Glacerie qui essaieront d’accéder à la Ligue 2 à partir du 28 avril et les espoirs du NRB qui tenteront de conserver le titre de champion de France espoirs une 3ème saison d’affilée. 

Pour les 8 autres équipes, l’heure du repos a sonné et les vacances devraient arriver à grands pas, même si dirigeants et staff technique s’activent pour dessiner les contours des effectifs de la saison 2018-2019.

Petit bilan d’une saison riche en rebondissements et qui aura tenu toutes ses promesses.

Aulnoye-Aymeries, 1er, qualification en phase finale, en finale du Trophée Coupe de France :

Les Nordistes auront laissé peu de points en route cette saison. Sur 25 matchs officiels toutes compétitions confondues, les coéquipières de Caroline PLUST n’auront échoué qu’à trois reprises. Solide leader de cette poule B, le nouvel entraîneur Mickaël PETIPA aura réussi à redonner le sourire aux supporteurs avesnois qui la saison passée avaient vécu une saison particulièrement pénible. La grande force d’Aulnoye-Aymeries cette saison fut son attaque et la réussite du staff technique a faire cohabiter à merveille des joueuses talentueuses sur le tir extérieur (Lucie LAROCHE et Caroline PLUST), dans le jeu de relance et l’agressivité (Jessica DULEBA), dans les drives au large (Stepha M’BAYE et Florine BASQUE) sans oublier l’efficacité de Cora DUVAL-CHARLES et Andrea IONESCU dans les Postup.frs. Bref, une vraie armada offensive qui a su se partager la balle tout au long de la saison pour le plus grand plaisir des puristes et au grand dam de leurs adversaires.

Note de la rédaction de Postup.fr : 18/20

La Glacerie, 2ème, qualification en phase finale :

Saisons après saisons, le club de la presqu’île du Cotentin se structure afin de pouvoir accéder à l’anti-chambre de la LFB, la Ligue 2. Après avoir manqué d’un cheveu une qualification en phase finale qui lui tendait les bras la saison passée, choix a été fait de renforcer l’équipe et le staff avec l’arrivée au poste d’assistant de l’ami de Yann VOLMIER et ô combien talentueux Didier GODEFROY. L’arrêt prématuré dans la saison de Katrin CHIEMEKA ainsi qu’un collectif tardant à réellement prendre forme n’ont pas permis aux Tangos de vivre une saison sans soubresauts et les partenaires de Cécile BAUDY ont dû aller puiser dans leurs ressources mentales pour arracher leur qualification en phase finale. 

Le couac à domicile face au Poinçonnet en 1/8ème de finale du Trophée Coupe de France restera comme la plus grosse déception de la saison mettant un terme à une invincibilité à domicile de plus de 18 mois. Le soutien indéfectibles des tigers (nom des supporteurs normands) seront un précieux allié dans la course à la LF2 sans oublier le point average sur Aulnoye-Aymeries acquis lors d’une écrasante victoire à domicile (85-56).

Note de la rédaction de Postup.fr : 16/20

Geispolsheim, 3ème :

Geispolsheim aura fait vibrer ses supporters toute la saison et aura récolté un grand nombre de louange des suiveurs de la poule B de NF1. Longtemps en tête du championnat, les Alsaciennes se sont peu à peu essoufflées lors de la phase retour mais peuvent être fières de leur parcours cette saison. Au porte de la NF2 en fin de saison dernière, l’arrivée de Marc WESTERMANN à la tête de l’équipe a totalement modifié le collectif de l’équipe. Avec un groupe exclusivement composé de joueuses françaises et pour qui le basket n’est pas la profession, les coéquipières de Johanna RATZEL ont failli déjouer tout les pronostics mais finissent à la troisième place à égalité de points avec La Glacerie, mais possédant un moins bon point-average particulier.

Note de la rédaction de Postup.fr : 18/20

Sceaux, 4ème :

Chris SINGLETON pourra commenter les play-offs NBA sur BeinSports de manière détendue et joviale. En effet, celui qui endosse la nuit le rôle de consultant pour la chaîne, est le reste du temps le coach de Sceaux. Après avoir obtenu la montée en NF1 la saison précédente, les Scéennes ont réalisé un excellent parcours pour leur première saison à ce niveau. Le club avait parfaitement réalisé son mercato d’été et possédait dans ses rangs des joueuses aguerries à la NF1 comme Anaïs JOMBY, Anita MESZAROS ou encore Caroline BRUNET. Des choix qui s’avérèrent payants puisque les franciliennes terminent à la quatrième place de la poule. Une performance qui doit satisfaire grandement les dirigeants, le staff technique et les joueuses de cette équipe.

Note de la rédaction de Postup.fr : 16/20

Sannois Saint-Gratien, 5ème, 1/4 de finaliste du Trophée Coupe de France :

Sannois Saint-Gratien réalise une saison tout à fait honorable en finissant dans le top 5 et en étant éliminé du Trophée Coupe de France par Aulnoye-Aymeries au stade des 1/4 de finale. Valérie LABBE ou encore Lika SY furent deux joueuses précieuses tout au long de la saison de par leurs expériences passées et leurs apports sur le terrain. La jeune meneuse Imane EL GARTI réalise également une très bonne saison et pourrait attirer des convoitises en cette fin de saison…

Début mars, les Franciliennes avaient pris le dessus sur La Glacerie et Geispolsheim, deux ténors de la poule, ce qui démontre que cette équipe avait de réelles qualités et que cette 5ème place est largement méritée !

Note de la rédaction de Postup.fr : 15/20

Ifs, 6ème :

Avec une équipe renouvelée à plus de 70% (6 nouvelles joueuses et un nouveau coach), Ifs réalise une très bonne saison avec un des effectifs les plus jeunes du championnat. Morgan DEBROSSE a su s’appuyer sur ses leaders qu’étaient Pauline BETIS, Kirsten JETER et Anaïs DEYRES et les jeunes joueuses du groupe comme Julie PLOUHINEC ou Shelby SAINT-JUST ont également pu apporter leurs contributions aux bonnes performances des banlieusardes normandes. Les coéquipières de Valentine ZAMBELLI ont réussi à avoir un bloc défensif solide et hormis quelques défaites largement évitables ou se jouant à des légers détails, la saison ifoise est plus que satisfaisante.

Note de la rédaction de Postup.fr : 15/20

Le Poinçonnet, 7ème, 1/4 de finaliste du Trophée Coupe de France :

En montant en NF1 à la fin de la saison passée, Le Poinçonnet annonçait viser le maintien cette saison. C’est donc un objectif rempli pour la troupe de Yoann CABIOC’H, l’entraîneur breton à la tête de cette équipe depuis maintenant deux saisons. Les Indriennes auront essentiellement assuré leur maintien en NF1 à domicile où elles peuvent compter à chaque match sur plus de 600 personnes pour les soutenir tandis que leurs prestations loin de leur base étaient régulièrement moins abouties. 

Amber GRAY, l’intérieure américaine qui fera ses valises dans quelques semaines pour rejoindre un nouveau projet, aura été un des éléments clés de la réussite de cette saison pour le club de la banlieue de Châteauroux. Régulière dans le scoring, réel point de fixation intérieur, ses adversaires venaient souvent à 2 voir 3 pour tenter d’arrêter la joueuse originaire de l’Ohio.

Deux bémols cependant pour la saison des Berrichonnes : en premier lieu, la blessure de Grace M’BAIKOUA qui n’a pu disputer un match cette saison avec son équipe et qui a cruellement manqué avec son impact physique et en second lieu, l’élimination lors des 1/4 de finales du Trophée Coupe de France par Sainte-Savine dans un match où elles n’élevèrent à aucun moment leur niveau de jeu.

Avec les départs programmés de deux joueuses du 5 majeur (Amber GRAY et Isadora PILLET), Yoann CABIOCH devra se retrousser les manches durant l’intersaison pour assouvir sa soif de réussite afin que la prochaine saison soit encore meilleure que celle-ci.

Note de la rédaction de Postup.fr : 14/20

Pays-Rochelais 17, 8ème :

Une des plus grandes déceptions de la saison, poules A et B confondues ! Qualifiées en phase finale la saison précédente, les Squales n’ont jamais réussi à confirmer pour leur deuxième année à ce niveau de compétition. Les ambitions ne manquent pas cependant comme l’atteste les réseaux sociaux où il est possible de lire “LFB = 2020”, une ambition qui pourrait être démesurée quand on voit la saison plus que moyenne du Pays Rochelais 17 et qui pourrait se retrouver amputer de plusieurs cadres sur le départ…

Capable de tenir tête aux meilleures et d’être battues par des équipes de bas de tableau, la saison des coéquipières de Noémie LEMAIRE aura rimé avec inconstance sans que Gilles TLEMSANI ne puissent trouver la solution. Pour la saison prochaine une chose est certaine, Alexia KUSION-GUEYE ne portera plus la tunique rose des Squales et prendra sa retraite des parquets.

Note de la rédaction de Postup.fr : 09/20

Le Havre, 9ème :

Après un départ ponctué de deux victoires, Le Havre aura enchainé 6 défaites consécutives. Laurent CHAMU, technicien d’expérience, réagit en se séparant de sa joueuse américaine pour la remplacer par une autre US, Alexis BURKE. Réaction immédiate pour les Havraises qui renouent avec la victoire mais en changeant également leur façon de jouer.

Les blessures à répétition de Katarina RISTIC n’auront pas permis aux Normandes de réaliser une meilleure saison et cela est regrettable quand on connait la valeur de joueuses comme Baleta MUKOKO, Eloïse CHAPAYS ou encore Joanne LAUVERGNE.

En conservant pour la saison prochaine Alexis BURKE et Baleta MUKOKO et avec un recrutement que l’on annonce plus que cohérent, les Havraises devraient logiquement retrouver le haut de tableau la saison prochaine.

Note de la rédaction de Postup.fr : 11/20

ACLPAB Calais, 10ème, relégué en NF2 :

Une saison seulement après l’avoir quittée, l’ACLPAB Calais va retrouver la NF2. Malgré tout, les Calaisiennes auront réalisé une saison cohérente rarement hors-sujet hormis face aux équipes de tête (à l’exception de la belle victoire dans le derby face à Aulnoye-Aymeries). La période de suspension purgée par Aïcha MARA aura été préjudiciable pour les Nordistes et l’équipe a manqué de rotations dans des matchs importants, signe d’un budget moins extensible vis-à-vis de ses adversaires.

Les prochains mois devraient être chargés pour les dirigeants qui devront travailler sur une éventuelle fusion avec le COB Calais, souhait de la mairie, ou alors développer un réseau d’entrepreneurs pour soutenir financièrement le club, les collectivités locales ayant de plus en plus de mal à soutenir deux projets si proche…

Note de la rédaction de Postup.fr : 09/20

Dunkerque, 11ème relégué en NF2 :

Noir c’est noir, il n’y a plus d’espoir… Ce titre, tiré de l’album Génération Perdu sortie en 1966, par Johnny HALLIDAY,  résume bien la période vécue par le club de Dunkerque. Dace PIERRE-JOSEPH, seule rescapée de l’aventure en LF2 du DMBC, Sarra PLANCHENAULT, Jessie DE COLO et Ténin COULIBALY furent trop seule pour sauver le navire dunkerquois d’un second naufrage consécutif. Subissant de plein fouet la relégation en NF1, le club nordiste avait dû reconstruire à la hâte la quasi-intégralité de son effectif et cela a fortement été préjudiciable pour le maintien.

Chez nos confrères de Delta FM, le président Olivier DE MATHIEU annonçait arrêter l’aventure à la tête de la présidence du club. Quel avenir pour le club maritime dans les années à venir ? Réponse dans quelques semaines !

Note de la rédaction de Postup.fr : 08/20

Nantes Rezé Espoir, 12ème :

Les jeunes pousses du NRB auront vécu une saison d’apprentissage compliquée. Souvent hors du coup, les ligériennes auront cependant le mérite de ne pas repartir sans victoire après s’être imposé face à l’ACLPAB Calais. Elles doivent maintenant se focaliser sur le titre de champion de France Espoir que tenteront de lui voler Basket-Landes, Mondeville, Lyon ou Bourges…

Note de la rédaction de Postup.fr : Non-noté

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense