Pages
Adsense

Euroligue : Les Flammes en mission en Grèce, Bourges à 40 minutes d’un nouveau quart

Share Button

Kaleena MOSQUEDA-LEWIS et les Flammes n’ont plus le droit à l’erreur © Thibaut LASSER

 

Journée 13 :

Groupe A :

Ekaterinbourg Schio
Orenbourg Polkowice
Prague Villeneuve d’Ascq
Bourges Braine

Bourges peut aller un nouveau quart de finale en cas de victoire sur Braine ce mercredi. Mais, les Tango veulent aller la meilleure place possible. La défaite, très honorable au regard des circonstances défavorables avec l’absence de 3 éléments, a donné de la satisfaction à Olivier LAFARGUE sur le comportement de son équipe. Le technicien berruyer, qui récupère K.B. SHARP et Lisa BERKANI alors qu’Elodie GODIN est incertaine, veut voir le même état d’esprit de son équipe. Parmi les satisfactions d’Ekat, la prestation d’Iliana RUPERT. Le jeune internationale U19 profite pleinement de temps de jeu et s’est montré en Russie avec 10 points et une présence importante face à notamment Brittney GRINER.

La présence de Bourges en quart de finale pourrait intervenir plus tôt. Cela dépendra essentiellement de la rencontre entre Orenbourg et Polkowice. Ces deux équipes sont au coude à coude pour la dernière place qualificative. Une victoire des Russes assurait assurer Bourges d’un énième quart de finale. Orenbourg aura aussi une revanche à prendre. A l’aller, Polkowice avait surclassé Orenbourg (70-36). L’arrivée de Laura NICHOLLS apporte des solutions d’autant que Brionna JONES connaît une période de creux.

Polkowice pourra, au pire, se concentrer sur l’Eurocoupe. La deuxième place sera l’enjeu des deux dernières journées entre Villeneuve d’Ascq et Schio.

Ces deux équipes affrontent deux gros morceaux, Prague et Ekaterinbourg. En République Tchèque, Fred DUSART aura un effectif amputé de Mame Marie SY-DIOP, absente depuis maintenant quelques semaines et dernièrement de Virgine BREMONT, de nouveau gênée par son épaule et arrêtée 15 jours. Pas facile, surtout que la dernière rencontre à domicile avait vu les partenaires de Valériane AYAYI infliger à Ekaterinbourg son unique défaite.

Schio aime bien jouer un coup chez les leaders de la poule. Les Italiennes ont été s’imposer d’abord à Prague avant de venir gagner au Prado. De quoi donner des idées aux joueuses de Pierre VINCENT ?. La récente prestation de la formation russe face à Bourges doit motiver les coéquipières d’une Sandrine GRUDA qui retrouvera un parquet qu’elle a côtoyé durant plusieurs saisons.

 

Groupe B :

Olympiacos Charleville-Mézières
D. Koursk Salamanque
Fenerbahce Riga
Sopron Hatay

La configuration du groupe B fait que tout reste possible, hormis pour Koursk qui finira premier.

Charleville-Mézières est encore dans le coup. Mais, les Ardennaises doivent finir par deux résultats positifs. Cela doit donc commencer par une victoire en Grèce. A la Caisse d’Epargne Arena, l’Olympiacos avait posé des problèmes aux coéquipières de Kaleena MOSQUEDA-LEWIS. De plus, les protégées de Romuald YERNAUX sont toujours revenues fanny de leur déplacement. Les Flammes sont sur une bonne spirale avec une série intéressante de victoires.

Derrière Koursk, la deuxième place sera l’enjeu de la rencontre entre le Fenerbhace et Riga. Les Turques ont l’avantage avec un point d’avance. Les protégées de Valérie GARNIER peuvent valider la deuxième place en cas de victoire. Attention tout de même à Riga, vainqueur à l’aller sur le score de 68-64.

La 4ème place est très convoitée par Sopron, Salamanque et Hatay. Les Espagnoles peuvent lâcher des points avec ce déplacement en Russie. Sopron et Hatay seront face à face dans une rencontre du genre malheur au perdant. Vice-champion 2018, le club hongrois doit bien aborder ce dernier match à domicile de la phase de poule avant un déplacement périlleux à Riga lors de la dernière journée.

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense
Page generated in 0,254 seconds. Stats plugin by www.blog.ca