Pages
Adsense

Ligue 2 : Julien PINCEMIN va remplacer Marie-Julie LEVANT sur le banc rémois, le recrutement a débuté

Share Button

Julien PINCEMIN arrivera de Nice © Cavigal Nice Basket

 

Nouveau changement de cap pour Reims. Un an après son arrivée en provenance de Landerneau Bretagne Basket où elle avait été joueuse puis assistante-coach de Stéphane LEITE, Marie-Julie LEVANT n’est pas reconduite dans ses fonctions de coach. Pour la remplacer, le club champenois a annoncé la signature de Julien PINCEMIN.

Le technicien de 35 ans revient ainsi dans sa région d’origine, lui qui auparavant, a notamment été adjoint de Romuald YERNAUX et responsable du centre de formation de Charleville-Mézières. Il a ensuite occupé cette même fonction à Nice pendant quelques mois avant d’être promu coach de l’équipe première du Cavigal en lieu et place d’Alexandre MICHAILOFF depuis octobre dernier.

Sur le terrain cette fois-ci, les Pétillantes vont se renforcer avec 3 premières arrivées. D’abord, celle de Coline FRANCHELIN, meneuse de 20 ans (1,67 m), internationale tricolore chez les jeunes et qui était jusqu’ici à Lyon ASVEL Féminin où elle joue principalement avec l’équipe espoir, en NF1. Puis, Eve MAHOUTOU, poste 4/3 de 18 ans (1,82 m) qui achève son parcours au sein justement du centre de formation… de Charleville-Mézières. Enfin, depuis la Côte d’Azur, Julien PINCEMIN emmène dans ses bagages une de ses joueuses, Margaux OKOU-ZOUZOUO. Formée à l’INSEP, l’ailière de 28 ans (1,83 m) amènera à Reims toute son expérience, elle qui est passée par Aix-en-Provence, Perpignan, Toulouse ou encore Calais. Cette saison avec les Niss’Angels, elle tournait à 12,2 points et 4,2 rebonds en Ligue 2.

A l’inverse, Claire STIEVENARD a demandé à être libérée de tout engagement avec le RBF. En revanche, Diana BALAYERA sera toujours sous contrat.

Un commentaire

  1. Au RBF, les entraineurs depuis une douzaine d’années ne font que passer. Chaque saison également quatre à cinq joueuses s’en vont, autant arrivent, et pourtant les saisons , hélas se suivent et se ressemblent avec une succession de victoires et de défaites. Dans les bonnes années les premières sont un plus nombreuses que les secondes, dans les mauvaises, c’est l’inverse….Cela devient lassant pour les supporters !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense
Page generated in 0,459 seconds. Stats plugin by www.blog.ca